lundi 1 août 2016

L’Armée interdit aux soldats israeliens de jouer à Pokemon Go sur les bases militaires...


L’armée israélienne a annoncé lundi qu’elle interdisait à ses forces de jouer au  jeu sur les bases militaires en raison de problèmes de sécurité. Le jeu qui active les caméras de téléphone cellulaire et les services de localisation représente un  danger de fuite d’informations sensibles comme les emplacements et les photographies des bases militaires a indiqué Tsahal dans un communiqué….


L’Armée israélienne est également préoccupé par le fait que les soldats pourraient télécharger une fausse application imitant Pokemon Go et livrer ainsi des informations provenant des téléphones des soldats à leur insu.
Les joueurs de Pokemon Go parcourent les rues tenant leurs téléphones mobiles à la main et suivants une carte numérique pour attraper les créatures qui apparaissent sur l’écran. L’application Pokemon Go utilise le GPS et la réalité augmentée via l’appareil photo pour superposer les personnages virtuels sur le monde réel, défiant les joueurs de les capturer et de les entraîner pour qu’ils combattent.
Les civils israéliens ont également été mis en garde contre les dangers de la chasse de Pikachu et autres créatures numériques . Le service de secours d’urgence d’Israël Magen David Adom a en outre lancé une alerte face aux dangers du jeu. En effet, un israelien de 35 ans a été transporté à l’hôpital après avoir traversée une porte en verre alors qu’il « chassait » des personnages virtuels sur Pokemon Go. 
Une jeune adolescente de 15 ans souffre d’une fracture du crâne et d’une hémorragie intracrânienne après une chute à vélo alors qu’elle poursuivait un Pokemon….un adolescent israélien a perdu conscience en mer Méditerranée, en suivant un personnage Pokemon Go….la compagnie d’assurance automobile AIG en Israël profite même de l’engouement Pokemon pour commercialiser sa police d’assurance qui couvre les accidents causés lors de l’utilisation du jeu. Yifat Reiter d’AIG a déclaré que la société avait reçu des dizaines de demandes de renseignements sur le sujet…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, demande à la nouvelle directrice de l’UNESCO, Audrey Azoulay, d’annuler les décisions niant le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple, Jérusalem et Hébron....

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, a adressé hier une lettre à la nouvelle directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoul...