jeudi 15 décembre 2016

Fontenay : une place au nom de François-Michel Saada, victime de l’Hyper casher....

François-Michel Saada

Ce vendredi 9 janvier 2015, il n’avait qu’un seul pain. Pour fêter shabbat, il lui en fallait deux. « Il n’allait jamais dans cet hyper cacher. Mais ce jour-là, il était en voiture et c’est près de l’autoroute, alors j’imagine que c’était pratique », hasarde Serge Belaïche, l’un de ses plus anciens amis. Ce jeudi soir, le conseil municipal de Fontenay votera la dénomination du parvis François-Michel Saada, du nom de l’une des victimes d’Amedy Coulibaly, lors de la prise d’otages de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

Arrivé en France à l’âge de 10 ans, ce Tunisien d’origine avait rencontré Serge sur le premier centre de vacances qu’ils ont animé ensemble, en décembre 1971.  Très porté sur l’éducation « dans tout ce qu’elle a de plus informelle », François-Michel Saada encourage la découverte de l’extérieur, les jeux… une appétence qui lui aurait sans doute permis de remplir à la perfection le rôle de grand-père qui l’attendait. 
« Sa première petite fille est née six mois après son décès, soupire Serge. Je ne sais même pas s’il a su qu’elle arrivait ».

Près de deux ans après la funeste prise d’otages, Serge s’apprête à rendre hommage à son ami sur le nouveau parvis qui porte son nom. Le 15 janvier, les Fontenaisiens s’y réuniront à 11 heures et inaugureront du même coup les nouveaux locaux de la synagogue au 1, place François-Michel Saada. Quitter la France ? Il n’y pense plus.

« Je crois qu’à un moment, on l’a tous envisagé. Mais on ne part pas d’un pays dont on a acquis la culture. Être juif en France aujourd’hui est beaucoup moins facile qu’hier. Mais je suis juif, pratiquant et français ».

Ces dernières années, les deux amis qui se voyaient moins, avaient décidé de mettre en place un déjeuner une fois par mois, avec les anciens enfants de la colo. Traditionnellement Serge s’occupait de l’organisation. Depuis ce 9 janvier, il n’a jamais rappelé personne. « Pas osé ». Encore quelque chose que le terroriste lui a pris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu à Bruxelles : Reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël « rend la paix possible »

BRUXELLES – En visite au siège de l’Union européenne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué lundi que la majorité des p...