lundi 20 février 2017

Wilders en Hollande, Israël et les Juifs ©


Le Parti populiste des Libertés (PVV) de Geert Wilders joue un rôle central dans les élections parlementaires hollandais à venir, le 15 mars. Il y a plusieurs raisons à cela. Les frontières ouvertes de l’Allemagne, le référendum du Brexit, et l’élection de Donald Trump en tant que Président américain, ont attiré beaucoup d'attention sur le phénomène populiste et, en certains endroits, cela l’a stimulé. 
La condamnation de Wilders par un Tribunal néerlandais[1], après qu’il ait crié en même temps que ses partisans qu’il voulait avoir moins de Marocains, n’a fait qu’amener plus d’électeurs supplémentaires au PVV. Selon divers sondages, cependant peu fiables, le PVV s’est trouvé constamment au sommet depuis déjà de nombreux mois. Il pourrait éventuellement doubler, au minimum, le nombre de ses sièges de députés au Parlement, à 30 places, sur un total de 150.
Le programme électoral du Parti rend la tentative de monter une coalition avec d’autres partis, soit difficile, voire impossible. Les partis néerlandais publient d’habitude un programme détaillé, qu’ils soumettent au Bureau de Planification Centrale,afin de calculer si les actions proposées peuvent se traduire en un budget réaliste[2].  Wilders considère cette approche comme absurde. Il a annoncé que le programme électoral du PVV tiendra en guère plus d’une seule page, qu’il a déjà publiée[3].
En 2016, un membre du Sénat, du Parti libéral du VVD, a comparé -Sans signification substantie – le PVV au parti NSB qui collaborait avec les Nazis et fait le lien entre Wilders et Hitler[4]. Wilders, de l’autre côté, déclare que l’Islam est potentiellement plus dangereux que le Nazisme[5].
Les plus récentes positions de Wilders disent que le Coran pourrait être « toléré ». Il déclare qu’il est emplit de violence. Auparavant, Wilders avait proposé que le livre saint de l’Islam devrait être interdit, puisqu’il contient plus haine antisémite que Mein Kempf d’Hitler. Cette déclaration sur la comparaison entre Mein Kempf et le Coran a déjà été faite auparavante par le regretté euro-parlementaire du PVV, Hans Jansen, un Arabiste très réputé[6].
Wilders maintient qu’il est en faveur de la fermeture de toutes les mosquées et des écoles islamiques. Il fait remarquer que : « Le monde serait choqué, s’il y avait des Temples Nazis aux Pays-Bas. l’Islam n’appartient pas à la culture de notre pays[7]« . En outre, le PVV veut que les Pays quittent l’Union Européenne, à laquelle ce pays apporte une contribution financière nette de plusieurs milliards d’€uros[8].



Wilders à Tel Aviv
Selon le PVV, la police militaire devrait garder les frontières néerlandaises et des drones devraient voler au-dessus du pays[9]. D’autres thèmes de campagne que soutient le PVV sont : zéro-tolérance avec les demandeurs d’asile, l’abolition de toute aide au développement aussi bien que de tout soutien financier à la Grèce[10].
Les pays-bas sont traditionnellement, un « pays de polders ». Ces villes principales dans l’Ouest se situent sur des terres asséchées, sous le niveau de la mer. Cela a débouché sur une « mentalité nationale de polders », où l’ennemi historique est la mer. Quand le barrage cède, tous les citoyens doivent collaborer pour repousser l’eau au loin. Si certains refusent, tout risque de couler. Cette mentalité des Polders trace son sillon par bien des proverbes.  

L’un d’entre eux dit : « Nous devons tous passer par la même porte ». Cela signifie, entre autres,  qu’on doit faire attention à ne jamais trop insulter quelqu’un d’autre. Cela a créé une atmosphère de débat relativement clément durant de longues périodes de l’après-guerre.
Tout cela a changé du fait de l’immigration d’environ un million de personnes venues des pays musulmans, essentiellement de Turquie et du Maroc. Eux et leurs descendants représentent six pour cent de la population, et nombreux sont ceux qui ont une mentalité très différente de celle des Néerlandais. 
Une étude du Bureau de la Planification Socio-Culturelle démontre que 40% des ceux qui appartiennent à la communauté turque et marocaine ne se sentent pas chez eux aux Pays-Bas. Beaucoup d’adolescents et de jeunes adultes voient dans l’Islam une alternative à l’identité hollandaise[11].
Une certaine islamisation prend place à cause de ce vaste afflux de Musulmans. Ce que l’islamisation veut dire, précisément, cependant, n’a jamais été clairement défini. Dire que l’émergence du PVV est une réaction au « multiculturalisme » est devenu largement erroné. Le parti déclare  qu’il veut « dé-islamiser » les Pays-Bas[12]

Pourtant, il serait faux d’appeler le PVV un parti « d’extrême-Droite », puisque, concernant les sujets sociaux, il est plutôt de gauche.
Le seuil électoral est très bas. On n’a besoin que de 0, 7% de suffrage pour obtenir un siège au Parlement. Il y a de nombreux partis. Actuellement les Libéraux du VVD, sous la férule du Premier Ministre Mark Rutte et du Parti Travailliste forment conjointement le Cabinet gouvernemental. Tous deux vont très probablement être confrontés à des pertes énormes. 

Le Parti Travailliste pourrait perdre jusqu’à deux-tiers de ses 38 sièges. Puisque aucun de ces deux partis de souhaite organiser une coalition avec le PVV, un cabinet ce coalition à l’israélienne, avec de nombreux partis pourrait voir le jour. Il pourrait alors connaître des contradictions internes particulièrement importantes.
Les partis de gauche : les Socialistes (PS), la Gauche Ecologiste, le Parti des Animaux le Parti Travailliste, ainsi le Parti de la Gauche libérale, D66, sont tous antisionistes et même partisans de sanctions si Israël ne correspond pas à leurs critères, concernant les règles de négociations de paix avec les Palestiniens. 

Ces gens détournent le regard, de façon convenue, de la promotion du génocide des Juifs, que fait le plus grand parti palestinien, le Hamas. Leur anti-israélisme est aussi stimulé par le désir de s’attirer les suffrages des Musulmans, sans avoir à le payer « par aucune mesure concrète ».
Les principaux agitateurs anti-israéliens au Parlement sont deux anciens membres de l’équipe du Ministère des Affaires étrangères, Sjoerd Sjoerdsma de D66[13], et Michiel Servaes -qui instrumentalise aussi souvent que possible la Judéité de sa mère – du Parti Travailliste[14]. Au cours de ces élections, un petit parti anti-israélien constitué d’immigrés, essentiellement Turcs et Marocains, peut éventuellement obtenir un siège ou deux.
‘immigration des pays musulmans a été énormément négative, aussi bien pour Israël que pour les Juifs de Hollande. Une des raisons en est son caractère massif. Une autre, c’est son manque de sélectivité ou de choix. Une étude globale de la Ligue contre la Diffamation démontre que 80% des Marocains[15] et 69% des Turcs[16] propagent les préjugés antisémites classiques.
Les incidents antisémites proviennent, de façon disproportionnée, essentiellement de la communauté musulmane, ainsi que les atteintes les plus extrémistes, dont un plan -qui a heureusement été déjoué – de déposer une bombe dans une synagogue d’Amsterdam[17].
Il y a d’autres conséquences indirectes de l’immigration Musulmane, comme une conjugaison de lacunes dans le rituel d’abattage musulman, accompagné d’un sentiment anti-islamique, qui ont conduit à la formation d’un fort mouvement « contre l’abattage sans étourdissement », auquel le PVV appartient également. 

Sur cette question, ce Parti qui est pro-Israélien- s’oppose diamétralement à la communauté juive, qui serait aussi affectée par des lois contre l’abattage rituel. Egalement, au vu des pratiques musulmanes, la circoncision rencontre une forte critique publique, de temps en temps, ce qui serait inconcevable s’il n’y avait que la petite communauté juive à la pratiquer.
Pour finir : certains des candidats parlementaires ont des ascendants juifs. L’un d’entre eux est le nouveau dirigeant du Parti Travailliste,le Vice-Premier Ministre Lodewijk Asscher, qui descend, du côté paternel d’une grande famille juive très réputée. Il a fait quelques remarques, comme : « Je ne veux pas vivre dans un pays où on ne peut pas commémorer la Nuit de Cristal, sans disposer des gardes devant la porte d’entrée[18]« . Et « les insultes antisémites me rendent plus Juif que jamais[19]« . Pourtant Asscher n’est pas en mesure, à lui seul, de modifier la politique anti-israélienne et l’incitation qui règne dans son parti, même s’il le voulait. Le seul candidat qui s’identifie avec, et est très actif au sein de la communauté juive, c’est Gidi Markuszower, qui est actuellement membre du Sénat. C’est le n° Quatrre sur la liste du PVV, et il est donc certain d’être élu.



Gidi Markuszower
Par Manfred Gerstenfeld



Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.
Adaptation : Marc Brzustowski.
————————
[1] www.nu.nl/geert-wilders/4362579/geen-straf-wilders-in-zaak-minder-marokkanen-wel-schuldig-verklaard.html
[2] fd.nl/economie-politiek/1187905/cpb-doorrekening-partijen-laten-het-geld-weer-rollen
[3] www.geertwilders.nl/index.php/94-english/2007-preliminary-election-program-pvv-2017-2021
[4] www.elsevier.nl/nederland/achtergrond/2016/09/pvv-is-gevaarlijker-dan-nsb-wilders-heerst-als-fuhrer-354181
[5] http://www.telegraaf.nl/binnenland/27604304/___Islam_erger_dan_Nazisme___.html
[6]www.rd.nl/vandaag/binnenland/arabist-jansen-koran-sadistisch-over-ongelovigen-1.247251
[7] www.telegraaf.nl/binnenland/27604304/___Islam_erger_dan_Nazisme___.html
[8] www.elsevier.nl/economie/achtergrond/2016/08/nederland-tussen-landen-die-in-2015-meeste-betaalden-aan-eu-337637/
[9] www.nrc.nl/nieuws/2017/02/12/wilders-nuanceert-koranverbod-a1545637
[10] www.volkskrant.nl/politiek/wilders-klop-niet-bij-ons-aan-voor-steun-aan-griekenland~a2433908/
[11] www.elsevier.nl/nederland/achtergrond/2017/02/voor-allochtonen-is-islam-alternatief-voor-identificatie-met-nederland-452086/
[12] www.geertwilders.nl/index.php/94-english/2007-preliminary-election-program-pvv-2017-2021
[13] file:///D:/Users/user/Downloads/Motie_van_het_lid_Sjoerdsma_c.s._over_steun_aan_mensenrechtenorganisaties_in_Isra%C3%ABl%20(1).pdf

[14] www.niw.nl/ik-ben-niet-naief787/
[17] www.joods.nl/2016/11/synagoge-amsterdam-doelwit-jihadisten/
[18] www.parool.nl/amsterdam/lodewijk-asscher-er-was-en-er-is-antisemitisme-in-ons-land~a3786388/
[19] www.niw.nl/interview-lodewijk-asscher-227/

http://jforum.fr/wilders-en-hollande-israel-et-les-juifs.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire