lundi 24 octobre 2016

Auschwitz : découverte d’un symbole de résistance ....


Un petit sabot en bois sculpté qui appartenait autrefois à une femme, prisonnière des nazis au camp d’extermination d’Auschwitz, a été retrouvé après plus de 70 ans.
Plus petit qu’une Allumette, c'est une véritable œuvre d’art d’Auschwitz», selon Agnieszka Molenda, qui dirige la Fondation des sites de mémoire près d’Auschwitz-Birkenau (FPMP).
 «A ce minuscule sabot sculpté, qui mesure seulement sept millimètres de long, est fixée une petite chaînette, ce qui prouve qu’une prisonnière le portait comme bijoux.
Mme Molenda a ajouté que son origine et sa propriétaire restent un mystère.
Les prisonniers d’Auschwitz n’avaient pas le droit de fabriquer ou de porter de tels articles et selon Mme Molenda ce pendentif charmant pourrait avoir été un symbole de résistance.
Ce bijou a été découvert ce mois-ci au cours de travaux d’entretien, dans les combles d’undes bâtiments du camp de Budy-Bor une annexe d’Auschwitz, près du camp de la mort principal, mis en place par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale en Pologne occupée.
Dans ce bâtiment un massacre sanglant a eut lieu, le 5 Octobre 1942, lorsque les gardes du camp ont matraqués à mort 90 prisonnières françaises juives.
2517B15900000578-3856690-image-a-3_1476986243531.jpg
«Le sabot a très probablement été caché entre les briques du mur du grenier où les prisonnières dormaient et auraient appartenu à l’une des victimes du massacre», a déclaré Mme Molenda.
Créé en 2013 par des collectionneurs privés passionnés par l’histoire locale, le FPMP rassemble des objets liés au camp de la mort et ses annexes, qui s’étendaient sur environ  40 kilomètres carrés.
En collaboration avec le musée d’Auschwitz-Birkenau situé sur le site de l’ancien camp d’extermination nazi d’Osciecim, au sud de la Pologne, la fondation a recueilli des milliers d’articles qui avaient été conservés par des particuliers depuis la guerre.
2517B03700000578-3856690-image-a-4_1476986252082.jpg
En Septembre, une figurine de porcelaine représentant Mickey Mouse ayant appartenu à une enfant déportée à Auschwitz par les nazis, a été découverte.
Un million de Juifs européens internés au camp d’Auschwitz par l’Allemagne nazie, en Pologne occupée, ont péri entre 1940- et 1945.
Plus de 100.000 autres, y compris des Polonais non-juifs, des Roms, des prisonniers de guerre soviétiques et des résistants au nazisme sont également morts, apprend-on au musée.
On estime que 232.000 des victimes d’Auschwitz étaient des enfants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire