mardi 3 janvier 2017

Bolton demande à Trump de couper l'aide aux partisans de la résolution de l'ONU....


L'ancien ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU John Bolton a appelé l'administration Trump entrante à prendre des représailles contre les pays qui ont appuyé une récente résolution du conseil de sécurité des Nations Unies contre Israël.

Le site d'information The Hill basé à Washington a cité Bolton comme disant à la radio newyorkaise AM 970 que la Malaisie et le Venezuela en particulier devraient être privé de l'aide américaine.

Cependant, Bolton a indiqué que les Etats-Unis et Israël donnent aux 14 pays qui ont voté en faveur de la résolution une dernière chance de se corriger.

"Je pense qu'Israël, avec l'arrivée de l'administration Trump, devrait faire et dire : 'regardez, nous allons donner à tout le monde une chance de faire cela encore une fois, d'abroger cette résolution et passer à quelque chose qui soit acceptable. Et si non, nous prendrons des mesures pour montrer notre mécontentement," a-t-il déclaré.

Néanmoins, il a ajouté que la résolution elle-même "était vindicative, parce que tout le monde sait que Donald Trump à une autre vision de la politique et cela est destiné à lui donner un coup."

Quatorze des quinze membres du conseil de sécurité de l'ONU ont voté en faveur de la motion le 23 décembre alors que les Etats-Unis se sont abstenus de voter sur la résolution qui appelait Israël à cesser la construction juive en Judée et Samarie.

Le nom de Bolton a circulé pour un poste important dans le département d'état sous Donald Trump, peut-être comme adjoint de Rex Tillerson, mais jusqu'à présent aucune annonce n'a été faite.

Les commentaires de Bolton viennent alors que les républicains des deux chambres du Congrès préparent des résolutions qui condamneraient les Nations Unies pour ses récentes actions contre Israël, alors que leurs dirigeants envisagent des mesures législatives plus drastiques qui sanctionneraient l'organisation internationale.

Le représentant de la Floride, Dennis Ross, et le sénateur du Kansas, Jerry Moran, ont tous deux exprimé leur intention d'introduire des résolutions de condamnation dans les prochaines semaines. Ils ont tous deux l'espoir de recevoir un soutien des démocrates, car nombre d'entre eux ont déjà manifesté contre la décision du président Obama de s'abstenir de voter, permettant à la résolution de passer.

Les républicains discutent également d'une législation additionnelle qui réduirait les fonds américains à l'ONU en fonction des gestes contre Israël.

Les Etats-Unis donnent environ un quart de l'ensemble du budget de l'ONU chaque année.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu à Bruxelles : Reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël « rend la paix possible »

BRUXELLES – En visite au siège de l’Union européenne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué lundi que la majorité des p...