dimanche 18 juin 2017

Des milliers de personnes ont assisté aux funérailles d’Hadas Malka, assassinée vendredi.......Vidéo !


Des milliers de personnes ont assisté aux funérailles du sergent-chef de la police des frontières Hadas Malka, 23 ans, assassinée par des terroristes palestiniens vendredi soir sur la rue du sultan Souleymane, près de la porte de Damas, à Jérusalem. Les funérailles ont eu lieu samedi soir à Ashdod.

La double attaque terroriste palestinienne a eu lieu vers 19h30 vendredi soir, lorsque deux hommes armés de couteaux et de fusils ont attaqué des civils à la grotte de Zedekiah. Ils ont été abattus par les forces de sécurité. Un troisième terroriste (lui aussi éliminé par les forces de sécurité) a plus tard poignardé Hadas Malka, stationnée à la porte de Damas. La jeune femme a été évacuée, grièvement blessée, à l’hôpital Hadassah où elle a succombé à ses blessures. Quatre autres personnes ont été blessées dans ces deux attaques, elles ont toutes été transportées à l’hôpital ShaereTzedek de Jérusalem. Hadas habitait dans le moshav de Givat Ezer, dans le centre du pays, et avait rejoint la police des frontières il y a 15 mois. Elle laisse derrière elle ses parents, ses trois sœurs et ses deux frères.
Vendredi, l’Etat islamique a revendiqué l’attaque en avertissant « qu’elle ne serait pas la dernière», avant que le groupe terroriste palestinien du Hamas ne démente cette revendication en la revendiquant à son tour. De son coté, le Fatah a accusé Israël de “crime de guerre” pour la mort des terroristes!!!
Hadas Malka a été enterrée à minuit et demi samedi soir, à Ashdod.  Le président Reuven Rivlin a rendu hommage à la jeune femme Hadas Malka : « Mon cœur est avec la famille de Hadas, la gardienne de nos murs, pendant ces moments difficiles de profond chagrin, a dit Rivlin. Que sa mémoire soit bénie ». Avigdor Liberman, le ministre de la Défense, a lui aussi rendu hommage à Hadas Malka. il  a évoqué la « détermination et le courage » avec lesquels la jeune policière a agi. « Elle était une inspiration pour nous tous » a dit Lieberman qui a aussi répondu au Fatah, en disant que «de telles propos montrent bien qu’il n’y a pas de partenaire palestinien pour la paix ».
Étaient aussi présents samedi soir à Ashdod, le ministre de la sécurité intérieure, Guilad Erdan, le chef de l’opposition Yitzhak Herzog, le commissaire de la police Roni Alsheikh, le commandant de la police des frontières, le général de division Yaakov Shabtai, le général principal Gila Gaziel, le maire d’Ashdod, Yehiel Lasri, et divers parlementaires, chefs de conseils régionaux, et beaucoup d’anonymes…


« La mémoire d’Hadas ne nous quittera jamais », a déclaré Guilad Erdan. « Nous continuerons à marcher dans le chemin d’Hadas. Nous ne nous rendrons pas et nous ne nous inclinerons pas devant la barbarie des terroristes. Nous poursuivrons nos ennemis et tous ceux qui cherchent à nous détruire » a ajouté le ministre de la sécurité intérieure.
« Chères Hadas, aujourd’hui, vous rejoignez une trop longue liste – plus de 1 460 policiers tombés », a ajouté le commissaire Alsheikh avant de déclarer : « Vos amis disent que vous étiez un monde entier à vous toute seule. Vous aimiez Israël et son peuple et étiez la« grande sœur» de tous les conscrits, toujours soucieuse des autres et de leurs besoins. Vous étiez toujours souriante, aidante, et vos perspectives positives sur la vie ont touché tout le monde autour de vous ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

BRUXELLES :Un livre nazi retiré d’une exposition sur l’islam subventionnée par l’Union européenne.......

La journaliste Marie-Cécile Royen du Vif/l’Express (Bruxelles) a rapporté qu’un livre écrit par une Allemande adepte du nazisme a été p...