mardi 20 décembre 2016

Le sapin de Noël de Natalie Portman....


Après 35 ans d’attente, Natalie Portman va enfin réaliser son rêve. L’actrice juive décorée d’un Oscar aura un sapin de Noël dans sa maison cette année.
Et en plus, elle est persuadée que tous les Juifs du monde rêvent secrètement de l’imiter.
Invitée de l’émission « The Tonight Show », Natalie Portman a confié à l’animateur Jimmy Fallon que puisque la première soirée de Hanouka coïncide avec Noël, sa famille a décidé de célébrer les deux fêtes en même temps. 
« C’est un peu le souhait secret de tout Juif : avoir un sapin de Noël ! Pourquoi on ne pourrait pas en avoir un, nous aussi ? »
« J’ai demandé à mon mari : “ça ne dérange pas ta famille si on n’a pas de sapin ?” Et là, mes parents ont répondu : “Eh bien, on a qu’à en mettre un…” » a raconté l’actrice israélo-américaine. Et d’ajouter, tout sourire : « Je suis tellement ravie ! Une vie entière passée sans sapin de Noël, et tout d’un coup, ils trouvent ce prétexte génial, parce que c’est un peu le souhait secret de tous les Juifs d’avoir un sapin de Noël… Pourquoi on ne pourrait pas en avoir un, nous aussi ? »
Sans le vouloir, Natalie Portman a mis le point sur la version actuelle de la bataille de Hanouka. Le dilemme de décembre, quand le cœur des Juifs balance entre Noël et Hanouka – notamment cette année où la première nuit de Hanouka et Noël coïncident – n’a rien de fortuit. Il reflète le défi spirituel contemporain des Juifs, lequel a ses racines dans l’histoire de Hanouka.
La menace posée aux Juifs vivant en Israël par les Grecs anciens était unique en son genre. Ce n’était pas une menace physique d’annihilation comme celle que le peuple juif avait connue dans le passé. C’était la toute première fois que les Juifs faisaient face à une guerre religieuse. Les Grecs n’avaient pas pour objectif de décimer le peuple juif ; ils voulaient anéantir le judaïsme et sa croyance en un Dieu infini Qui crée, maintient est s’implique dans l’univers. C’était une bataille qui visait notre attachement à cette identité spirituelle unique qui est la nôtre.
Les grands événements de l’histoire juive possèdent leurs antécédents spirituels. Dans les mots du grand commentateur juif : « Les actions des ancêtres sont un signe pour les enfants. » Nous pouvons acquérir une meilleure compréhension des événements en examinant leurs racines spirituelles, lesquelles tracent des constantes dans l’histoire juive.
Le rav Its’hak Hutner (Pa’had Its’hak, Hanouka, Essai 2) explique que la guerre qui opposa les Maccabées aux Grecs anciens trouve son origine dans la lutte de Jacob contre l’ange gardien d’Ésaü. Jacob avait déjà essuyé des menaces d’ordre physique de la part de Laban et d’Ésaü ; cette rencontre était la toute première fois où il affrontait un danger d’ordre spirituel.
Ce n’est qu’après avoir lutté contre l’ange et triomphé de lui que Jacob a reçu le nom d’Israël : « Jacob ne sera plus désormais ton nom, mais bien Israël; car tu as jouté contre des puissances célestes et humaines et tu as vaincu. » (Genèse 32, 29)
C’est bien notre identité juive qui est en jeu dans cette bataille spirituelle qui oppose Jacob à l’ange, et plus tard, à l’époque de Hanouka, dans celle qui oppose les Juifs aux Grecs… Les Juifs vont-ils faire le choix de l’assimilation et de l’hellénisation, en adoptant la vision non-juive du monde et en rejetant leur singularité ? Ou vont-ils plutôt défendre leur identité juive avec une fierté acharnée et préserver leur héritage unique ?
Ce n’est qu’en bravant les influences non-juives qui nous éblouissent que nous méritons le titre honorifique d’Israël et sommes en harmonie avec notre identité juive.
Hanouka ne célèbre pas une bataille révolue. Chaque génération de Juifs est confrontée à ce même conflit spirituel à cette époque précise de l’année ; seuls les décors – et les acteurs –changent. Ce n’est qu’en bravant les influences non-juives qui nous séduisent que nous méritons le titre honorifique d’Israël et sommes en harmonie avec notre identité juive.
Ne méprenez pas le rêve de sapin de Noël de Natalie Portman pour un simple caprice de star. Il incarne la bataille contemporaine de Hanouka du Juif tenu de s’agripper à son identité juive et de ne pas s’assimiler dans la culture non-juive environnante qui vise à gommer notre distinction. Comme il est triste et douloureux que cette grande actrice diffuse un message aussi erroné à l’époque précise où nous devons renouer avec notre identité juive et nous éloigner des puissantes influences de la culture non-juive envahissante.
Hanouka est le moment idéal pour affirmer, haut et fort, notre identité juive, pour ressembler à l’huile de la Ménorah qui refuse obstinément de s’assimiler à l’eau qui l’entoure. C’est le moment idéal d’exprimer votre propre rêve secret ; faire briller au grand jour l’éclat de cette flamme intérieure qui est ancrée dans votre âme juive et ignorer les lumières de Noël qui pourraient vous séduire mais ne vous correspondent pas.
L’identité juive ne peut pas être créée à partir du vide. Elle se forge à partir de la source radiante de lumière qui provient de la Torah. Tandis que nous allumons nos ‘Hanoukiot dont les flammes représentent le feu et la sagesse de la Torah, soyons fiers d’être juifs et assurons-nous de transmettre le flambeau à la génération suivante.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quand demander les pluies en Israël et en diaspora......

  Quand demander les pluies en Israël et en diaspora.. Halakha No 1 Comme nous l’avons rapporté nous avons commencé à réci...