mardi 6 décembre 2016

Le mystère de la montre d'Apollo 14....


La légende de la conquête de l'espace ne mourra jamais. Il suffit d'ailleurs de se rendre à Houston , au musée de la Nasa, pour la revivre. Le centre opérationnel decommande est resté comme à l' époque des missions Apollo, puis des navettesspatiales, avec ses écrans , ses consoles et son téléphone rouge posé sur unbureau . À l'entrée s'alignent les écussons des missions successives, associés aux « Moon Watches  » des astronautes d'alors, longue lignée d' Omega Speedmaster . Dans les hangars alentour , les fusées et les modules Apollo dorment, cloués au solà jamais, tandis que se préparent les modules et les robots des futures missions martiennes.
Monstre du Loch Ness horloger
Mais alors qu'un nouvel horizon de conquête se dessine aussi bien pour la Nasa que pour les milliardaires rêvant de faire quitter la planète bleue à l'humanité , de temps à autre, des fragments de la conquête spatiale originelle refont surface. 
Telle une étrange montre longtemps passée pour un monstre du Loch Ness horloger : une Vacheron Constantin Apollo 14 dédiée par les « citoyens de la ville de Genève » au trio d'astronautes de cette mission , Stuart Roosa, Alan Shepard et EdgarMitchell . C'est celle offerte à ce dernier qui sera vendue aux enchères par Christie's ce 6 décembre. Mais d'où sort-elle ?
Il faut remonter le temps pour le savoir. Après la dramatique mission Apollo 13 , ramenée sur Terre presque par miracle à la suite de l'explosion en plein espace d'une partie de ses réserves d'oxygène , Apollo 14 fut l' archétype de la mission réussie pour la Nasa : un décollage le 31 janvier 1971 et le troisième alunissage de l'histoire de l'humanité. Au total, tandis que Stuart Roosa demeurait dans le modulede commande en orbite lunaire, Alan Shepard et Edgar Mitchell passeront 33heures à la surface de la Lune , dont 9 heures en EVA ( Extra -Vehicular Activity,activité extravéhiculaire) à marcher sur la Lune hors du module lunaire.

Trois astronautes, trois montres

Peu après leur retour, en juillet 1971, les trois astronautes se verront offrir trois montres réalisées en leur honneur, gravées au dos de la mention « 5-2-71, présenceaméricaine sur la Lune », avec au centre une dédicace à chacun des trois hommes . Sur celle qui vient de réapparaître est ainsi gravé : « Lunar module pilot Apollo 14 Edgar D. Mitchell, avec l'admiration des citoyens de Genève. » Mais c'est côtécadran que cette Vacheron Constantin référence 6351 (avec en son sein le calibre1003 ultrafin imaginé en 1955 par l'horloger) est encore plus impressionnante, puisqu'il a été peint tout spécialement pour l' occasion avec les noms des trois astronautes de la Nasa autour de la représentation d'une étoile d'or approchant la Lune depuis la Terre. Une sorte de comète qui est encore aujourd'hui le symbole du corps des astronautes de la Nasa et de l'Usna ( United States Naval Academy).

De cette montre, des décennies durant, on ne fit que supposer l'existence, ainsi que celle de ses deux jumelles . Seule trace : une petite photo en noir et blanc dans les archives de la manufacture Vacheron Constantin. « Puis un jour , j'ai reçu un coup de fil d'un homme voulant faire évaluer une montre Vacheron Constantin, explique John Reardon, directeur montres de Christie's. Après avoir reçu quelques images, jesuis resté sur un petit nuage pendant trois bonnes heures, alors que j'étais enchemin pour la voir . 
Quand je l'ai finalement vue, je me suis senti comme transporté en 1971, quand Edgar Mitchell a ouvert cet écrin pour la première fois . L'odeur duvieux velours, le toucher des papiers de garantie, et bien sûr LA montre – uneexpérience que je n'oublierai jamais. »

Quant à Edgar Mitchell, il est décédé en février dernier, à l'âge de 85 ans. « Ce volaura été le point culminant de mon existence, avait-il déclaré à la Nasa en 1997. Je pense que nous essayons de nous découvrir nous-mêmes, de trouver notre placedans le cosmos, et que nous ne connaissons pas la réponse. Nous la cherchonsencore. » À combien se vendra cette montre, souvenir unique de la conquête de l'espace et des missions Apollo, qui plus est accompagnée d'un certificat d'origine, d'un écusson du vol Apollo 14, de quatre médailles commémoratives et d'un écrin ? Elle est pour l'instant estimée entre 50 000 et 100 000 dollars, et sera adjugée ce 6 décembre à New York

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le monde, l’innovation et Israël selon Binyamin Netanyahu....

Le dynamisme économique peut aider à faire des amis aussi bien que des fortunes, explique Binyamin Netanyahu, Premier ministre d’Israël...