jeudi 3 novembre 2016

Le Grand Maître de la Grande Loge de France, Philippe Charuel, en Israël. Par Claude salomon Cohen....


La présence de la franc-maçonnerie française en Palestine date du début du XXe siècle. Le Grand Orient s’y est implanté en créant deux Loges : Barkaï en 1906 et Moria en 1913. La Loge Hermon de la GLDF a été la 3ème Loge française en Terre sainte, sous le mandat britannique en 1924. Dans le tumulte de l’Histoire du Proche-Orient, ces Loges ont disparus depuis.
Avec l’arrivée de nombreux Olim venant de France, il y a parmi eux des francs-maçons et franches-maçonnes qui retrouvent en Israël le chemin des Loges des Obédiences françaises. Actuellement, La GLDF y est, bien entendu, représentée avec deux Loges. La première Loge, Bereshit a été créée en 1997, à Jérusalem, suivie par la Loge Hermon527 en 2006 à Tel Aviv-Yafo, qui a repris le nom de la Loge créée en 1924 et son numéro matricule de l’époque. C’est deux Loges travaillent sous les auspices de la GLDF.
Les francs-maçons et franches-maçonnes (GO, DH et GLFF) francophones venant de l’Hexagone, mais aussi de Belgique, sont heureux de se retrouver dans un environnement qui leur est familier pratiquant le même Rite et le même Rituel, mais aussi par fidélité à leur Obédience respective, à la France, à la langue et à la culture françaises, même si certains ont rejoint les Loges francophones de la Grande Loge de l’Etat d’Israël, principale Obédience du pays.
Philippe Charuel
Philippe Charuel
D’autres part, les Sœurs et Frères se font souvent les  » ambassadeurs  » d’Israël lorsqu’ils sont de passage en France ou lorsqu’ils reçoivent des visiteurs pas forcément juifs en leur montrant une autre réalité israélienne que celle qu’ils connaissent à travers les médias français et le conflit israélo-palestinien.
Plusieurs Grands Maîtres de la GLDF sont déjà venus en Israël. Cette année, c’est au tour de Philippe Charuel, nouveau Grand Maître de l’Obédience, qui nous honore de sa présence du 30 octobre au 3 novembre 2016. L’intérêt que porte la GLDF à Israël et à ses Loges de Jérusalem et de Tel Aviv-Yafo, est incontestable pour sa proximité avec la culture juive et chrétienne et ses références au Temple de Salomon dont la franc-maçonnerie se proclame les héritiers de cette tradition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire