mardi 1 novembre 2016

Les nouvelles trajectoires de vol de l’aéroport Ben Gurion à Tel Aviv causent un sérieux problème aux Cohanim !


L’Administration aéroportuaire a modifié les trajets d’atterrissage et de décollage des avions entrants et sortants en raison de travaux d’entretien et de rénovation des pistes de l’aéroport Ben Gourion. Une logistique banale mais qui curieusement pose de gros soucis aux Cohanim, rapporte le site d’information d’Aroutz7….

La raison qui parait étrange rapportée par le député religieux de la Knesset, Uri Maklev est en outre plutôt simple, le couloir aérien choisi par les autorités traverse les cimetières de la région centre, une raison suffisante selon la Halacha (loi juive) d’empêcher les Cohanim de la traverser au cours des deux semaines à venir, le temps des travaux de rénovation. 
En effet, selon la Halacha, les Cohen (les descendant de la tribu des prêtres selon le judaïsme) n’ont en principe le droit d’entrer dans un périmètre où pourrait se trouver un cadavre, ni de survoler un cimetière.
On se souvient de cet homme ultra-orthodoxe enfermé dans un sac plastique dans un avion. L’image, avait été publiée le jeudi 11 avril 2013 sur le site Reddit. Ce juif orthodoxe, n’essayait pas d’établir une barrière avec les femmes présentes sur le vol mais se préservait d’un éventuel passage au dessus de cimetières.
.En 2001, le journal israélien Ha’aretz rapportait que des rabbins conseillaient de s’enfermer dans un sac plastique pour se préserver de l’impureté liée au survol du cimetière d’Holon, situé près de l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. Si bien que la compagnie aérienne El Al avait décidé de ne plus accepter à bord de ses avions des passagers enveloppés dans de tels accoutrements…
Uri Maklev a donc dans la foulée, organisé une réunion avec Yaakov Ganot, le chef de l’administration aéroportuaire et les autorités rabbiniques, ainsi des solutions seront trouvées d’ici peu pour résoudre le problème sans présenter de risque pour la sécurité des avions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un atelier de fabrication de shofars vend des cornes aux Juifs d’ici et d’ailleurs...

CIVAT YOAV, Plateau du Golan (JTA) – Shimon Keinan a une entreprise à faire tourner. Il n’a pas le temps d’enseigner à ses clients comm...