mardi 3 janvier 2017

« Ces Goys qui défendent Israël » répondent à l’article ordurier de RT....


Ari, du groupe Ces Goys qui défendent Israël, publie une réponse à l’article ordurier de RT, le média officiel russe qui incite à haïr Israël.

RT titre : «En Israël, Estrosi donnera 50 000 euros d’argent public à une organisation œuvrant à la colonisation»

Les faits

Christian Estrosi va donner 50 000 € au KKL, organisme juif (et pas israélien) afin de reboiser le pays après les incendies criminels. Estrosi a déclaré :

«Avec le soutien de ma majorité régionale [notez «avec le soutien], une subvention de 50 000 euros sera versée au KKL par la région PACA pour contribuer au reboisement de la forêt détruite», dont 86 arbres «dédiés aux victimes de l’attentat de Nice» du 14 juillet dernier.

Un geste fort, porteur d’une symbolique de paix. Oui, mais voilà, c’est en Israël…
Le sigle KKL signifie «Keren Kayemeth LeIsraël» ou «fonds pour l’existence d’Israël».
Fondé en Grande-Bretagne en 1901 par Theodor Herzl lors du Ve Congrès sioniste, le KKL est le bras exécutif du peuple juif pour la rédemption et le développement de la terre d’Israël. Sa première vocation fut de racheter des terres en Eretz Israël en vue de l’installation de pionniers juifs. Mais très vite, ses missions se sont diversifiées.
Parmi ses tâches traditionnelles, liées à la gestion des terres, on compte :
  • Le défrichement de terrains pour l’agriculture,
  • Le reboisement et l’afforestation,
  • L’aménagement de sites pour l’habitation, l’agriculture et l’industrie.
(source : site du KKL)
L’article de RT (Russia Today) dont il est question accuse le KKL d’être «une organisation israélienne dénoncée pour sa participation à la construction de colonies en Cisjordanie occupée sous couvert d’une activité de reboisement.» Rien que ça ! En effet, au mois de novembre, Israël a été victime d’une série d’incendies d’origine criminelle. Après l’intifada des couteaux, ce fut celle du feu : plusieurs milliers de foyers d’incendie ont ainsi été allumés par les Arabes «palestiniens»— avec la bénédiction de leurs autorités civiles et religieuses.

Mais continuons avec l’article de RT :

… «Or, le KKL participe à des opérations bien plus larges que le simple reboisement de zones désertiques, tel qu’affiché par l’organisation. C’est ce qu’ont découvert des journalistes tels que l’Israélien Raviv Drucker, ou encore des personnalités religieuses comme celles représentées par l’organisation T’ruah (appel des rabbins pour les droits de l’homme). Le KKL est en effet impliqué dans des activités de construction de logements et autres infrastructures illégales en territoires palestiniens. Le site américain Forward mentionne ainsi plusieurs sites construits dans des colonies avec les fonds du KKL, à Ariel, Beit El, et même un «centre de propagande pro-colonies» à Gush Etzion.»

La contre-attaque

Qu’entendent-ils par «territoires palestiniens» ? La Judée-Samarie pardi, que l’article appelle (sans surprise) «Cisjordanie occupée» ! Vous savez, il s’agit de ce territoire annexé brutalement par la Jordanie en 1948, et récupéré par Israël lors de la Guerre de 6 jours de 1967 déclenchée par les Arabes (Egypte, Jordanie, Syrie), et qui l’ont perdue.
Vae victis ! Le droit de la guerre et le droit international ne considèrent pas les territoires perdus par les agresseurs lors d’une guerre offensive comme occupés…
Deuxième point, le terme «occupation» est erroné… La Cour européenne des droits de l’homme avait statué en ce sens, ainsi que la Cour d’appel du Tribunal de Versailles qui affirmait que l’occupant légal de la Judée Samarie est bien Israël !
Ariel, Beit EL, Gush Etzion ?
Deux de ces trois localités sont en zone C (donc sous contrôle israélien total, civil et militaire), et Gush Etzion est une terminologie trop vague pour savoir de quoi on parle (c’est grand Gush Etzion, et ça comporte plusieurs villages dont au moins quelques-uns sont en Zone C).

La zone C ?

«Depuis 1993, la Judée-Samarie est régie par les Accords d’Oslo, signés par Yasser Arafat pour l’OLP et Shimon Peres pour Israël, en présence du Président américain Bill Clinton. Les accords divisent la Judée-Samarie de manière temporaire en trois zones :
  • une zone A sous contrôle palestinien total (civil et militaire) ;
  • une zone B sous contrôle civil palestinien et militaire israélien ;
  • et enfin une zone C sous contrôle israélien total (civil et militaire).
Les accords stipulaient également que le statut final de la région serait à déterminer ultérieurement par le biais de négociations entre les autorités politiques israéliennes et palestiniennes.»
Ci-dessus la carte, également disponible à ce lien (source : Tsahal.fr).
Bref, RT fait dans la rhétorique anti-israélienne habituelle…
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mais qui sont ces fameuses «sources» citées par RT au fait ?

  • Truah est une organisation de rabbins «pour le respect des droits de l’homme». C’est une organisation américaine juive réformiste, orientée franchement à gauche, qui pense que trahir leur peuple leur apportera la paix. (Lors d’une conférence à Jérusalem, l’auteur du livre Catch the Jew!* Tuvia Tenenbom, avait publiquement dénoncé l’un de ces rabbins pro-palestiniens qui avait tenté de lui mentir sur la situation en Judée Samarie). Ben non, vous allez juste vous créer des ennemis des deux côtés…
  • Forward est un journal en ligne issu lui aussi du courant réformiste gauchiste.
  • Raviv Drucker : (rien à voir avec Michel). C’est un journaliste qui s’est pris le bec avec le Premier ministre israélien, et qui appartient à la gauche radicale israélienne post-sioniste, selon Bibi.
Bref, je savais que RT est un journal d’Etat russe (Russia Today), mais là, c’est le retour fracassant de l’Internationale et de la Pravda (oui, je me fous de vos tronches les bolcheviques) !
Des sources d’informations variées auraient été de bon aloi pour présenter différents points de vue. Comme toutes les sources sont d’extrême gauche, on se retrouve avec un article à charge, mensonger, qui ne parle que d’«occupation», de «territoires palestiniens» situés dans la zone C de Judée Samarie, et de calomnies et désinfo envers le KKL. Un article déséquilibré (la seule présence de points de vue de gauche et de réformistes avec deux sources sur trois qui sont externes à Israël discrédite totalement toute notion de travail journalistique sérieux).
Bref RT, va falloir revoir votre copie !
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ari, Ces Goys qui défendent Israël pour Dreuz.info.
* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5 %. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire