mardi 2 août 2016

Mystère Trump par Avraham Azoulay...


Le coup d’envoi à la présidence des Etats-Unis a été donné! Les deux partis, républicain de Trump et démocrate de Clinton, ont clôturé leur ”Convention’ ‘ bras dessus bras dessous. Ce qui est sûr, c’est que morose, ce ne sera pas ! Nous voilà partis pour 3 mois de rêve à l’américaine, dans ce contexte où le terrorisme international est en plein essor.
On a bien compris qu’Hillary Clinton est soutenue par Obama, qui voit en elle sa troisième candidature. On constate aussi que le Juif le plus influent qu’elle possède à ses côtés, Sanders, l’a injuriée jusqu’à hier autant qu’il a offensé Israël… Virage à 180 degrés donc, pour  intégrer ses troupes gauchisantes dans sa campagne. Bref, le parti démocrate a crié non à la guerre, de façon angélique, comme si le fait de le penser très fort, avec le cœur, équivalait à un coup de baguette magique la transformant en paix, maintenant. 
Clinton n’inspire pas beaucoup confiance aux Américains après ses nombreuses maladresses du temps où elle était ministre des affaires étrangères, mais pour celui qui n’aime pas son concurrent, c’est le seul choix envisageable.
Mister Trump, lui, a opté pour une  campagne d’un tout autre genre. Il est du style très direct, n’hésite pas à dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. 
Le ‘’politically correct’’ à l’européenne n’est en rien son modèle de référence. Il ne tergiverse pas quand il s’agit de critiquer non seulement la politique d’Obama, vis-à-vis de l’Iran, de la Syrie, de Daesh mais aussi vis-à-vis de ses ”copains d’avant” : l’Egypte, l’Arabie Saoudite et, bien sûr, Israël. Il pointe du doigt la France pour sa gestion défaillante par rapport  au terrorisme qui la frappe. La seule chose qu’il ne pratique pas, c’est la langue de bois, et parfois, ça décoiffe .
Si l’Amérique changeait demain de leader, les Républicains à la place des Démocrates, a quoi ressemblerait donc la nouvelle face du monde ? Entre Poutine, Trump, May l’anglaise et Bibi, verrons-nous naitre une nouvelle alliance stratégique, pouvant renverser la vapeur de la folie du terrorisme international et de la menace iranienne ? Leur approche pragmatique, à l’inverse de la politique de l’autruche actuelle américano-européenne  est un signe d’espoir  réel pour la planète.
L’approche du Vieux Continent ne laisse rien présager de très optimiste en ce qui concerne la lutte contre la menace islamiste grandissante.  Son manque de leadership et sa vision minimaliste, n’ont rien de rassurant, autant pour ses populations que pour ses partenaires qui lui tournent le dos un à un.
Nous avons en Israël compris tout cela depuis bien  longtemps, peut-être grâce à toutes les étapes que l’on a traversées, depuis des milliers d’années….

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Marathon Netanyahu-Poutine sur la crise kurde ©

Le Général Sergeï Shoïgu n’avait pas encore décollé d’Israël, mercredi 18 octobre, que les chefs des armées syrienne et iranienne s’ent...