lundi 26 septembre 2016

S’il est élu, Trump reconnaîtra Jérusalem comme « capitale indivisible d’Israël »


Lors de sa rencontre avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à New York dimanche, le candidat républicain à l’investiture américaine, Donald Trump a déclaré que s’il était élu, les Etats-Unis reconnaîtront Jérusalem comme « capitale indivisible d’Israël », rapporte le journalHaaretz

L’entrevue, qui a duré plus d’une heure, s’est déroulée dans la tour éponyme de l’homme d’affaire, au centre-ville de Manhattan et a permis d’aborder « de nombreux sujets importants pour les deux pays ».
« M. Trump a reconnu que Jérusalem est la capitale éternelle du peuple juif depuis plus de 3.000 ans, et que les Etats-Unis, sous une administration Trump, accepteront finalement le mandat de longue date du Congrès de reconnaître Jérusalem comme la capitale indivisible de l’Etat d’Israël », a précisé la campagne du candidat républicain dans un communiqué.
Le candidat républicain a qualifié Israël de « partenaire essentiel des Etats-Unis dans la guerre mondiale contre le terrorisme islamiste radical » et qu' »Israël et ses citoyens ont souffert beaucoup trop longtemps sur les lignes de front du terrorisme islamique ».
Le communiqué précise également que Trump s’est dit « d’accord avec le peuple israélien » qui « veut une paix juste et durable avec ses voisins, mais que cette paix ne viendra que lorsque les Palestiniens renonceront à la haine et la violence et accepteront l’Etat d’Israël comme un Etat juif ».
Trump et Netanyahu
Les deux hommes ont échangé sur « l’expérience réussie d’Israël d’une barrière de sécurité qui a aidé à sécuriser ses frontières ». Trump a fait de la construction d’un mur le long de la frontière américano-mexicaine, une promesse de campagne.
D’autres sujets ont été abordés dont « l’accord nucléaire avec l’Iran, la lutte contre Daech et d’autres préoccupations de sécurité régionales ».
Netanyahou a remercié le candidat républicain pour « son amitié et son soutien à Israël » et a présenté les positions du gouvernement sur les enjeux régionaux ainsi que ses efforts pour arriver à la paix et à la stabilité au Moyen-Orient.
L’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Ron Dermer, et le gendre juif de Trump, Jared Kushner, ont également assisté à cette réunion.
Netanyahou devrait par la suite rencontrer la candidate démocrate, Hillary Clinton, vers 18h (heure locale).
Les responsables de la délégation israélienne ont expliqué que le lieu de chaque rencontre s’était décidé selon le choix de chaque candidat en raison de l’événement médiatique qui les attend le lendemain.
En effet, Clinton et Trump seront confrontés l’un à l’autre lundi, dans leur premier débat télévisé.
Un haut responsable israélien avait affirmé avant la rencontre, que le Premier ministre israélien a jusqu’ici évité de rencontrer les deux candidats pour ne pas être soupçonné d’interférer dans la politique américaine, accusation qu’il avait dû essuyer lors de la campagne présidentielle de 2012.
Avec agences

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Interpol: Israël s'attaque à la demande d'adhésion de l'Autorité palestinienne......

Interpol est une organisation intergouvernementale représentant les bureaux de police de 190 Etats Suite à son refus d’adhésion à...