vendredi 10 février 2017

D. Trump voudrait associer les pays arabes sunnites à Israël pour viser une paix régionale.....


Les experts américains du Moyen-Orient estiment que le président américain Donald Trump cherche à amener les pays arabes sunnites, comme l’Egypte et l’Arabie saoudite, à sa dynamique pour favoriser la paix entre Israël et l’Autorité palestinienne, selon un rapport du New York Times.
Selon le rapport, l’approche de M. Trump coïncide avec celle du Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu, qui estime qu’un cadre régional pour la paix peut réussir à la lumière du refus de l’Autorité palestinienne de s’engager dans des négociations bilatérales sans conditions préalables.
Le président Trump et le Premier ministre Netanyahu doivent se rencontrer pour la première fois depuis que M. Trump a pris ses fonctions la semaine prochaine. Cependant, le rapport indique également que M. Trump a aussi pris en compte les demandes des dirigeants des Etats sunnites de ne pas prendre de mesures pro-israéliennes qui pourraient «rendre la vie plus difficile» pour eux, comme déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.
« Il existe des idées très intéressantes circulant sur le potentiel des discussions américano-israélo-arabes sur la sécurité régionale dans lesquelles les questions israélo-palestiniennes joueraient un rôle significatif », a déclaré Robert Satloff, directeur exécutif de l’Institut de Washington pour la Politique Proche-Orient. « Je ne sais pas si cela va mûrir d’ici la semaine prochaine, mais ce sujet est là. »
M. Netanyahou croit que les relations plus étroites construites entre Israël et les états sunnites au cours des dernières années pourraient permettre un accord régional de paix.
« La logique est que les Palestiniens sont si faibles et divisés – et parce qu’il y a une nouvelle relation tacite entre les Arabes sunnites et Israël – qu’il y a l’espoir que les Arabes seraient prêts à faire plus de concessions », a déclaré l’ancien négociateur au Moyen-Orient Dennis B. Ross.
L’hypothèse sous-jacente des négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne était que la paix entre Israël et l’Autorité palestinienne conduirait à la paix entre Israël et le monde arabe. La nouvelle approche proposée renverse cette hypothèse et cherche plutôt à tirer parti des relations amicales d’Israël avec les pays musulmans sunnites pour parvenir à la paix entre Israël et l’AP.
Le gendre de M. Trump, Jared Kushner, a été nommé envoyé spécial au Moyen-Orient. Il serait intrigué par l’idée de substituer un cadre régional aux négociations bilatérales. Affaire à suivre la semaine prochaine…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu à Bruxelles : Reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël « rend la paix possible »

BRUXELLES – En visite au siège de l’Union européenne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué lundi que la majorité des p...