mardi 25 juillet 2017

Détecteurs de métaux: pourquoi Israël a cédé?



La conservation et le contrôle des lieux saints musulmans et chrétiens sont entre les mains du Roi de Jordanie depuis le traité de paix israélo-jordanien de 1994.
La mort de deux Jordaniens tués par un gardien de sécurité israélien poignardé avec un tournevis dans l'enceinte de l'ambassade d'Israël à Amman n'a pas été reliée lundi par les médias jordaniens à la crise autour de l'installation de détecteurs de métaux à l'entrée de la Mont du temple.
Mais l'incident a eu lieu dans le contexte des passions anti-israéliennes très enflammées en Jordanie en raison des détecteurs de métaux et du fait qu'ils sont perçus comme une infraction à l'encontre d'Al-Aksa, le troisième site le plus saint de l'islam.
Pour cette raison, il était peu probable que le roi Abdallah libère le garde de sécurité sans recevoir en retour une concession israélienne tangible.
Selon Gabriel Ben-Dor, spécialiste du Moyen-Orient à l'Université de Haïfa : « Il aurait peut-être été en mesure de le faire dans des circonstances normales, quand tout est calme et paisible, mais étant donné l'atmosphère violente et véhément partout, je ne pense pas qu'il le fera. »
Vendredi dernier, environ 8 000 personnes ont manifesté à Amman en solidarité avec la lutte palestinienne contre les détecteurs de métaux, installés après une attaque mortelle perpétrée par trois hommes armés arabes israéliens. C'est beaucoup pour une protestation jordanienne.
Des manifestations ont également eu lieu dans la ville méridionale de Karak et à Zarqa, à l'est d'Amman.
Abdullah s'est aligné sur l'Autorité palestinienne en rejetant complètement les détecteurs de métaux, non seulement parce qu'il connaît ses citoyens, dont une majorité est palestinienne, mais aussi parce que sa légitimité est liée à la conservation et au contrôle des lieux saints musulmans et chrétiens à Jérusalem, une position accordée à la Jordanie dans le cadre de son traité de paix de 1994 avec Israël.
Il ne peut pas rester inactif lorsque Al-Aksa est perçue comme menacée.
Détecteurs de métaux à l'entrée du Mont du Temple
Détecteurs de métaux à l'entrée du Mont du Temple
Avant même l'installation des détecteurs de métaux, le discours jordanien sur Al-Aksa était véhément. Malgré la condamnation d'Abdullah contre l'attaque des trois hommes armés d'Umm el-Fahm, le parlement jordanien l'a applaudi.
Les sources du gouvernement jordanien citées à Alrai ont déclaré que la Jordanie prendrait "des mesures diplomatiques appropriées" dans le cas où Israël refuserait de livrer le garde de sécurité pour enquête.
Le procureur jordanien, Ashraf Abdullah, a ouvert une enquête sur les décès et a ordonné des autopsies des cadavres, a rapporté Alrai.
Finalement, un communiqué émanant du bureau du premier ministre a annoncé ce matin (mardi) que le gouvernement israélien avait décidé de cesser d’utiliser les détecteurs de métaux aux entrées du Mont du Temple.
La décision d’enlever les détecteurs de métaux intervient après des discussions entre M. Netanyahu et le roi Abdallah II de Jordanie.
Aujourd’hui, les ministres discutent de la mise en place de caméras intelligentes pour remplacer les magnétomètres.
En effet, ces derniers jours, la police israélienne ont organisé une série de rencontres avec des représentants de quatre grandes entreprises de sécurité en Israël et à l'étranger afin de trouver une solution de rechange.
Parmi les solutions proposées figurent des caméras de sécurité intelligentes qui comprennent des systèmes thermiques et des détecteurs d'armes dissimulées ou des explosifs ainsi que des systèmes avancés de reconnaissance faciale.
L'installation des caméras intelligentes et des systèmes associés est estimée à des centaines de millions de shekels.
En plus des caméras, la police israélienne propose d'intensifier ses forces dans la vieille ville de Jérusalem et aux entrées du mont du temple.
Dans l'intervalle entre l'enlèvement des détecteurs de métaux et l'installation des nouvelles caméras, les caméras de surveillance installées à l'entrée du Mont du Temple dimanche ont continué à fonctionner.
Source : Jpost - Ynet
Copyright: Alliance

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire