dimanche 25 décembre 2016

Binyamin Netanyahou: « Comme autrefois, la lumière chassera l’obscurité »


Le Premier ministre était samedi soir au Centre de rééducation Levinstein en compagnie de soldats blessés de Tsouk Eitan, pour l’allumage de la première bougie de Hanouca. C’est de là qu’il a officiellement réagi à la décision du Conseil de sécurité.
Il a commencé par souligner l’aspect absurde de la décision de l’ONU: « Figurez-vous que pour l’ONU, le Kotel et le quartier juif de la Vieille ville de Jérusalem sont des ‘territoires occupés’! »
Puis, ôtant ses gants, il a ouvertement accusé le président Obama d’avoir trahi sa promesse exprimée en 2011, et posé une « vile et honteuse embuscade » à l’Etat d’Israël juste avant de quitter le pouvoir. Binyamin Netanyahou a rappelé qu’il  n’y avait pas eu d’administration américaine aussi hostile à Israël que l’actuelle depuis celle de Jimmy Carter, mais que cette nouvelle tentative d’imposer des conditions à Israël par le biais de l’ONU échouera comme toutes les précédentes. « Soyez-rassurés, les choses vont changer très vite et de manière radicale », a-t-il souligné sous les applaudissements. faisant allusion au changement politique qui s’est produit à Washington et aux engagements du nouveau président Donald Trump.
« Ce qui s’est passé au Conseil de sécurité est certes très grave mais il s’agit en fait du chant du cygne de ceux qui appartiennent à un monde qui disparaît », a estimé le Premier ministre. Il a indiqué avoir parlé à des nombreux membres du Congrès – démocrates comme républicains – ainsi qu’à des futurs hauts-fonctionnaires de l’Administration Trump qui lui ont tous exprimé leur dégoût de la décision du Conseil de sécurité et l’ont assuré qu’ils combattront cette résolution par tous les moyens. Il a également assuré que cette résolution sera un jour annulée par l’ONU tout comme fut annulée la résolution infâme comparaisant le Sionisme à du racisme.
Binyamin Netanyahou a annoncé qu’il y aura de sévères mesures de rétorsion envers les deux pays qui ont poussé en avant la résolution après le report décidé par l’Egypte: la Nouvelle-Zélande et le Sénégal. Il a également ordonné de suspendre la participation financière israélienne (trente millions de shekels) à cinq institutions particulièrement hostiles à Israël au sein de l’ONU.
« Bientôt, les pays hostiles à Israël se rendront de plus en plus compte combien il leur en coûtera en s’attaquant à nous, notamment sur le plan économique et technologique, tout comme les pays amis se rendent compte de tout ce qu’ils ont à gagner en nous soutenant », a martelé le Premier ministre.
Malgré cette lourde défaite diplomatique, le Premier ministre israélien s’est dit convaincu, que les efforts diplomatiques tous azimuts qu’il déploie porteront aussi leurs fruits un jour dans les forums internationaux. Il a aussi égratigné au passage ceux qui dans l’opposition voient dans cette résolution une preuve qu’Israël n’a pas fait les concessions nécessaires envers les Arabes palestiniens: « L’attitude de l’ONU à notre égard ne changera pas en montrant des signes de faiblesse et en faisant des concessions. Elle changera grâce à notre solidité et celle de l’amitié avec nos alliés. Je vous rappelle que nous sommes partis de la bande de Gaza en détruisant tous les villages, en expulsant toutes les familles juives et même en déterrant nos morts. Cela nous a-t-il aidé face à l’ONU?? Nous avons reçu des milliers de roquettes en retour de la part des terroristes du Hamas. Et lorsque nous avons réagi en état de légitime défense, qu’avons nous obtenu de l’ONU? Le rapport Goldstone! »
Il a ensuite déclaré à l’assistance: « Cette décision est tellement injuste qu’elle aura en fait l’effet d’un boomerang car elle va mobiliser tous les amis d’Israël à travers le monde et en premier lieu la future administration américaine qui en ont assez de cette attitude de l’ONU et de ce qui se passe au sein  de cette institution. Cette décision s’avérera vite comme la goutte qui a fait déborder le vase. Et comme dans l’histoire de Bilam, ceux qui voulaient maudire seront ceux qui finiront par bénir, et de l’aigre sortira du doux ».
En conclusion, après avoir salué les soldats et leurs familles, et leur avoir souhaité un complet rétablissement, le Premier ministre a évoqué Hanouca dans le contexte actuel: « La lumière chassera l’obscurité et l’esprit des Maccabim vaincra ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire