samedi 24 décembre 2016

Theresa May souhaite de joyeuses fêtes de Hanoucca aux juifs anglais. En France, rien......



La Première ministre britannique Theresa May a souhaité aux juifs anglais une belle fête de Hanukkah.
Theresa May, qui a déjà fait la démonstration de son respect pour le judaïsme avant d’être Première ministre, a accompagné ses vœux des mots suivants :
«De la même façon que les Maccabées ont résisté à l’oppression et ont conservé leur foi, qu’ils ont été récompensés par le miracle de la flamme qui a brûlé pendant huit nuits, nous aussi devons aujourd’hui avoir le courage de défendre nos valeurs et de protéger précieusement notre façon de vivre», et elle a ajouté : «la Grande-Bretagne ne serait tout simplement pas ce qu’elle est sans ses juifs.»
  • La Grande-Bretagne compte environ 260 000 juifs. La France, près de 450 000.
  • L’antisémitisme en Grande-Bretagne atteint 12 %, contre 17 % pour la France (index ADL Global 2015)
  • 34 % des Britanniques sont pro-israéliens, contre 27 % en France.
  • La France est le pays européen le plus dangereux pour les juifs. 12 juifs* ont été tués parce qu’ils étaient juifs sur le sol français au 21e siècle, soit plus que dans tous les pays européens combinés.
La raison de ces écarts ? la quasi totalité des médias français sont anti-israéliens parce qu’ils sont de gauche, qu’ils incitent à la haine des juifs par leur propagande et leur désinformation antisioniste, et qu’ils reportent sur Israël depuis 1967 leur honte anti-colonialiste. En Grande Bretagne, les principaux médias du pays sont de droite.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
En février 2016, Laure Ferrari (du parti Debout la République) expliquait qu’elle avait toujours considéré qu’elle faisait partie du camp du bien, c’est-à-dire du camp antisioniste.
«Mon idée a toujours été qu’Israël est un Etat colonialiste, une entité d’occupation.»
«Quand on parle d’Israël, vous êtes immédiatement jugé. Si quelqu’un est pro-israélien, il est clairement identifié comme le «bad guy». Si vous êtes antisioniste, vous êtes quelqu’un de bien. Etre pro-israélien ou anti, c’est devenu un outil de préjugé social.»
Puis un jour, Ferrari s’est rendue en Israël pour une conférence à Jérusalem, et elle a expliqué que cette expérience lui a ouvert les yeux.
«J’ai réalisé que ma vision était très étriquée. Mon opinion a changé à 180 degrés.»
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.
  • Ilan Halimi, torturé et tué par Youssouf Fofana et le gang des barbares en janvier 2006.
  • Sébastien Sellam, tué par Adel Amastaibou le 20 novembre 2003. Amastaibou a déclaré à la police : «J’ai tué un Juif, c’est Allah qui le voulait ! Je vais aller au paradis !»
  • Quatre juifs dont trois enfants en bas âge tués froidement à l’école juive Ozar Ha Torah de Toulouse en mars 2012, par Mohammed Merah.
  • Deux juifs tués lors de l’attentat de Charlie Hebdo en janvier 2015 par Chérif et Saïd Kouachi.
  • Quatre juifs tués à Vincennes en janvier 2015 par Amedy Coulibaly.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L’Etat juif devient la quatrième puissance spatiale après les USA, la Russie et la Chine...

Israël annonce le lancement d’un véhicule spatial sur la Lune en décembre et la NASA envisage d’envoyer un autre astronaute israélien d...