jeudi 15 décembre 2016

La Syrie à l’ONU : « La France tente de protéger les terroristes d’Alep »


La Syrie a accusé mardi la France de tenter de protéger les groupes djihadistes en saisissant le Conseil de sécurité de l’ONU.
« Chaque fois que l’armée syrienne réalise une progression importante dans sa lutte contre le terrorisme, les parrains des terroristes s’attellent pour organiser une réunion au Conseil de sécurité pour sauver les terroristes », a affirmé le représentant de la Syrie aux Nations Unies, Bachar al-Jaafari, lors d’une session extraordinaire organisée ce mardi soir à la demande de la France, en démentant toutes ses accusations.
« Certains membres de cette instance ont pris l’habitude depuis le début de l’offensive lancée contre la Syrie de présenter des projets de résolutions ou de réclamer des réunions à la hâte, en se basant sur des informations préfabriquées, ou des rapports manipulateurs et de faux témoignages chaque fois que le gouvernement syrien réalise des avancées contre les groupes terroristes armés soutenus par les gouvernements de ces représentants », a-t-il poursuivi.
Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a reçu des informations crédibles selon lesquelles des dizaines de civils ont été tués – soit par des bombardements intenses, soit par des exécutions sommaires de la part des forces pro-gouvernementales. Des dizaines de corps joncheraient les rues de plusieurs quartiers de l’est d’Alep, les habitants n’ayant pu les récupérer en raison des bombardements intenses et de la peur d’être abattus.
« L’écrasement d’Alep, l’incommensurable et effroyable tribut payé par sa population, l’effusion de sang, le massacre sans merci d’hommes, de femmes et d’enfants, la destruction – et nous sommes loin de la fin de ce cruel conflit. Ce qui peut arriver ensuite, si la communauté internationale continue de déplorer collectivement, peut être beaucoup plus dangereux », a prévenu le Haut-Commissaire dans un communiqué de presse. « Ce qui se passe avec Alep pourrait se répéter à Douma, à Raqqa, à Idleb. Nous ne pouvons pas laisser cela continuer », a-t-il mis en garde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Catherine Deneuve sur l'affaire Weinstein: "Il y a vraiment un déferlement qui est assez ignoble"

En pleine promotion de son nouveau film Tout nous sépare, l'actrice française a évoqué l'affaire Weinstein, producteur qu'el...