mercredi 19 juillet 2017

Netanyahu : le traitement « délirant » d’Israël par l’U.E ©


Netanyahu avec les dirigeants de Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovénie (Photo: Haim Tzah, 

Dans des commentaires « surpris » accidentellement par des journalistes, le Premier Ministre exhorte les dirigeants de Hongrie et de la République tchèque à convaincre leurs homologues européens de ne pas conditionner leurs relations avec Israël à l’avancée des négociations avec les Palestiniens. 

Le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a lancé une tirade sans précédent contre l’Union Européenne, mercredi, désignant comme « délirant » le traitement réservé à Israël par cette organisation.
« Il n’y a aucune logique là-dedans. L’Europe est en train de saper les fondements de sa propre sécurité en affaiblissant Israël », a déclaré Netanyahu, lors d’une rencontre privée avec les dirigeants de Hongrie et de la République Tchèque, au moment d’évoquer les menaces que représentent l’Iran, la Syrie et l’Etat Islamique, à l’a une des relations entre l’Union Européenne et Israël.
Ces commentaires que Netanyahu a laissé filtrer à « micro ouvert », ont été enregistrés « accidentellement » par des journalistes couvrant le séjour du Premier Ministre et munis d’écouteurs. L’alimentation a aussitôt été coupée dès qu’ils s’en sont aperçus.

Avant cela, cela dit, les journalistes ont entendu le Premier Ministre critiquer cette Union Européenne parce qu’elle conditionne la coopération technologique avec Israël au fait de créer les conditions politiques en vue d’éventuelles « négociations de paix » avec les Palestiniens.
« L’Europe met en danger son propre développement en mettant en péril ses relations avec Israël par cette tentative folle de « créer les conditions » pour la paix entre Israël et les Palestiniens, a t-il dit. « Israël est juste là et l’Europe se déconnecte de ce centre massif de l’innovation ».
Il a poursuivi en commentant que « S’il ne s’agissait que de mes intérêts, je ne me poserais même pas la question. Ne sapez pas les relations avec le seul pays de la région qui se préoccupe des intérêts de l’Europe. Arrêtez d’attaquer Israël, au contraire soutenez ce pays! ».
Le Premier Ministre hongrois  Viktor Orbán a répondu à Netanyahu sur un ton conciliant, en lui disant que l’Union Européenne impose de telles conditions y compris à ses propres membres (comme les pays de l’Est). « Nous comprenons tout-à-fait ce dont nous parlons », a t-il dit....

Netanyahu a répliqué que « L’Europe doit décider si elle veut vivre et prospérer ou se flétrir et disparaître. Je vois bien que vous êtes choqués parce que je ne suis pas politiquement correct. Nous faisons partie de la culture européenne. L’Europe se termine en Israël. A l’Est d’Israël, il n’y a plus d’Europe… Je vous suggère d’abord de nous aider ainsi que l’Europe, en accélérant le type d’accords que nous entretenons entre nous, en envoyant ainsi un message à vos collègues du reste de l’Europe sur la façon d’aider vraiment l’Europe ».
Le Premier Ministre a parlé aux autres dirigeants des excellentes relations qu’Israël entretient avec les puissances mondiales comme la Chine et l’Inde. « Ici on trouve une situation étrange, je dois le dire. L’Union Européenne est la seule au monde qui pose des conditions pour poursuivre ses relations avec Israël, qui propage des technologies partout dans toutes les régions du monde », a t-il dit. Je reviens juste de Chine. Le Président Xi m’a dit : « Vous êtes un géant de l’innovation ». Nous avons des relations particulières avec le Chine et ils ne se préoccupent absolument pas de politique. Le Président indien Modi n’a dit : « J’ai besoin de régler le problème de l’eau, qu’est-ce que je dois faire? J’ai besoin de produire du lait, quelle vache produit le meilleur lait? La vache israélienne… »
Il a aussi discuté des relations d’Israël avec les Etats-Unis : « Nous avons connu un énorme problème avec la politique américaine. C’est différent à présent. Il y a maintenant une position plus forte à l’encontre de l’Iran. Il y a une présence américaine renouvelée dans notre région et plus de bombardements des états-voyous et c’est positif. J’ai dit au Président russe Poutine, que dès que nous reverrons l’Iran transférer des armes au Hezbollah, nous les frapperons à nouveau. Nous l’avons déjà fait des dizaines de fois et allons le refaire ».
Itamar Eichner|Publié le :  19.07.17 , 15:23


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu à Bruxelles : Reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël « rend la paix possible »

BRUXELLES – En visite au siège de l’Union européenne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué lundi que la majorité des p...