jeudi 20 octobre 2016

Bonus-malus 2017 : grands perdants et petits gagnants...


Le bonus-malus 2017 va considérablement pénaliser de très nombreux modèles, et en avantager très légèrement quelques rares autres.


Sur le principe, l'idée est intéressante. Le fait de lisser le malus permet d'éviter les effets de seuil qui conduisaient jusqu'ici les constructeurs à renoncer à certaines améliorations de rendement de leurs modèles sous prétexte que ceux-ci ne leur permettaient pas d'accéder à un avantage fiscal correspondant.
Le pic du surcoût (courbe verte) provoqué par l'édition 2017 du Bonus Malus apparaît clairement pour l'émission de 190 g/km de CO2. © HTYM DR
Pour les modèles faisant l'objet d'un malus, cette excuse ne tiendra plus en 2017 puisque chaque gramme d'émission de CO2 gagné permettra de réduire la note : en fonction de là où l'on se place sur la courbe, 3 grammes de CO2 en moins permettent de gagner de 150 à 900 euros ! Cette évolution devrait, par exemple, contribuer à généraliser l'adoption d'équipements tels que le « stop & start » ou les pneumatiques à ultra-basse résistance au roulement sur les modèles à forte émission de CO2 qui seront ainsi « remboursés » par l'abaissement correspondant du malus.

Bonus raboté pour les électriques

Reste que la courbe choisie par le gouvernement réserve quelques mauvaises surprises aux automobilistes. Ainsi, pour commencer, les vertueux acheteurs de voitures électriques vont voir leur bonus ponctionné de 300 euros, de 6 300 à 6 000 euros. Il s'agit là d'anticiper une augmentation attendue de la part de marché de ce type de véhicule, qui pourrait rapidement déséquilibrer le système du bonus-malus en le rendant dangereusement déficitaire. Cette baisse doit aussi agir comme un rappel auprès des constructeurs : les généreuses incitations fiscales à l'achat d'une voiture électrique sont là pour « amorcer la pompe » et en aucun cas destinées à durer.

5 973 euros de malus en plus pour une Audi A8 4.2 TDI

AUDI A8 © AUDI
Mais c'est surtout au-dessus que les choses se gâtent pour les amateurs de grosses cylindrées. Pour résumer, ceux qui projettent d'acheter une voiture émettant plus de 160 g/km seraient bien inspirés de le faire avant le 1er Janvier 2017 s'ils veulent échapper à un malus alourdi d'un montant allant de 500 à près de 6 000 euros. Gloups. La difficulté tient dans le fait que cette augmentation n'est pas linéaire. Le record est, par exemple, détenu par les modèles émettant exactement 190 g/km de CO2, dont le malus passe de 4 000 à 9 973 euros, soit une augmentation de 5 973 euros. Sont concernées les Audi A8 4.2 TDI Quattro Tiptronic 8, BMW 335i xDrive Gran Turismo (jantes de 19 pouces), Mercedes CLS 400 4MATIC et Mercedes E 300 4MATIC bva7. Si ces modèles étaient sur votre liste d'achat, offrez-vous-les pour Noël, sans attendre les soldes.

110 euros de malus en moins pour une Mercedes Classe S 350 Bluetec

MERCEDES CLASSE S © Daimler AGpress department MERCEDES
En revanche, effacement des effets de seuil oblige, quelques acheteurs de voitures neuves vont voir leur malus – très légèrement – baisser en 2017 par rapport à 2016. Les modèles concernés sont ceux qui émettent 131, 132, 133, 151 et 156 g/km : ils voient leur malus réduit d'un montant allant de 10 à 110 euros. La réduction la plus importante, de 1 600 à 1 490 euros, concerne les seuls modèles émettant 151 g/km de CO2. De quoi faire un peu plus d'un plein de carburant. Paradoxalement, ce petit cadeau fiscal ne concerne pratiquement que des voitures étrangères, et majoritairement allemandes, telles les Audi A8 3.0 TDI, BMW 125i, BMW 335d xDrive, Fiat Abarth 695 bva, Infiniti Q50 2.0t bva, Mercedes A250, Mercedes C200 4MATIC, Mercedes CLA 250, Mercedes E200 bvm, ou même la Mercedes Classe S 350 Bluetec diesel. Pour ces modèles, il est donc urgent d'attendre avant de signer le bon de commande.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Interpol: Israël s'attaque à la demande d'adhésion de l'Autorité palestinienne......

Interpol est une organisation intergouvernementale représentant les bureaux de police de 190 Etats Suite à son refus d’adhésion à...