mercredi 13 juillet 2016

L’histoire du premier magasin d’automobile Volkswagen de Tel Aviv...


En avril 1946, la commercialisation des Volkwagen (Coccinelle) débute à peine. Felix Burian en fait venir à Tel Aviv ; les toutes premières Volkswagen exportées. 70 ans plus tard, le Garage Felix (devenu « Felix Tel Aviv ») est toujours là…

En 1938, les Burian quitte Vienne pour la Palestine du mandat. Cette famille de fourreurs fuit les persécutions nazies et arrive sans un sou. Le petit Felix s’improvise mécanicien auto avec d’autres « yekkes ». 8 ans plus tard, Burian ouvre un petit garage à Tel Aviv. En avril, il y vend ses premières Volkswagen. A l’époque, l’avenir de l’ex-Kdf est très incertain. Le major Ivan Hirst, alors administrateur du site, fait tourner la chaine provisoirement, en attendant un repreneur. D’aucun s’imaginent qu’un constructeur va racheter l’usine de Wolfsburg, y produire ses voitures et qu’on n’attendra plus jamais parler de la Volkswagen.
Pour autant, en 1946, les voitures sont bien rares et beaucoup saisissent vite le potentiel commercial du scarabée allemand. Burian importe des voitures à titre privé. Le Néerlandais Ben Pon (futur inspirateur du Combi) deviendra l’année suivante, le premier à disposer de l’imprimatur de VW hors d’Allemagne.
Burian est mobilisé durant la guerre d’indépendance. On lui propose de devenir officier, mais il préfère retourner à son garage à la fin des hostilités. Burian cible la communauté des yekkes, avec des encarts dans les journaux germanophones. Au fil des ans, d’autres indépendants font venir des Volkswagen en Israël. Car malgré ses origines liées au nazisme, la Coccinelle séduit beaucoup les Israéliens. En 1959, Felix rachète un de ses concurrents, Garage 5, qui possède un local plus important.
En 1960, le constructeur souhaite structurer sa présence dans l’état hébreu. Mordechai Auerbach, déjà représentant officiel en Belgique, prend l’Israël sous son aile. Felix et quatre autres garages deviennent agents officiels. Des employés débarquent d’Allemagne pour lui apprendre les us et coutumes de Volkswagen en matière de ventes et de réparations. 
En 1965, le garage construit le premier show-room VW du pays. Peu après, Mordechai Auerbach fait faillite. Ses véhicules sont saisis et les agents doivent payer pour obtenir les véhicules qu’ils avaient commandés (et payés à ce moment-là.) Aaron Gutwirth, de Champion Motors, devient le nouvel importateur officiel et Felix poursuit l’aventure. Au fil des expansions de VW, il prend des panneaux Audi, Seat et Škoda.
En 1999, le fondateur prend sa retraite. Il passe le relais à Amir Turner, embauché en 1977 comme simple mécanicien. La croissance continue, avec un déménagement en 2002 et un show-room refait à neuf en 2011. Felix Tel Aviv, c’est aujourd’hui une centaine d’employés. Et une fois par mois, Turner retrouve Burian.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Israël fait fermer des bureaux de médias à Hébron...

Les forces de sécurité Israéliennes et des agents du Shin Bet ont mené des descentes dans des sociétés de production et d'informati...