lundi 18 juillet 2016

Nous connaissons l’ennemi, mettons-le hors-la-loi...

Propagande d’islamise avant l’attentat de Nice

L’islam est un système politique qui utilise le divin pour justifier son idéologie totalitaire.

Il est temps de dire BASTA à l’ignorance, à l’angélisme, à la lâcheté, à l’hypocrisie et à la vocation au suicide de cette Europe qui s’imagine pouvoir assurer sa sécurité en la confiant à ceux qui nous imposent de légitimer l’islam, en faisant abstraction de ses contenus liberticides et mortifères, et en exigeant toujours plus de mosquées.
Nous sommes en guerre et il est temps de se défendre, et l’ennemi à vaincre, c’est l’islam et il doit être mis hors-la-loi. C’est l’islam qui légitime les terroristes, qui égorgent, décapitent, massacrent et se font exploser parmi les innocents.
C’est l’islam qui inspire le lavage de cerveau pratiqué dans les mosquées et sur les sites jihadistes, transformant les fidèles d’Allah en aspirants « martyrs », qui au travers du suicide, entraînant dans leur mort le plus grand nombre d’innocents, s’imaginent obtenir le ticket simple vers le paradis d’Allah et ses 72 vierges.
« Nous sommes en guerre », avait déclaré le Président Hollande le 13 novembre 2015, quand la ville Lumière sombra dans l’enfer et l’obscurité suite aux attentats perpétrés par les terroristes islamistes, avides de répandre le sang des infidèles.
Et il proclama, sous le coup de l’émotion, l’état d’urgence, la fermeture des frontières et des mosquées salafistes, et la répression des sympathisants du terroriste islamique.
Mais une fois le choc digéré, rien ne fut fait, comme d’habitude.
Car tous les politiques, sans exception (hors mis Benjamin Netanyahou et Donald Trump), craignent de regarder l’ennemi en face : l’islam. On continue à se moquer de nous, à nous mentir lâchement, en soutenant mordicus que l’islam est une religion de paix et d’amour et que les terroristes islamiques ne sont même pas des musulmans, mais des malades mentaux, des déséquilibrés qui trahissent le véritable islam. (C’est incroyable le nombre de fous, que génère la si belle religion d’amour, de tolérance, de paix, toute en finesse, délicatesse et douceur !)
Nos irresponsables continuent à sous-évaluer et à minimiser la portée de la menace, car ils ne sont pas (encore) nombreux, ces soi-disant loups solitaires, alors que c’est là que réside leur force, et il devient de plus en plus difficile de prévenir les attentats et réprimer les réseaux de la terreur.
Il est temps de faire connaître la spécificité de l’islam, dont les deux piliers communs à tous les musulmans — le coran et Mahomet —, légitiment la haine, la violence et la mort des infidèles, à commencer par les Juifs et les Chrétiens, les Apostats, les adultères et les homosexuels.
Il est temps de réaliser et d’admettre que ces terroristes islamiques obéissent littéralement et intégralement aux commandements prescrits par Allah dans le coran et suivent à la lettre les faits et gestes du prophète, le modèle parfait pour tous les musulmans.
Il est temps de toucher du doigt une réalité fondamentale, élémentaire et tragiquement pertinente : le terrorisme explose seulement là où il y a des mosquées, des communautés islamiques, des territoires soumis à la charia.
Le terrorisme se développe là où l’Etat est faible sur le plan de la défense et de la sécurité, là où la société démographiquement fragile et en perte de ses valeurs, là où l’économie est à la traîne, incapable de sauvegarder et/ou d’offrir un niveau de vie décent à la majorité de ses citoyens.
Le terrorisme islamique devient la phase terminale du processus d’islamisation en cours, en s’imposant, comme la solution, qui va concrétiser, par la violence, l’idéal islamique, en comblant le vide créé par des institutions en crise et une civilisation décadente.
Dès lors, il est grand temps d’arrêter de favoriser le terrorisme islamique en légitimant l’islam, en multipliant les mosquées, en soutenant les « communautés islamiques » tolérant l’application de la charia.
Le terrorisme islamique ressemble au débordement d’un fleuve, dont l’impétuosité fait céder les digues, ce fleuve étant l’islam et les digues fragiles, incapables de le contenir, étant un Etat faible, une société démoralisée, avachie, en léthargie et une économie agonisante.
Il est temps de se réveiller et de lever les yeux, afin d’avoir une vision d’ensemble, qui nous permette de faire émerger le fait que les terroristes islamiques et soi disant « musulmans modérés » poursuivent le même objectif : l’islamisation de l’Europe et de la planète, même s’ils opèrent de manière apparemment différente.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Prenons conscience du fait, que les terroristes islamistes veulent :
  • Conquérir le pouvoir par la violence pour imposer la loi d’Allah, la charia ;
  • Convertir tous les non musulmans à l’islam par la force et condamner à mort tous les récalcitrants ;
  • Islamiser l’ensemble des institutions ;
  • Multiplier les mosquées, les écoles coraniques, les banques islamiques ;
  • Obliger toutes les femmes à porter le voile intégral, le voile de la pudeur islamique, le voile symbole de la soumission de la femme ;
  • S’infiltrer dans les institutions d’Etat, dans toutes les sphères du pouvoir, en abusant de la démocratie et de l’Etat de droit, d’où l’éclosion de partis « islam » sous l’œil indifférent de nos ir-responsables politiques ;
  • Promouvoir par la force de la persuasion, la conversion à l’islam de la population non musulmane ;
  • Conquérir « démocratiquement » le pouvoir, afin de proclamer « pacifiquement », partout sur la planète, l’Etat islamique régi par la charia.
Il est temps de se révolter contre l’islam pour retrouver pleinement nos libertés chez nous, dans nos pays, libertés bafouées, libertés en danger, suite à l’explosion de communautés musulmanes de plus en plus radicalisées.
Mais combien d’autres massacres devront-nous encore subir, combien d’autres morts devrons-nous encore pleurer, après Paris, Orlando, Dacca et Nice, avant que cette Europe, de plus en plus soumise à l’islam, ne prenne conscience que nous sommes effectivement en guerre et décide de riposter, afin de vaincre les terroristes islamistes, égorgeurs, coupeurs de langue et de têtes et mettre l’islam hors-la-loi, comme ce fut toujours le cas depuis 14 siècles ?
Cette analyse très pertinente et ces conseils judicieux sont ceux du courageux Magdi Cristiano Allam, ex-musulman d’origine égyptienne devenu Italien, converti au christianisme et vouant sa vie à la lutte contre l’idéologie de mort, qui telle une hydre maléfique, s’étend de plus en plus rapidement sur le monde encore libre.
Quel responsable politique occidental aura la volonté d’écouter ses mises en garde répétées et le cran de lutter contre le monstre islamique qui sème terreur et mort partout où il s’incruste et prolifère ?
Je ressens, parfois, l’impression amère que tous les islamolucides prêchent dans le désert, un désert qui s’étend de plus en plus terrifiant et mortel.
Je suis sidérée de constater qu’aujourd’hui, les terroristes islamiques, ayant hélas la citoyenneté européenne, qui reviennent après avoir tué, égorgé et décapité en Syrie et en Iraq, sont accueillis comme les fils prodigues de la parabole de l’Evangile.
On accepte, au nom de la liberté d’expression de plus en plus en direction de La Mecque, que dans les mosquées et sur les sites islamiques, on laisse prêcher la haine et la violence à notre égard, tout en diabolisant et en réduisant au silence les sites qui dénoncent ces appels à nous soumettre et nous tuer.
Ce laxisme flagrant envers les adeptes d’Allah finira non seulement par justifier le terrorisme islamique, mais à le considérer comme légitime, nous condamnant ainsi au suicide et à la fin de notre civilisation.
J’enrage d’entendre ces « responsables » politiques réitérer, après chaque attentat islamiste commis au nom d’Allah et pour sa cause, les mêmes discours lénifiants, d’une fadeur à donner la nausée. Des paroles creuses, vides de sens, prononcées dans le seul but de nier tout lien entre les atrocités perpétrées par des musulmans, fidèles serviteurs d’Allah, et la source inspiratrice de ces horreurs : l’islam.
A la barbarie islamique, nos politiciens opposent « nos valeurs », ces valeurs dont les terroristes islamistes et le monde musulman en général se fichent totalement, car elles sont d’origine humaine, donc sans valeur à leurs yeux.
Ce ne sont pas nos valeurs, dont se gargarisent nos dirigeants islamophiles après chaque attentat terroriste qui vont protéger nos peuples de la barbarie islamique, mais des décisions fortes et courageuses.
Ces êtres serviles au service des financiers arabo-musulmans du terrorisme islamique ne le comprendront sans doute que le jour où des membres de leur caste, de leur famille, vivant dans leur bulle dorée ultra-sécurisée, feront partie des victimes des soldats d’Allah, et encore…
Ce jour-là, jetteront-ils aux orties « nos valeurs », ces mots, dont ils émaillent leurs discours insipides et prendront-ils sans état d’âme les mesures nécessaires à l’élimination de la source du mal, qui endeuille de plus en plus souvent nos pays ? Peut-être même pas.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.
Source : « Conosciamo il nemico, mettiamolo furilegge. » Magdi Cristiano Allam (traduit et adapté par Rosaly)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Français, sortez vos chéquiers : une nouvelle loi permettra aux Algériens de venir plus nombreux se faire soigner en France....

Quelques jours seulement après la visite du Président français Emmanuel Macron en Algérie, les lobbyistes algériens de l’Assemblée Nati...