lundi 10 octobre 2016

Dans le nouveau thriller de Harlan Coben, Internet a des fuites.....


Une citation:

«Internet favorise le mensonge. Il permet de tricher tout en gardant l’anonymat et cacher des secrets destructeurs à ses proches.»

Pourquoi choisir ce livre:

  • Parce que Intimidation est un Coben pur sucre. Cette histoire d’avocat à qui un inconnu révèle un secret lourd de conséquences permet à l’auto-proclamé Boss du Thriller de développer ses thèmes fétiches : le mensonge, la disparition, les sacrifices que l’on est prêt à endurer pour sa famille...  

  • Parce que Intimidation nous interroge sur la fiabilité d’Internet. Peut-on garder une information confidentielle quand tout est en ligne? Julian Assange a son avis sur la question.

  • Parce que le site Fakeababy sur lequel repose l’intrigue existe bel et bien. On y trouve de fausses échographies, de faux tests de grossesse et des ventres en latex. Si vous envisagez de passer commande, la lecture préalable d’Intimidation est conseillée.

  • Parce que, l’auteur l’a laissé entendre, ce roman sera un jour adapté au cinéma et on se demande déjà si on pourra claironner à la fin de séance le traditionnel : «Ca ne vaut pas le bouquin».

  • Parce qu’on fera au moins un voyage en train d’ici à la fin 2016 et Harlan Coben, même quand il n’est pas au sommet de sa forme, reste une valeur sûre pour survivre à un Paris-Marseille au milieu d’une colonie de vacances.

L’essentiel en 2 minutes:

L’intrigue. Adam était tranquille, était peinard, accoudé au comptoir. Un type est entré dans le bar, a commandé un café noir, puis il lui a tapé sur l’épaule et lui a dit d’un air drôle: «La grossesse de ta femme, mecton, elle était bien bidon.» La morale de c’te pauvre histoire, c’est que quand t’es tranquille et peinard, faut pas trop traîner dans les bars, même quand t’es fringué en costard.
Les personnages. Quiconque versait une «contribution généreuse» à une œuvre caritative choisie par Coben donnait son patronyme à un personnage du roman. Mais l’Amérique a un grand coeur. Résultat : il y a foule dans Intimidation et l’on peine parfois à s’y retrouver au milieu de tous ces noms.
Les lieux. Cedarfield, New Jersey. Ne cherchez pas sur une carte, Coben a inventé cette ville coquette de la banlieue new-yorkaise où soccer moms et yuppies se croisent toute la journée dans un ballet de SUV.
L’époque. De nos jours, à l’entame de la saison de lacrosse... Vous êtes bien avancés?
L’auteur. Pote de fac de Dan Brown, Harlan Coben partage avec ce dernier une propension à pondre du best-seller à un rythme soutenu. Depuis son premier livre en 1990, l’auteur de Ne le dis à personne a écrit un roman par an, dont l’excellente série Myron Bolitar. Cette année, il a également créé sa première série, The Five, diffusée en France sur Canal+.
Fiche réalisée par la rédaction de 20 Minutes. Pour rejoindre notre club de lecture, surveillez notre rubrique livres. Plus d’infos prochainement...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En Israël, « Le sens de la fête » devient « C’est la vie »

Eric Toledano et Olivier Nakache se sont rencontrés en colonie de vacances et pendant 20 ans ils ont été successivement pensionnaires, ...