dimanche 16 octobre 2016

Mais que feraient l'Unesco, les instances Onusiennes, les groupes et associations pour le boycott si Israël n'existait pas ?..


Et voilà donc qu'une conférence internationale sur le conflit israélo-palestinien s'est  concrétisée à Paris ce mois de juin 2016 avec pas moins d'une trentaine d'états venus avec pour but de relancer des discussions futures entre palestiniens et israéliens et se basant sur une logique on ne peut plus qu'implacable...: la tension israélo-palestinienne est celle qui nourrit tous les autres conflits de la région du Moyen Orient...
A comprendre: résolvons par la force ( diplomatique ou autre) si besoin ce conflit israélo palestinien et la magie va se concrétiser...plus de conflit en Syrie, au Yémen, en Irak, en Turquie, au Liban...! Plus de chiffre à peine compréhensible de plus de 280.000 victimes depuis le début du conflit en Syrie, de millions de réfugiés cherchant le havre entre autre en Europe... Ah, que l'International se dépêche donc à résoudre le problème israélo - palestinien !.. 
Si décider que le mal qui ronge toute cette région moyen orientale et qui aurait pour seul nom "le conflit israélo palestinien" et s'avèrerait  comme à l'habitude une réflexion particulièrement européenne qui ne peut ( bien évidemment..) qu'être empreinte d'évidence...doit-on ici comprendre que les milliers de fuyards vers les "paradis européens" ne le sont que pour cause de non traité de paix israélo-palestinien, que les kurdes massacrés en Turquie le sont pour cause de non paix israélo-palestinienne, que le peuple libanais se trouvant bien malgré lui sous le joug d'un Hezbollah non seulement politique l'est pour la même raison..?
Loin de ces argumentaires de foire colportés par tous les vents et courants internationaux où somme toute l'état d'Israël serait responsable des calamités de toute une région de par sa politique décrite comme "impérialiste, inhumaine, d'apartheid..." il serait bienvenue à l'U.E, aux trente états réunis, aux instances internationales à l'Unesco de revoir un tant soit peu leurs cours d'histoires et d'assimiler enfin les diverse situations historiques comme la politique de la main tendue israélienne qui n'a jamais eu de cesse afin de parvenir à une paix toujours et encore repoussée et refusée par ces mêmes instances palestiniennes..
Preuves de la chose : 
Le 15 mai 1948 et ce au lendemain de la proclamation de l'état d'Israël ( suite malgré tout à un vote de l'ONU...), les arabes ont attaqué pour la première fois l'état d'Israël à peine né...
Dans les années 1969 - 1970 le Liban comme la Jordanie ne voulaient plus de l'OLP ( Organisation de libération de la Palestine de Yasser Arafat, puis actuellement de Mahmoud Abbas) sur leurs territoires; chose qui conduisit alors au fameux "Septembre Noir" en septembre 1970 où les combats entre jordaniens et palestiniens firent des milliers de victimes civiles palestiniennes.
Mais si l'on reprend votre logique actuelle, tout cela ne peut qu'être dû au fait de l'état d'Israël et donc de sa création en 1948...
Ainsi le 22 novembre 1974 l'ONU reconnaissait déjà le droit à la souveraineté et à l'indépendance nationale des palestiniens       ( bien évidemment sur le sol d'Israël...) et pavait donc ainsi un futur d'évidence de conflits régionaux...mais ...tout cela ne se serait pas déroulé s'il n'y avait eu d'état israélien, n'est-ce pas ?..
Ainsi le 13 juin 1980 la CEE a adopté une résolution considérant que le "peuple palestinien doit exercer son droit à l'autodétermination" et que "l'OLP doit être associée à toute négociation". Une manière de plus d'apporter sa pierre à l'édifice au nom de "paix au Moyen-Orient"...et de pourquoi pas ramener depuis et sans arrêt la responsabilité de la non concrétisation sur l'état d'Israël...
D'ailleurs Yasser Arafat n'a-t-il pas déclaré en décembre 1988 devant l'ONU renoncer totalement au terrorisme au nom de    l'OLP ?...Ces états européens, internationaux, ces organismes s'en souviennent-ils ?..
Et pourtant par la suite il y eu : la conférence de paix de Madrid en 1991 et...capotage du côté palestinien.. en 1993 les accords d'Oslo et...capotage du côté palestinien...en 1995 les accords Oslo II ..et fin des actes terroristes palestiniens ?...en 1998 les accords de Wye Plantation...et l'aboutissement vers une paix ?.. en 1999 -2000 les accords de Charm-el-Cheikh ...et malgré des propositions plus que concrètes du côté israélien les attentats continus...en 2000 également les accords de Camp David...et capotage palestinien...en 2005 retrait israélien total de la Bande de Gaza ( plus de 7500 israéliens délogés et déracinés..) et le 12 septembre 2005 les forces de l'ordre palestiniennes prennent possession des 21 implantations israéliennes ...et la paix depuis cette région ?..en 2007 conférence internationale à Annapolis avec engagement à conclure un traité de paix avant la fin 2008..et les roquettes pleuvent sur Israël...en août 2008 suite à une guerre civile interne palestinienne l'état d'Israël accepte de recueillir 180 palestiniens, le 25 août de cette même année 198 prisonniers palestiniens détenus en Israël sont libérés, et.. la paix avec les instances palestiniennes, avec le peuple palestinien ?..
Les exemples d'ouvertures israéliennes, de recherches d'accords, de désirs de paix, de concessions diverses sont légions et ce depuis la création même de l'état d'Israël, et pourtant il semblerait ( aux yeux de l'U.E, de la France, de l'O.N.U, de l'Unesco) que l'empêcheur de tourner en rond, que le dénominateur commun aux conflits de toute cette région ne pourrait être que ce même état d'Israël... 
Les accords signés ci-dessus auraient pu nous amener ce jour et après de nombreuses années à discuter, proposer, négocier...à une situation régionale tournée indubitablement vers l'avenir, d'échanges, de coopération, d'avancées dans le sens positif de l'histoire, et tout semble s'être arrêtée il y a de longues années de cela alors que les propositions vers les instances palestiniennes étaient telles que:  93% de terrain, 75% de terres, la Judée, la Samarie, Jéricho, Gaza...et ?...
Et donc il y a eu une nouvelle conférence avec de nouvelles décisions, de nouveaux calendriers d'exécution, des nouvelles feuilles de route...
Et qui va mettre les points sur les "i " vers ces palestiniens ( Hamas, OLP,  Brigades Ezzedine Al-Qassam...) ? Qui va faire en sorte de faire cesser tout attentat vers des civils israéliens ? Qui va stopper toute roquette tirée depuis Gaza vers des populations israéliennes ? Qui va assurer la paix d'Israël à l'ombre des accords signés ou pas par les palestiniens ?
Golda Meir disait : "Nous pouvons pardonner aux Arabes de tuer nos enfants. Mais nous ne pouvons pas leur pardonner de nous forcer à tuer leurs enfants … nous ne serons en paix avec les Arabes que lorsqu’ils aimeront leurs enfants plus qu’ils ne nous haïssent…".
Voilà le pourquoi votre conférence n'a pas abouti, voilà pourquoi ce genre de discussions n'aboutiront jamais car pour faire la paix il faut craindre la mort et aimer la vie.. et il me semble que les martyrs d'hier comme d'aujourd'hui ( enfants, adolescents, femmes, jeunes et moins jeunes) ont une toute autre appréciation du devenir à l'ombre de ce que les autorités palestiniennes et autres Hamas leur inculquent, lavages de cerveaux assurés...
Le terrorisme islamique sur le sol d'Israël comme sur l'International a il me semble encore de longues années devant lui..ne serait-ce qu'à l'ombre de la compréhension ( ou plutôt de l'incompréhension..) d'évidence de l'International, des ONU, Unesco et autres groupes par trop empreints d'aveuglement profond ..  
Et comprenne qui voudra (ou plutôt qui ne voudra pas...)
Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans en plein dans ces sujets...)
Un exemple de critique publiée de "Après-demain ?" :
Où se les procurer (entre autre) en ligne:

Sources: juif.org - usembassy.gov - mako.co.il - philosémitismeblog.blogspot. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Catherine Deneuve sur l'affaire Weinstein: "Il y a vraiment un déferlement qui est assez ignoble"

En pleine promotion de son nouveau film Tout nous sépare, l'actrice française a évoqué l'affaire Weinstein, producteur qu'el...