mercredi 19 octobre 2016

UNESCO: Le Père Gabriel Naddaf « Couper le lien entre le Mont du Temple et le peuple juif est une violation des racines du christianisme. Chaque Chrétien ne peut pas rester silencieux »


Le chef spirituel des chrétiens araméens d’Israël, Père Gabriel Naddaf, pousse un cri d’alarme à propos du vote de l’UNESCO « Couper le lien entre le Mont du Temple, le Mur Occidental et le peuple juif constitue une violation des racines du christianisme et est en contradiction avec les deux religions. Chaque chrétien qui croit vraiment en la Bible ne peut pas rester silencieux. »

Le Père Gabriel Naddaf : « À la lumière de la fâcheuse décision politique de l’UNESCO, en ce dimanche je vais prier pour Jérusalem. Aussi, j’invite toutes les églises, tous les pasteurs et tous les prêtres à prier pour Jérusalem.« 
Il poursuit « Couper le lien entre le Mont du Temple, le Mur Occidental et le peuple juif constitue une violation des racines du christianisme et est en contradiction avec les deux religions. Chaque chrétien qui croit vraiment en la Bible ne peut pas rester silencieux. En ce dimanche, joignez-vous à moi dans la prière pour Jérusalem.« 
Le Père Gabriel Naddaf, prêtre orthodoxe israélien, est un fervent défenseur d’Israël.
Le Père Gabriel Naddaf dirige le Conseil chrétien indépendant qui œuvre à l’intégration des communautés chrétiennes d’Israël dans la société israélienne et soutient activement l’incorporation des jeunes chrétiens dans l’armée israélienne.
Le 2 décembre 2015 il avait déclaré « L’étiquetage des produits israéliens est une décision terrible, raciste et antisémite », a martelé le Père Gabriel Naddaf lors d’une réunion au Parlement Européen à Bruxelles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire