lundi 31 octobre 2016

France : l’Airbus A330 présidentiel est équipé du système de contre-mesures israélien contre les missiles Sol-Air....


Les missiles sol-air portables (MANPADS) sont des problématiques qui sont prises très au sérieux par les forces armées en raison de leur prolifération dans les pays en proie à la guerre, instables, et chez ceux où la situation sécuritaire laisse à désirer.

A ce titre, la très grande majorité des aéronefs militaires (avions de combat, de transport, et hélicoptères) sont équipés de systèmes de contre-mesures, comme les leurres infrarouges, qui sont censées créer une autre source de chaleur, autre que celle qui provient des moteurs, et sur lesquels le missile infrarouge se focalise.
Mais les aéronefs militaires ne sont pas les seuls à effectuer des vols dans des zones dangereuses. En effet, des lignes commerciales à destination des civils se tiennent encore dans des pays en guerre, comme en Irak, ou dans des pays où la situation sécuritaire reste mal contrôlée, comme en Israël, ou dans de nombreux pays d’Afrique.
Les avions de ligne sont particulièrement vulnérables lors des atterrissages et des décollages en raison de leur altitude, de leur vitesse qui est réduite elle-aussi, mais aussi parce qu’ils évoluent, à ce moment-là, dans l’enveloppe de tir du MANPADS.
C’est donc dans ce contexte là que des gouvernements, notamment israélien, ont pris la décision d’équiper les avions de ligne de leur compagnie nationale d’un système permettant de dévier ces missiles infrarouges. Mais l’état hébreux n’est pas le seul à avoir opté pour cette solution… la France également.
En effet, selon nos informations, l’Airbus A330-300 immatriculé F-RARF, et appartenant à l’Escadron de Transport 60 de l’Armée de l’Air française, a été équipé du système de contre-mesures C-MUSIC de la compagnie israélienne Elbit Systems.
L’installation de cette nacelle aurait été effectuée il y a maintenant une à deux semaines lors d’une visite de type C (ou C-Check) qui a eu lieu jusqu’au 21 octobre 2016 dans les ateliers de l’entreprise française Sabena Technics, sur l’aéroport de Bordeaux-Mérignac.
La nacelle C-MUSIC est un système de contre-mesures à infrarouge qui est destiné à équiper les gros aéronefs, comme les avions de ligne, et qui s’installe à l’arrière et sous le fuselage. Ces systèmes sont fabriqués avec un laser à fibre optique, et une caméra à imagerie thermique qui est capable d’observer à 360° tout autour de l’aéronef porteur.
Lorsque le détecteur de départ missile détecte le tir d’un missile sol-air MANPADS, le système C-MUSIC va entrer en action en visant la tête du missile avec le rayon laser, qui va alors dévier la trajectoire du missile et ainsi éloigner le missile afin qu’il explose à une distance de sécurité de l’avion.
L’appareil français, utilisé par le Président de la République lors de ces voyages présidentiels, mais aussi parfois par le Premier Ministre, effectue couramment des vols en direction de l’Afrique, notamment dans la bande sahélo-saharienne, que ce soit au Mali, au Tchad, et dans d’autres pays de la région.
Bien que l’opération Barkhane soit en cours depuis 2014, après avoir succédé à Serval débutée en 2013, ces systèmes sont un gage de sécurité supplémentaire où le risque d’attentat est toujours possible.
Le Premier Ministre Manuel Valls est actuellement en déplacement au Ghana, au Togo, et en Côte d’Ivoire avec le F-RARF, porteur de ce système.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A l’abri du déluge par Avraham Azoulay....

Il y a à peine un mois, on ne parlait que de rentrée, et on y croyait ! En fait c’était comme on dit, une « fake news » ! Le début c’es...