vendredi 6 janvier 2017

Le congrès américain rejette la résolution onusienne contre Israël et désavoue Obama....


C’est ce que l’on appelle outre-Atlantique, un vote « bipartisan », c’est-à-dire qu’il se dégage une majorité composée aussi bien de républicains que de démocrates. Le Congrès américain a condamné durant la nuit la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui réclamait « l’arrêt de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens ». La Chambre des représentants s’est prononcée à une forte majorité contre la décision onusienne par 342 voix contre 80 seulement.
Chuck Schumer, le chef de l’opposition démocrate au Congrès a été on ne peut plus clair :   « Depuis que ‘le sionisme est du racisme’, les Nations unies sont devenues un organe ouvertement anti-Israël et malheureusement, ce parti-pris ne s’est jamais atténué », a-t-il déclaré dans un communiqué. « C’est donc en connaissance de cause que les administrations américaines, démocrates et républicaines, ont toujours protégé Israël des aléas de cette institution partiale. Malheureusement, en s’abstenant sur la résolution 2334 aux Nations unies, cette administration n’a pas suivi la même voie », a-t-il ajouté. « Cette résolution du Sénat réaffirme que la paix doit se faire au moyen de négociations directes afin d’arriver à une solution à 2 États qui soit viable. »
Le sénateur républicain de la Floride Marco Rubio qui a co-écrit avec Schumer,le texte de la condamnation est allé dans le même sens :  « Depuis longtemps, les Nations unies œuvrent pour délégitimer Israël. Malheureusement, il ont été aidés par l’administration sortante », dit-il. « Mais le moment est venu d’inverser la tendance et de renouveler l’engagement de l’Amérique vis-à-vis d’Israël. »
Ce vote de la Chambre des représentants est également un sérieux camouflet pour le président sortant Barack Obama car le texte parlementaire insiste sur le fait que «le gouvernement américain doit s’opposer et mettre son veto à toute résolution future du Conseil de sécurité des Nations unies qui chercherait à imposer des solutions aux questions de statut final, ou qui serait unilatérale et anti-Israël». Les parlementaires américains se désolidarisent complètement du président démocrate sortant et demandent par leur résolution le retrait de la résolution onusienne ou sa modification «afin qu’elle ne soit plus unilatérale et anti-Israël» et permette une solution au conflit par «des négociations bilatérales directes entre les deux parties».
Le Sénat doit à son tour adopter une résolution du même calibre qui réunira, là encore les deux camps, démocrates et républicains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En Israël, « Le sens de la fête » devient « C’est la vie »

Eric Toledano et Olivier Nakache se sont rencontrés en colonie de vacances et pendant 20 ans ils ont été successivement pensionnaires, ...