jeudi 16 février 2017

A l’image d’un de ses « youtubeurs », la Suède est tombée malade de sa haine du juif. Par Bely....


Alors qu’elle s’était offert une relative bonne conscience, pendant la période nazie, en choisissant de rester neutre, la Suède fait montre aujourd’hui d’une double pathologie rédhibitoire : Un antisémitisme – antisionisme incurable des plus virulents. Un seul exemple ? Le cas de cet incroyable podium, ce « YouTube PewDiePie » qui a pu sévir pendant des lustres par la voix de son créateur, Felix Kjellberg avant que quiconque ne se manifeste… 

En effet, ce jeune trublion a eu largement le temps de se constituer un joli pécule en se filmant en train de tester des jeux vidéo et des vidéos humoristiques. 

Des « Trucs » appréciés à leur juste valeur puisque la chaîne YouTube bénéficiait dans ce contexte de plus de 53 millions d’abonnés, faisant de lui l’individu le plus populaire sur Youtube….

Une « base de départ » agrémentée de quelque 14,5 millions de dollars collectés au cours de la seule année 2016 ! (Chiffre communiqué par le cabinet de marketing : NeoReach.). 
Ainsi depuis le mois d’août plus particulièrement, celui-ci aurait diffusé, entre mille autres, neuf vidéos avec des plaisanteries antisémites et des références nazies dont l’une retirée depuis, montrait un homme déguisé en Jésus disant : « Hitler n’a fait absolument rien de mal ».

Il aurait également payé deux hommes indiens pour qu’ils tiennent une banderole « Mort à tous les Juifs », dans une vidéo diffusée en janvier celle-ci, mais inaccessible à ce jour elle aussi. (Wall Street Journal).
Ainsi, il aura fallu attendre plus de 7 mois pour que « YouTuber PewDiePie » soit enfin montré du doigt pour antisémitisme par son mentor, la célébrissime YouTube soi-même et pour faire bon poids par Disney puis Google. « Même si PewDiePie a créé un engouement en étant provocant et irrévérencieux, il est clairement allé trop loin dans ce cas et les vidéos qui en résultent sont déplacées. ». 
Et Maker Studios d’appuyer le trait dans un communiqué transmis par courriel à l’AFP : « Comme YouTube, nous avons décidé d’annuler la diffusion de la deuxième saison de (la série) +Scare PewDiePie+ et nous retirons la chaîne PewDiePie de (l’offre publicitaire) Google Preferred ».
Alors enfin condamné ?
N’empêche apprend-on d’un décompte du « Wall Street Journal », PewDiePie a toujours le droit d’émettre avec sa chaîne YouTube, les annonces pourront donc toujours y être diffusées.

Seule incertitude, (de taille), en n’étant plus répertorié dans Google Preferred, le déjà richissime Felix Kjellberg risque de perdre quelques revenus publicitaires. Il faut savoir que PewDiePie était rémunéré des millions de dollars par an pour ses vidéos sur YouTube (filiale de Google/Alphabet), entre autres grâce aux accords de partage de recettes publicitaires entre la plateforme et les créateurs de contenus. »

Dommage pour lui qui ne fait que répéter : « J’essayais juste de montrer à quel point le monde moderne est dingue, en particulier certains des services disponibles en ligne ».
… Enfin une sage réflexion ! Sans doute le seul point sur lequel on peut lui donner raison !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire