lundi 31 juillet 2017

L’armée saisit des véhicules achetés avec les paiements du Hamas à la famille d’un meurtrier......

Des milliers de personnes assistent aux funérailles de Naama et Eitam Henkin le 2 octobre à Jérusalem (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Au cours d’un raid nocturne, les forces de sécurité israéliennes ont saisi des véhicules appartenant à la famille d’un terroriste palestinien qui avait commis une fusillade meurtrière en 2015 et qui ont été payés avec des indemnités versées par le Hamas, a fait savoir l’armée dimanche.

Cette opération en Cisjordanie est entrée dans le cadre des mesures de répressions exercées par les autorités israéliennes contre le financement des terroristes palestiniens et de leurs familles.

Les véhicules, dont la valeur est estimée à des dizaines de milliers de shekels, avaient été achetés avec les liquidités données par le Hamas aux familles de la cellule terroriste responsable de la mort, en octobre 2015, d’Eitam et Naama Henkin dans une attaque à l’arme à feu, a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.
Le communiqué n’a pas établi l’identité exacte de la famille qui a fait l’objet de cette opération, ni la cellule terroriste comprenant quatre membres, ni l’endroit où elle a eu lieu. Les terroristes venaient de familles installées à Naplouse. Le nombre de voitures saisies n’a pas non plus été précisé.
La famille Henkin circulait en voiture avec ses quatre plus jeunes enfants – l’aîné âgé de neuf ans à l’époque – sur la route reliant les implantations d’Elon Moreh et d’Itamar en Cisjordanie lorsqu’elle avait été prise en embuscade alors que le véhicule les transportant ralentissait à une intersection.
Quatre jours plus tard, l’armée israélienne avait arrêté quatre membres d’une cellule impliquée dans la fusillade. Les quatre hommes avaient été reconnus coupables et condamnés par un tribunal militaire à deux peines de prison à vie et à 30 ans d’emprisonnement chacun en juin 2016. Durant l’enquête, deux autres membres du Hamas s’étaient trouvés impliqués dans l’organisation de la fusillade.
Eitam et Naama Henkin ont été tués dans une fusillade par des Palestiniens en Cisjordanie, le 1er octobre 2015. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Eitam et Naama Henkin ont été tués dans une fusillade par des Palestiniens en Cisjordanie, le 1er octobre 2015. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)
L’argent payé aux familles visait à permettre la reconstruction des habitations des terroristes qui avaient été démolies par les forces de sécurité après l’attaque, a dit le communiqué.
Chacune des familles a reçu jusqu’à présent des dizaines de milliers de shekels, a estimé l’armée.
L’Autorité palestinienne fournit elle aussi des salaires mensuels, en général via une organisation intermédiaire, aux familles des personnes condamnées pour avoir mené des attentats terroristes contre des Israéliens ou aux proches des Palestiniens tués alors qu’ils commettaient de telles attaques. Les autorités israéliennes ont demandé de manière répétée l’arrêt de ce type de paiements, disant qu’ils équivalaient à une incitation au terrorisme.
Des efforts législatifs sont en cours en Israël et aux Etats-Unis pour couper le financement apporté à l’AP si ces versements devaient continuer.
Les soldats israéliens au domicile d'un terroriste du Hamas qui a dirigé l'attentat d'octobre 2015 qui a tué Eitam et Naama Henkin, le 11 octobre 2016. (Crédit : capture d'écran Facebook/armée israélienne)
Les soldats israéliens au domicile d’un terroriste du Hamas qui a dirigé l’attentat d’octobre 2015 qui a tué Eitam et Naama Henkin, le 11 octobre 2016. (Crédit : capture d’écran Facebook/armée israélienne)
Dans d’autres opérations nocturnes qui ont eu lieu samedi pour arrêter des suspects dans le camp de réfugiés de Jénine, 10 engins explosifs improvisés ont été jetés aux forces de sécurité, a fait savoir l’armée. Les forces ont répondu à l’aide d’armes non-létales et identifié deux suspects apparemment touchés par les munitions.
En tout, ce sont 15 suspects qui ont été arrêtés en Cisjordanie pour leur implication dans des activités de terrorisme populaire et dans des émeutes violentes, a indiqué le communiqué.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Miracle de Hanoucca : une antique menorah gravée sur une dalle de pierre découverte dans une mosquée de Tibériade...Vidéo !

Un chandelier à sept branches (ménorah), symbole antique du peuple juif, gravé sur une dalle de pierre a été découvert dans une mosquée...