jeudi 13 juillet 2017

Entrez en résistance contre le monde sans frontières !


Plutôt que de céder à la geignardise généralisée, il faudrait entrer en résistance active – ou passive selon votre courage.

La société ouverte (open society) est un projet de quelques théoriciens et milliardaires qui ont un intérêt certain dans cette nouvelle utopie.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
A la tête de cette entreprise de démolition des nations figure le grand Satan incarné par George Soros qui a bâti sa fortune sur quelques grands coups à la bourse, dont le plus marquant reste son pari de jouer à la baisse la livre sterling. Il empocha dans la journée du 16 septembre 1992 (Black Wednesday pour les Britanniques) un milliard de livres sterling de bénéfice lorsque la banque d’Angleterre, à court de réserves de change, fut contrainte de capituler. Le gouvernement britannique avait arrimé imprudemment la livre sterling au système monétaire européen (SME) pour réduire les fluctuations de change dans une bande étroite de 2,25%. Ce système technocratique avait été mis en place, en mars 1979, par la Commission européenne de Roy Jenkins avec la bénédiction de notre premier énarque président Valéry Giscard d’Estaing.
N’en déplaise à beaucoup de Français, le marché a toujours raison des constructivistes.

Le grand Satan a été rejoint par des milliardaires de la Silicon Valley qui financent les campagnes du parti démocrate.

Très dépité par la défaite d’Hillary Rodham Clinton, l’un deux veut prendre les choses en main. C’est que révèle le journaliste Seth McLaughlin du Washington Post. (1)
Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a le désir de visiter, cette année, les cinquante États de l’Union pour sonder le terrain. Il ne manque pas de projets après avoir amassé une fortune avec son réseau social. Il s’était d’abord promis d’apprendre le mandarin car son épouse Priscilla Chan vient d’une famille ethnique chinoise du Vietnam faisant partie des boat people fuyant la dictature communiste mise en place, en 1975, après le départ des troupes américaines. Il avait envisagé de lire 25 livres par an pour combler sa culture générale réduite au codage informatique. Il avait aussi envisagé de partager ses lectures avec ses suiveurs sur son réseau social. Mais comme cela ne suffit pas à étancher son désir de reconnaissance, il envisage de se lancer dans la course à la Maison-Blanche. Il aura 36 ans en 2020, juste en dessus de l’âge requis de 35 ans pour ce poste.

L’hypocrisie des milliardaires démocrates

Zuckerberg, qui est opposé au port d’arme pour les citoyens américains, a 16 gardes armés pour surveiller sa propriété

Pourquoi Mark Zuckerberg vise-t-il la Maison-Blanche ? Parce que l’impétrant considère que la société américaine n’est pas assez ouverte à son goût. Mais elle l’est trop pour la majorité des Américains qui a voté pour Donald Trump.
  • Zuckerberg a racheté quatre maisons voisines de la sienne pour 30 millions de dollars. Puis il s’est empressé de les faire détruire au bulldozer pour ne plus avoir de vis-à-vis et jouir d’une vue imprenable sur la mer. (2)
  • Il a aussi 16 gardes armés pour surveiller sa propriété comme le relate le Daily Mail. (3)
Des clients de son réseau social l’auraient menacé de mort mais la sécurité qu’il impose rend furieux son voisinage. C’est la rançon du succès. Sa fortune est estimée à une soixantaine de milliards de dollars alors qu’il n’a que 33 ans. Zuckerberg n’est pas le seul à imposer sa sécurité à Palo Alto où vivent d’autres milliardaires reclus comme Marissa Meyer, la patronne de Yahoo, ou Larry Page, le co-fondateur de Google.
Comme les célébrités d’Hollywood [George Clooney a décidé de quitter la Grande Bretagne par crainte de la montée du terrorisme des migrants qu’il demande à la Grande Bretagne d’accepter en grand nombre], les milliardaires de Palo Alto soutiennent l’immigration clandestine que le président Trump s’est engagé à endiguer.
Une centaine de villes américaines se sont érigées en sanctuaires pour les clandestins. C’est très chic pour ces favorisés de soutenir la cause humanitaire car ils ne sont nullement impactés par la criminalité liée à l’immigration. Dans mon dernier livre en anglais, je relatai l’hypocrisie des célébrités d’Hollywood. (4) J’en remets une couche aujourd’hui.
L’action se passa la première semaine d’août en 2002. Pour une raison indépendante de ma volonté, mon sac à dos ne m’avait point suivi à Los Angeles. La compagnie Air France était incapable de le localiser en raison d’un bug informatique. Je fus contraint de rester dans cette mégapole pour le plus grand bonheur de mon ex-épouse en attendant l’arrivée dudit sac pour ma randonnée sur le chemin des crêtes du Pacifique entre le col Walker et le lac Tahoe. Le sac n’arriva que cinq jours plus tard.
Chaque jour, nous sillonnions avec le véhicule de location la mégapole coincée entre la côte du Pacifique et les contreforts de la Sierra de San Gabriel. Je n’oubliai pas de faire un pèlerinage à la mission de San Gabriel où j’allumai un cierge pour remercier l’ange qui m’avait sauvé la vie, le 20 mai 2000, lorsque je marchai, par inadvertance, sur un serpent à sonnette engourdi qui se réchauffait, aux premiers rayons de soleil, sur le chemin des crêtes du Pacifique. A l’altitude de 2200 m où ce miracle se produisit, le chemin surplombe la mission de San Gabriel invisible dans le smog qui enveloppe la ville. C’est le plus ancien édifice construit par les Espagnols; elle fut érigée, en 1771, par des pères franciscains.
Après ce pèlerinage de reconnaissance, mon épouse désira visiter Beverly Hills. A chacun ses plaisirs… Nous entrâmes dans ce quartier huppé d’Hollywood où il n’y avait que de belles demeures rivalisant de goût, une qualité rare en Amérique où le tape-à-l’œil et le kitsch l’emportent. Alors que je ralentis pour permettre à mon épouse d’admirer les maisons des célébrités qui n’étaient séparées de la chaussée que par un gazon parfait, j’entrevis dans le rétroviseur latéral une voiture qui arrivait à ma hauteur. Le conducteur abaissa la vitre du siège du passager et me lança courtoisement « Cherchez-vous votre chemin ? » Je saisis qu’il travaillait pour une police privée chargée d’éconduire les voyeurs. Trop absorbée par sa contemplation, mon épouse n’avait pas suivi le court échange, et elle ne comprit pas pourquoi j’accélérai.
Dans mon dernier livre, j’ai relaté les déboires d’une jeune Française qui, faute d’argent pour payer la caution de 100 000 $, croupit quelques mois en prison à cause de la vedette qu’elle voulait rencontrer.

Comment entrer en résistance ?

Contrairement aux actions des gauchistes, je ne vous invite pas à tout casser car je suis un conservateur invétéré. Le sommet du G20 qui s’est tenu à Hambourg rappelle la violence du G8 à Gênes en 2001. Mais cela n’empêchera jamais la gauche de les défendre. Une loi de moralisation est en gestation au parlement alors que le bon sens aurait dû prévaloir en rappelant simplement que le népotisme n’est pas acceptable dans une démocratie.
Contrairement à beaucoup de gens, je n’ai jamais adhéré à un réseau social comme Facebook que je considère comme le temple du narcissisme. Quand deux milliards d’individus y sont abonnés, la santé mentale de l’humanité me paraît en péril.
Il ne faut pas non plus se plaindre de la discrimination mise en place sur les réseaux sociaux et les chaînes de télévision d’information en continu à l’encontre des gens qui ne partagent pas leur vision heureuse d’un monde sans frontières. Personne n’est obligé de fréquenter les premiers ou de regarder les secondes.

Si vous ne voulez pas subir, boycottez tous les services et tous les produits de ces gens maléfiques !

Résiliez votre abonnement à Facebook. Cela vous redonnera du temps pour visiter un ami malade ou des parents éloignés. Dans ce monde virtuel chronophage, il n’y a pas de fraternité en dehors des apparences données par le guide suprême.
L’audience de la secte de Facebook est dix fois supérieure à la fréquentation des églises, des temples et des synagogues réunies. Il ne faut pas s’étonner que l’Islam rentre comme dans du beurre dans notre société athée. On ne lui opposera pas la laïcité comme le prétendent les francs-maçons, ou comme après chaque massacre des manifestants déposent des fleurs, des bougies, et chantent des chansons d’amour, ou comme Antoine Léris qui, après avoir perdu sa femme lors du massacre perpétré au Bataclan, a titré son livre Vous n’aurez pas ma haine*.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Comme par hasard, ce livre est encensé par les vaincus d’avance qui ont une tête de linotte. Dans le Lévitique de l’Ancien Testament, chapitre 24, section 19, il est dit quiconque blesse une autre personne doit être traité avec la même blessure infligée, une fracture pour une fracture, un œil pour un œil, une dent pour une dent.
Nos ennemis nous traitent soit de kouffars (mécréants), soit de Croisés. A tout prendre, je préfère le second qualificatif car il rappelle le temps glorieux des Templiers qui assuraient la sécurité des pèlerins sur les routes dangereuses de la Terre sainte. Eux n’avaient pas peur de mourir car ils croyaient en Dieu !
N’utilisez plus le moteur de recherche de Google mais celui de DuckDuckGo qui, en prime, s’engage à respecter votre anonymat sur la toile.
N’achetez pas un iPhone pour frimer mais un produit similaire à moindre coût. Rappelez-vous qu’Apple ne voulait pas divulguer aux agents du F.B.I. le moyen de désactiver le code de sécurité de l’iPhone ayant appartenu au terroriste de San Bernardino pour permettre de sauver des vies humaines. Comme dit le proverbe, les amis de mes ennemis sont mes ennemis.
N’utilisez plus le navigateur de Microsoft, une autre société inféodée au parti démocrate, mais celui de Firefox construit par des bénévoles.
Ne regardez plus BFM ou CNN, ne lisez plus les journaux en dehors de Valeurs Actuelles ou le bloc-notes d’Yvan Rioufol du Figaro. Même avec le plus grand recul, votre cerveau enregistre le message qu’ils veulent vous imposer. Je lisais récemment sous la plume de journalistes soit disant de la droite dure le mot de justice sociale. Celle-ci n’a rien à voir avec la justice tout court. Ils sont tous contaminés par le socialisme.
Faites vous-même un recensement complet et boycottez tous les produits et services des ennemis de notre civilisation judéo-chrétienne.

La liberté n’est jamais éloignée d’une génération de l’extinction

Lors de son remarquable discours à Varsovie, le président Trump a exhorté les Européens à sauver la civilisation occidentale.
Ronald Reagan lorsqu’il parlait de liberté prenait la précaution de dire que celle-ci n’est jamais plus éloignée d’une génération de l’extinction. Quand on voit l’état de délabrement de l’Europe occidentale incapable de repousser l’invasion de pauvres migrants qui ne sont même pas armés, on se rend compte combien Reagan avait raison contre tous ces crétins de journalistes qui le prenaient pour un minable acteur de série B.
Jean Raspail l’avait prédit dans son livre Le Camp des Saints*. Lui qui vient de fêter, le 5 juillet, ses 92 ans est toujours boudé par les médias. Ne serait-il pas plus intéressant de l’écouter que Macron qui refuse les entretiens avec les journalistes au prétexte que sa pensée est trop complexe ? Il nous a livré un aperçu de celle-ci avec la formule suivante : on ne peut pas prétendre lutter efficacement contre le terrorisme si l’on n’a pas une action résolue contre le réchauffement climatique : tout est lié.
Simone de Beauvoir dit que le fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance mais le refus de savoir. On ne saurait être plus explicite mais la France de Simone de Beauvoir a malheureusement disparu. Il ne reste plus à présent sur notre sol que des autruches comme Macron ou des linottes.
Pauvre France !
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.
Sources
(1) http://www.washingtontimes.com/news/2017/jul/10/mark-zuckerberg-travels-path-of-presidential-
(2) http://abcnews.go.com/Business/mark-zuckerberg-buys-homes-surrounding-palo-alto-calif
(3) http://www.dailymail.co.uk/news/article-3447419/Facebook-founder-Mark-Zuckerberg-16-bodyguards-Palo-Alto-house.
(4) 2016 Presidential Election : Presidential election: deplorable people versus vain elite* by Bernard Martoïa
* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Interpol: Israël s'attaque à la demande d'adhésion de l'Autorité palestinienne......

Interpol est une organisation intergouvernementale représentant les bureaux de police de 190 Etats Suite à son refus d’adhésion à...