samedi 29 juillet 2017

Après des semaines de tension, les prières musulmanes du vendredi dans la Vieille Ville s’achèvent pacifiquement.....


Les prières musulmanes du midi se sont terminées pacifiquement au mont du Temple et à ses environs, après 13 jours consécutifs de tensions dans la Vieille Ville de Jérusalem et en Cisjordanie.

Firas Dibs, un responsable du Waqf, l’instance religieuse jordanienne qui administre le site sacré, a annoncé que des dizaines de milliers de personnes ont participé aux prières du vendredi sur le mont du Temple.

Le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, a confirmé que les prières se sont terminées sans incident. La police était présente en nombre en prévision des manifestations de masse.
Les musulmans sont retournés jeudi sur le mont du Temple suite à environ deux semaines de prières dans les rues proches pour protester contre les nouvelles mesures de sécurité israéliennes placées sur le site saint suite à l’attaque terroriste du 14 juillet où les terroristes ont utilisé des armes qu’ils avaient cachées dans le complexe pour tuer deux policiers.
Toutes les nouvelles mesures de sécurité ont été supprimées jeudi.
La police a interdit aux hommes âgés de moins de 50 ans d’entrer sur le mont du Temple pour les prières du jour, indiquant qu’ils ont été informés que des extrémistes planifiaient des manifestations violentes à Jérusalem et en Cisjordanie.
Le groupe terroriste du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, avait appelé à une « Journée de la colère ».
Les fidèles musulmans prient en dehors de la Vieille Ville de Jérusalem près de la Porte des Lions le 28 juillet 2017 (Crédit : AFP / Menahem Kahana)
Les fidèles musulmans prient en dehors de la Vieille Ville de Jérusalem près de la Porte des Lions le 28 juillet 2017 (Crédit : AFP / Menahem Kahana)
Des centaines d’hommes de moins de 50 ans, ainsi que des femmes ont prié dans les rues du quartier autour de la Porte des Lions dans la Vieille Ville.
Cette zone étroite, où Israël avait placé et ensuite enlevé des détecteurs de métaux et des caméras de sécurité est une entrée vers le mont du Temple – qui abrite la mosquée Al-Aqsa et qui est connue des musulmans comme Haram al-Sharif (Sanctuaire Noble) – avait été l’endroit où des milliers de fidèles musulmans ont prié dans les rues tous les jours depuis que les manifestations ont commencé.
Vendredi, cependant, immédiatement après la fin des prières, les fidèles ont repris leurs tapis de prière et sont rentrés chez eux.
Alors que les prières de ces derniers jours se terminaient habituellement avec des slogans contre Israël ou les Juifs, vendredi, aucun slogan n’a été entendu avant ou après les services de prière.
Les fidèles prient en dehors du mont du Temple sous l'oeil des forces de sécurité israéliennes, le 28 juillet 2017 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Les fidèles prient en dehors du mont du Temple sous l’oeil des forces de sécurité israéliennes, le 28 juillet 2017 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Saïd Abu Ghanam, 67 ans, du quartier d’A-Tur à Jérusalem-Est, a prié vendredi à Al-Aqsa. « Nous sommes venus et allés aux prières sans problèmes », a-t-il confié. « Inshallah (grâce à Dieu) que la crise soit terminée », a-t-il ajouté.
Certains hommes de moins de 50 ans se sont rendus aux entrées du mont du Temple ignorant que la police leur avait interdits l’accès au site saint vendredi.
Mazen, âgé de 40 ans, résident de la Vieille Ville, a déclaré que, bien que le calme soit revenu pour le moment, la cause sous-jacente qui a fait éclater les tensions était toujours là.
« Tant que les soldats israéliens resteront ici aux portes d’Al-Aqsa, les choses n’iront pas bien », a-t-il expliqué, se référant aux policiers israéliens stationnés à l’extérieur des entrées du mont du Temple, qui abrite la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher.
Haneen Sandorka, 24 ans, était l’une des dizaines de femmes palestiniennes près de la Porte des Lions qui a refusé d’entrer dans la mosquée d’Al-Aqsa parce que la porte de Huta au nord du mont du Temple était encore fermée.
Sandorka, qui vit à côté de la porte de Huta, a déclaré qu’elle s’opposait à l’attaque du 14 juillet parce qu’elle a été menée dans un lieu saint. « La religion porte sur la paix », a-t-elle déclaré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire