lundi 4 juillet 2016

Lyon : des sanctions contre les policiers qui poursuivent les délinquants dans les cités...


Christian Hofer: cités, quartiers chauds et autres rodéos étant des éléments faisant référence aux jeunes immigrés des banlieues françaises. Les mots utilisés sont pensés pour contourner la réalité, cette dernière étant étiquetée comme "raciste" par les bien-pensants.
Évidemment, un problème qui ne peut plus être nommé ne sera jamais résolu et la situation se dégradera inévitablement. Ce monde de mensonges construit par la gauche n'a aucun avenir..
******
Des consignes sont données par certains chefs de service de police d’éviter d’intervenir dans les quartiers « chauds » de Lyon, un arrêté préfectoral interdit de poursuivre les deux-roues se livrant à des rodéos, des sanctions sont prises à l’encontre de policiers qui bravent les interdictions de poursuivre certaines types de délinquance… Objectif : éviter les émeutes !
Entre le marteau et l’enclume. C’est la situation dans laquelle se trouvent, semble-t-il, certains services de police lyonnais.
D’un côté, la politique du chiffre – la « bâtonite », dans le jargon – qui est toujours d’actualité.
De l’autre, les directives, la plupart du temps oralesde ne pas en faire trop ou carrément de ne pas opérer dans certains quartiers ou sur certaines infractions et délits. « La peur du préfet, ce sont les émeutes » assure un gradé d’une cité « chaude » de l’agglomération.
Avec, sur fond de gyrophare, une dose d’autocensure des policiers eux-mêmes qui n’osent parfois plus agir sous peine de faire l’objet de sanctions disciplinaires…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Israël fait fermer des bureaux de médias à Hébron...

Les forces de sécurité Israéliennes et des agents du Shin Bet ont mené des descentes dans des sociétés de production et d'informati...