lundi 13 février 2017

Marine Le Pen a choisi son camp : ce sera l’islam contre les juifs....


Marine Le Pen vient de démettre son conseiller international Aymeric Chauprade de ses fonctions.

Chauprade avait déclaré dans une vidéo«La France est en guerre avec des musulmans. Elle n’est pas en guerre contre les musulmans, mais avec des musulmans … Une 5e colonne puissante vit chez nous et peut se retourner à tout moment contre nous en cas de confrontation générale. »
Cela a déplu à Marine Le Pen.
Beaucoup de français se sentent envahis par l’islam. Les patriotes plus encore. S’ils n’ont pas compris comment et pourquoi le FN électoraliste se soumet à l’islam, personne ne peut rien pour eux.
Et ceux qui sont capables d’une analyse un peu fine comprendront qu’un boulevard s’ouvrait devant Marine Le Pen lorsque Malek Boutih, député socialiste de l’Essonne et musulman, accusait dans le Point des « élus locaux … d’avoir pactisé avec …les islamo-nazis ». Boulevard qu’elle a choisi de ne pas emprunter…
La présidente du FN a, en revanche, approuvé et repris à son compte la déclaration de Florian Philippot sur le compte Twitter officiel du Front national, lequel insulte violemment, diffame même, Israël et ses dirigeants, en expliquant qu’il n’est pas « mécontent de ne pas être derrière les représentants de l’ultra droite racialiste israélienne ».
Bonhomme dérisoire. Pour que le Front national dénonce « l’ultra droite », il faut vraiment que quelque chose d’irrepressible le démange.
Que quelqu’un offre des jumelles à Philippot Florian !
Il faut être habité d’une dose de haine des juifs solide pour ne pas avoir remarqué, parmi les 50 dirigeants en tête de la marche pour Charlie Hebdo, Mahmoud Abbas auteur d’un thèse révisionniste sur la Shoah, et qui donne des noms de rues aux « martyrs » palestiniens qui tuent des enfants juifs.
Pour différencier la critique légitime d’Israël de l’antisémitisme, il faut lui appliquer le test des 3D adopté par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne et le département d’État des États-Unis: diabolisation, double standard et disqualification. Philippot a bon aux trois, et Marine le Pen ne le dénoncera pas :
.@f_philippot : "Je n'étais pas mécontent de ne pas être derrière les représentants de l'ultra droite racialiste israélienne." 
Vous noterez que pour une rare fois, aucun média n’a sérieusement dénoncé ce tweet du FN. Je vous laisse deviner pourquoi ? Parce que Philippot reprend un des leitmotiv de la presse (qu’il dénonce quand ça l’arrange).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Israël/Syrie: l'armée continuera à agir "pour protéger notre sécurité" (Netanyahou)....

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré lundi que l'armée de l'air israélienne continuera "d'agir ...