samedi 9 juillet 2016

L’armée française refonde sa stratégie pour combattre le djihad sur le sol français...


Mercredi, Robert Ménard s’exprimant sur « Boulevard Voltaire » précisait que les services de renseignements militaires s’inquiétaient du nombre de radicalisations au sein de l’armée française. Il estimait qu’une garde nationale composée de volontaires n’ayant pas la double nationalité serait nécessaire pour mieux défendre « sa maison ».

Ce n’est pas une « garde nationale » mais l’armée française, qui doit créer un commandement unique afin d’organiser une force conventionnelle de l’armée de terre susceptible de combattre le djihad sur le territoire national.
Un nouveau commandement, le COM TN (Commandement Terre pour le territoire national) vient d’être créé administrativement ce mercredi 1er juin 2016.
Baptisé « Au contact », il sera composé de deux nouvelles divisions, la 1ère et la 3ème, qui compteront jusqu’à 77.000 soldats.
Les réservistes sont très fortement encouragés à réintégrer les rangs.
Un commandement spécifique pour ces soldats, qui formeront une force spéciale et recevront un matériel neuf, et un second commandement pour la force aéromobile, qui sera renforcée par des hélicoptères Tigre, Caïman et Cougar, sera ainsi créé.
Il s’agit donc d’une préparation à une guerre contre le djihad sur le sol français.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Le général Bosser, chef de ces deux nouvelles divisions, développe que son état-major pourra mener des opérations de troisième dimension : raids en profondeur, utilisation d’hélicoptères de manœuvre pour le transport, récupération d’otages, exfiltration de personnes, opérations de caractères interarmes, etc.
En d’autres termes, notre armée refonde complètement sa stratégie pour combattre le djihad, en employant tous les moyens conventionnels qu’elle utilise au Mali ou ailleurs, et cela face à l’évolution de la menace et à la prévention d’un conflit conventionnel qui se déroulerait sur le sol français.
Or, jusqu’à ce jour, les gouvernements français avaient restructuré notre armée pour en faire un outil dédié uniquement à des interventions en Afrique ou au Moyen-Orient, puisque toute menace d’invasion militaire de la France était improbable.
La recréation de ces deux divisions, dont l’objectif prioritaire est de défendre notre territoire, remet en question cette improbabilité.
Souhaitons que la composition de ces deux divisions, et des réservistes qui les intègreront, tiendra compte de l’inquiétude des services de renseignements militaires, et de celle de Robert Ménard, concernant la double nationalité.
Ne serait-ce que par précaution préventive !
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire