jeudi 13 octobre 2016

FRANCE - UN COMMANDO DE FEMMES PRÉVOYAIT D'ATTAQUER UNE SYNAGOGUE....


L’enquête a permis de retracer comment le trio de femmes s’était retrouvé dans un appartement de l’Essonne.

Par Stéphane Sellami, publié dans le Parisien le 11 octobre 2016
 
Après s'être assurés que la porte d'entrée n'avait pas été piégée, les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pénètrent, le 8 septembre, vers 21 h 20, dans un appartement de la résidence la Grange-aux-Belles à Boussy-Saint-Antoine (Essonne). Quelques instants plus tôt, trois femmes, soupçonnées d'avoir projeté un attentat imminent, quelque part en région parisienne, ont été arrêtées sur le parking en bas de l'immeuble d'où elles sortaient.
 
Informés le matin même de cette nouvelle menace, les enquêteurs de la DGSI sont remontés, en un temps record, jusqu'à ce commando de femmes fanatisées et téléguidées depuis la zone irako-syrienne par le djihadiste français Rachid Kassim. Les policiers font alors d'une pierre deux coups. Parmi les suspects qu'ils viennent d'interpeller figure Inès Madani, recherchée depuis le 4 septembre pour sa participation à un projet d'attentat à la voiture piégée en plein cœur de Paris. Au petit matin, ce jour-là, une Peugeot 607, avec six bonbonnes de gaz et deux bidons d'essence, avait été retrouvée à deux pas de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le véhicule était celui du père de Madani, qu'elle lui avait volé.
 
A Boussy-Saint-Antoine, quatre jours plus tard, les policiers sont intervenus in extremis, juste avant un autre passage à l'acte. Le commando des trois femmes interpellées, même en passe d'être arrêté, est resté déterminé jusqu'au bout... L'intégralité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

BRUXELLES :Un livre nazi retiré d’une exposition sur l’islam subventionnée par l’Union européenne.......

La journaliste Marie-Cécile Royen du Vif/l’Express (Bruxelles) a rapporté qu’un livre écrit par une Allemande adepte du nazisme a été p...