mercredi 15 février 2017

Rencontre Netanyahou-Trump: les estimations de Boaz Bismuth...


Le journaliste Boaz Bismuth, chargé du desk des affaires étrangères au quotidien Israël Hayom a évoqué, au micro d’Aroutz Sheva, l’entretien Netanyahou-Trump qui doit avoir lieu mercredi à la Maison Blanche. Bismuth, qui a interviewé le président américain il y a quelques jours à peine, a déclaré qu’il s’agissait ‘d’une rencontre importante car décisive pour la suite’.
Et de préciser : « Indépendamment de l’amitié qui les unit et des relations antérieures qu’ils entretenaient, les deux chefs d’Etat veulent que leur rencontre soit une réussite. Il faut comprendre qu’il existe davantage de points communs que de dissensions entre l’administration de Washington et Israël ».
Bismuth a précisé que ce n’était pas la première fois qu’il voyait Trump mais qu’il ne l’avait pas encore interviewé depuis son élection. Pendant sa campagne, a-t-il révélé, il l’a rencontré une dizaine de fois en tant que candidat.
Le journaliste a par ailleurs rappelé qu’avant d’être élu, Trump avait l’habitude de se montrer impulsif et critique envers tout le monde. ‘A présent qu’il occupe le bureau ovale, il semble beaucoup plus modéré et réfléchi et l’interview était différente étant donné que j’interrogeais le président des États-Unis ».
Reste à savoir si Donald Trump tiendra ses promesses : à cela, Boaz Bismuth a répondu : « il est connu qu’un candidat prend beaucoup d’engagements pendant sa campagne et qu’il n’en respecte qu’une partie après son élection. C’est un principe valable pour le monde entier. Mais il n’est pas revenu sur ses promesses. 
Le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem est souhaitée par les Israéliens mais c’est également ce que souhaite le nouveau gouvernement américain et qu’il compte réaliser ». Il a ensuite expliqué que la démarche était toutefois difficile dans la conjoncture actuelle et qu’il allait sans doute ‘attendre un peu’.
Interrogé sur la façon dont l’entretien devait se dérouler, Boaz Bismuth a souligné : « Je pense qu’il est surtout important de voir ce qu’Israël exprime au monde et sa politique doit être très claire. Il faut avant tout dire clairement ce qu’on veut. Sinon, comment voulez-vous que le monde vous procure ce que vous demandez ? ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire