mercredi 26 octobre 2016

Lynlee, une petite fille née deux fois....


C'est pour lui ôter une tumeur que les médecins ont enlevé Lynlee du ventre de sa mère durant la grossesse. Une opération risquée.


Une histoire digne d'un roman. Pour Lynlee, ce n'est pas une fiction mais bien les premières heures de sa vie. Sa mère, Margaret Hawkins Boemer, en était à seize semaines de grossesse quand les médecins ont fait une inquiétante découverte lors d'une échographie de contrôle. L'enfant qu'elle portait souffrait d'une tumeur de la colonne vertébrale. Plus précisément, il avait un sacrococcygeal teratoma qui empêchait la bonne circulation du sang et augmentait donc le risque d'insuffisance cardiaque.

53 grammes

La chirurgie était risquée, mais la mère et l'équipe médicale ont décidé d'opérer. Le bébé avait alors 50 % de chances de survivre. « Ce fut une décision facile pour nous. Nous voulions lui donner la vie », confiait sa mère à CNN. Alors, à 23 semaines et 5 jours de gestation, les médecins ont enlevé Lynlee du ventre de sa mère alors qu'elle ne pesait que 53 grammes. 
Ils ont ôté la tumeur de sa colonne vertébrale avant de replacer le bébé dans l'utérus de sa mère après une vingtaine de minutes. Pour ne prendre aucun risque, Margaret Hawkins Boemer a terminé sa grossesse alitée.
Et, le 6 juin 2016, la petite Lynlee est née… une seconde fois par césarienne après 36 semaines de grossesse. Huit jours après sa naissance, les médecins ont enlevé le reste de sa tumeur. « C'était très difficile. Mais en la voyant sourire avec ses sœurs, ça valait chaque douleur », conclut Margaret Hawkins Boemer. 
Quatre mois après sa naissance, la petite fille se porte aujourd'hui très bien, mais doit quand même subir des contrôles réguliers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire