vendredi 29 juillet 2016

Les Druzes du Golan contredisent un rapport anti-israélien de l’ONU « Tout est politique à l’ONU, ils nous préfèrent morts en Syrie plutôt que vivant et prospérant en Israël ! »


Les Druzes du Golan ne sont pas connus pour être des grands fervents de l’Etat d’Israël. Depuis 1967, ils ont gardé une sympathie pour le régime syrien, pensant sans doute se préserver de retour de flammes au cas où le Golan était cédé à la Syrie. Mais malgré cela, ils n’ont pas pu se taire après la publication d’un (nouveau) rapport mensonger de l’ONU sur leur situation. Le rapport accusait Israël « d’empêcher le développement économique des Druzes du Golan au point de mettre en péril leur subsistance ».

« Ce rapport est une vraie blague« , déclare Abou Salah, maire du village de Majd El-Shams, le plus grand village druze du plateau du Golan. « Les gîtes ruraux et les hôtels sont tous occupés, les restaurants et pubs sont bondés, nous sommes au summum de la saison touristique et l’ONU raconte que la situation économique est catastrophique?? » déclare-t-il.
Et de rajouter cette phrase lourde de sens: « Tout est politique à l’ONU, ils nous préfèrent morts en Syrie plutôt que vivant et prospérant en Israël!« .
Le Golan est une région touristique très prisée été comme hiver. Entre les sports d’hiver ou la cueillette des cerises en été, les Israéliens comme les touristes étrangers affectionnent cette région qui a gardé encore un peu un aspect sauvage et un air sain. Les villages druzes sont aussi une activité touristique prisée, pour l’accueil des gens et les spécialités culinaires typiques. Aucun lien avec ce nouveau rapport pavloviennement hostile.
Abou Salah sait être reconnaissant: « Les Druzes du Golan, contrairement à leurs frères de citoyenneté israélienne, ne font pas de service militaire dans Tsahal, et pourtant nous recevons de l’aide de l’Etat. De quoi se plaint donc l’ONU? Ils feraient mieux de s’occuper des dizaines de tués chaque jour en Syrie, dont de nombreux enfants. Les Druzes du Golan vivent très bien et quiconque conteste cela est cordialement invité à venir sur place pour le constater. Nous n’avons jamais ressenti de discrimination dans les décisions budgétaires du gouvernement, bien au contraire, nous trouvons toujours à qui parler quand nous désirons quelque chose« .
Le mois dernier, le ministère du Tourisme a mis sur pied un nouveau programme de développement pour Majd El-Shams. Un autre habitant du village témoigne lui-aussi du fait que les habitants jouissent d’une aide de l’Etat d’Israël dans de nombreux domaines bien que n’étant pas citoyens.
Karim Batrish, habitant du village de Mas’adah, peste contre l’ONU: « Ils ont la haine d’Israël, ils mentent et parlent à notre place, ceci uniquement parce qu’Israël est un pays qui réussit et qui prend soin de tous ses habitants. Alors on salit cet Etat. Ceux qui condamnent Israël depuis l’ONU nous concernant n’ont sûrement jamais mis les pieds ici« .
Les demandes d’obtention de la citoyenneté israélienne n’ont jamais été très nombreuses parmi les Druzes du Golan mais elles connaissent un net regain ces dernières années. Cette population qui vit à quelques kilomètres du plus grand champ de bataille actuel se rend compte de la chance qu’elle a de vivre de ce côté de la frontière dans un Etat démocratique et développé. Les Druzes du Golan pensent avec angoisse à leurs frères de Syrie aux prises avec les milices impitoyables de Jabaat A-Nosra et Daech.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Miracle de Hanoucca : une antique menorah gravée sur une dalle de pierre découverte dans une mosquée de Tibériade...Vidéo !

Un chandelier à sept branches (ménorah), symbole antique du peuple juif, gravé sur une dalle de pierre a été découvert dans une mosquée...