mercredi 21 juin 2017

« Fachosphère » : la réflexion du jour.....


Je suis un Indépendant.
Les fascistes de droite, que nous appelons ici « white supremacists », suprémacistes blancs, se subdivisent en 5 catégories :
  1. Les néo-Nazis, qui partagent leur haine des juifs et leur amour pour Hitler et l’Allemagne nazie.
  2. Les skinheads racistes, une sous-culture d’origine britannique qui mêle haine des noirs et violence.
  3. Les “traditionnels” blancs suprémacistes, qui essentiellement nient l’égalité des droits aux noirs.
  4. Les adhérents à Identité Chrétienne – à ne pas confondre avec les Chrétiens. Identité Chrétienne, une idéologie populaire parmi les cercles d’extrême droite, considère que les juifs sont des descendants sataniques d’Eve et du serpent, tandis que les blancs descendent d’Adam.
  5. Les gangs blancs suprémacistes des prisons, dont le groupe le plus important est les Frères aryens.
Selon une étude de l’American Defense League (ADL), une ONG qui combat l’antisémitisme, les gangs des prisons sont en pleine croissance, tandis que les quatre autre catégories sont en fort déclin.
Dreuz n’est pas publié depuis une prison. Les publications de Dreuz montrent que nous n’entrons dans aucune des autres catégories. Seule une poignée de journalistes français disent de nous que nous appartenons à la fachosphère. Nous comprenons que c’est de leur part une fausse information.
Les journalistes français étiquettent fachosphère en vrac : les antisémites, les libéraux économiques, les laïcards extrémistes, les souverainistes chevènementistes, les chrétiens intégristes, les juifs sionistes, les pro-Trump et les identitaires ont tous le droit au même titre.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
Mais au delà des différences, tous les sites classés « fachosphère » ont trois points communs :
  1. Ils publient tous, certes à des degrés divers, de vraies informations, factuelles et vérifiables, que les grands médias cachent au public, et puisque les grands médias défendent la diversité, il est surprenant qu’ils ne défendent pas cette diversité d’opinion.
  2. Ils sont politiquement incorrects, et puisque les médias aiment les Insoumis, il est surprenant qu’ils aiment certains insoumis et pas d’autres : ils sont en vrai conformistes.
  3. Les informations que publie la fachosphère brisent les frontières d’un monopole de l’information qui a échappé aux grands médias, et puisque les grands médias défendent un monde sans frontière et sans monopole, il est surprenant qu’ils ne se réjouissent pas que la fachosphère ait abattu ces frontières là.
S’il faut porter le fardeau fachosphère pour publier héroïquement les milliers d’informations que la grande presse cache aux gens, nous nous retrouvons face à un dilemme :
Aaccepter l’infâme étiquette et informer courageusement, ou accepter l’infâme censure et nous déshonorer pour être accepté.
Et bien appelons-nous fachosphère.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour Dreuz.info.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
* chiffres Pew Research 2016, avant la vague Trump.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Emmanuel Macron « mouché » par les Gardiens de la Révolution...

Le président français fait durement son expérience en matière de politique étrangère, en l’occurrence face au régime totalitaire et hég...