jeudi 15 décembre 2016

Des rabbins honorent le roi d’Espagne pour ses efforts afin de restaurer la vie juive....

Le roi Felipe VI d'Espagne, à droite, et le président de la Conférence des rabbins européens, Pinchas Goldschmidt, au palais royal El Pardo de Madrid, le 13 décembre 2016. (Crédit : Congrès juif mondial)

Le roi Felipe VI d’Espagne a reçu mardi un prix de l’institution rabbinique orthodoxe européenne récompensant les récents efforts du pays pour restaurer ses communautés juives.

La Conférence des rabbins européens a honoré Felipe du prix 2016 Lord Jakobovits pour la communauté juive européenne pendant une cérémonie organisée mardi au palais El Pardo de Madrid.

Selon un communiqué du Congrès juif mondial, affilié de la Conférence, l’organisation a rendu hommage au monarque espagnol en particulier pour son « immense contribution que le roi a faite dans sa volonté d’adopter les nombreuses fois religieuses présentes sur tout le continent. »
L’année dernière, l’Espagne a voté une loi sans précédent qui accorde la nationalité aux descendants des centaines de milliers de juifs qui ont fui l’Espagne après 1492, quand l’Eglise catholique et la cour royale du pays ont institué une campagne de persécution, de conversions forcées au christianisme et de dépossession contre les juifs, l’Inquisition espagnole.
Des responsables espagnoles avaient déclaré qu’ils avaient adopté la loi du retour séfarade pour corriger une erreur historique. A ce jour, 4 538 candidats à la nationalité espagnole ont été naturalisées depuis la promulgation de la loi l’an dernier.
L'une des deux copies connues du décret d'Alhambra, qui ordonne la conversion ou l'expulsion des juifs, à Grenade, en Espagne, le 31 mars 1492. (Crédit : autorisation)
L’une des deux copies connues du décret d’Alhambra, qui ordonne la conversion ou l’expulsion des juifs, à Grenade, en Espagne, le 31 mars 1492. (Crédit : autorisation)
Pendant la cérémonie de mardi, Felipe VI a déclaré que c’était le « devoir [de son pays] au nom de la justice » de travailler à la réanimation de la vie juive en Espagne.
« L’Europe a besoin de la contribution inestimable de ses communautés juives, parce que nous avons besoin d’être honnêtes et respectueux de nos valeurs et de nos origines judéo-chrétiennes », a-t-il déclaré.
Pinchas Goldschmidt, rabbin de Moscou et président de la Conférence des rabbins européens, a félicité les efforts « extraordinaires » de l’Espagne pour rectifier ses erreurs passées contre les juifs.
« Dans une période où l’antisémitisme est en hausse dans toute l’Europe, l’Espagne a pris des mesures extraordinaires pour que les juifs se sentent accueillis. Non seulement le ministre de la Justice a reconnu l’expulsion, ce qu’il a appelé une ‘erreur historique’, mais il a mis en place les mesures pour a corriger », a-t-il déclaré.
Le prix annuel de la Conférence avait été attribué les années précédentes à l’ancien Premier ministre polonais et président du Parlement européen Jerzy Buzek, à la chancelière allemande Angela Merkel, et à l’ancien Premier ministre français Manuel Valls.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire