lundi 26 septembre 2016

Jordanie : un auteur chrétien accusé de blasphème assassiné devant le tribunal – le Premier ministre démissionne....


Un écrivain chrétien jordanien qui avait été arrêté pour avoir publié un dessin considéré comme offensant l’islam a été abattu juste avant son procès. En réaction, le Premier ministre a démissionné.

Nahed Hattar a été abattu de trois balles dans la tête alors qu’il s’apprêtait à comparaître devant la Cour Suprême d’Amman*.
Hatter s’était rendu à la police après que le Premier ministre jordanien Hani Mulki avait ordonné une enquête concernant une caricature que Hatter avait partagée sur Facebook.
Le dessin représentait Dieu au paradis, traité comme le serviteur d’un arabe. L’Arabe, au lit avec deux femmes, demandait à Dieu de lui apporter du vin.
Saed Hattar, un membre de la famille de Nahed Hatter, a expliqué à la presse que le dessin avait été publié pour illustrer la vision distordue de l’islam des extrémistes d’Isis, et avait été effacé après qu’il ait reçu des réponses de gens furieux.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Un expert des médias, Khaled Qudah, a déclaré au Jordan Times que partager une telle caricature est une infraction à la loi, en Jordanie.
« Ce qu’a fait Hattar, republier [cette caricature] est insultant, et n’est pas considéré comme de la liberté d’expression. Il peut être immédiatement emprisonné pour avoir violé la loi, » a ajouté Qudah.
La Jordanie est considérée comme un des pays musulmans les plus modérés.
Le tueur, on peut dire le terroriste, a tiré trois fois, à bout portant.
Selon des témoins et la police, Nahed Hattar, 56 ans, se préparait à entrer dans la salle d’audience lorsque le tueur s’est approché de lui et a tiré.
« Le tireur se trouvait à un mètre devant Nahed, sur les marches de la Cour suprême, » a déclaré un témoin à Associated Press en demandant à préserver son anonymat de peur des représailles.
Hattar, auteur chrétien, avait été arrêté le 13 août après avoir posté la caricature sur Facebook.
Le tueur a été arrêté par les forces de police.
Hani Al-Mulki, Premier ministre jordanien, a remis sa démission au roi Abdullah II dès que la nouvelle a été publiée, démission largement théâtrale puisque que le gouvernement provisoire devait démissionner d’un moment à l’autre.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pourDreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Emmanuel Macron « mouché » par les Gardiens de la Révolution...

Le président français fait durement son expérience en matière de politique étrangère, en l’occurrence face au régime totalitaire et hég...