mercredi 20 juillet 2016

Jean-Marc Morandini se dit victime d'un complot de Fogiel...


L'animateur annonce qu'il va porter plainte contre Fogiel pour "chantage". Ce dernier contre-attaque avec une plainte pour "dénonciation calomnieuse".


Jean-Marc Morandini arrive tout de noir vêtu devant les caméras et une trentaine de journalistes présents à l'hôtel Radisson de la porte de Saint-Cloud et clame haut et fort : « Je n'ai jamais couché avec un mineur. On est dans la manipulation. On veut me tuer. Les Inrocks manipulent la réalitéLes Inrocks font les chiottes et ils veulent me faire passer pour un immonde pervers », ajoute la star des médias.

Jean-Marc Morandini le reconnaît : « Oui, j'ai produit cette série Les Faucons. Non, cette série n'est pas sordide... Oui, il y a de la nudité – deux minutes –, mais aucune relation sexuelle... » L'animateur ne répond en revanche pas à la question de la personnalité fictive de Catherine Leclerc, prétendue directrice de casting, se bornant à reconnaître juste quelques « maladresses ».
Selon Les Inrocks, Morandini aurait tenté de convaincre de jeunes comédiens d'avoir des relations sexuelles avec lui via cette Catherine Leclerc, qui ne semble pas exister. Pour preuve, la photo utilisée pour la présenter sur le site de casting Nawak est celle de la soprano belge Sophie Junker.
L'animateur d'Europe 1 et de NRJ 12 – en attendant i>Télé à la rentrée – a interrompu ses vacances aux États-Unis à la suite des révélations des Inrocks. Il a décidé de parler, car, dit-il, il en prend « plein la gueule ». Puis, suivant l'adage qui assure que la meilleure défense, c'est l'attaque, Jean-Marc Morandini explique qu'il est « victime d'un chantage » d'un animateur célèbre. Il dévoile même son nom devant des journalistes interloqués : le coupable serait Marc-Olivier Fogiel, son confrère de RTL, qui lui aurait envoyé plusieurs textos.

Chantage de Marc-Olivier Fogiel et de Matthieu Delormeau

« Pour faire simple, j'arrêtais de parler de ses mauvaises audiences ou il faisait sortir dans la presse des saloperies sur moi », résume l'animateur. Ce dernier poursuit sur l'idée d'un complot ourdi avec la complicité de Matthieu Delormeau, « ancien amant de Fogiel », qui aurait appelé plusieurs personnes « pour les pousser à témoigner contre [lui] ». « Delormeau, qui, au passage, a déjà contacté Europe 1 pour prendre ma place l'année prochaine, qui a appelé NRJ12 pour dire qu'il fallait me virer », gronde Jean-Marc Morandini. C'est lui, selon Morandini, qui « a également appelé l'association La Voix de l'enfant ». Cette dernière a affirmé qu'elle prévoyait de se constituer partie civile « dès que les plaintes des différentes victimes auront été reçues ».
Pour appuyer sa théorie du complot, l'animateur rappelle que Marc-Olivier Fogiel est un ami et associé de Mathieu Pigasse, le banquier propriétaire des Inrocks, qui a révélé le « scandale des castings sulfureux de Jean-Marc Morandini ». L'animateur d'Europe 1 et de NRJ12 va, annonce-t-il, porter plainte au pénal pour chantage contre Marc-Olivier Fogiel et Matthieu Delormeau, et pour diffamation contre Les Inrocks et la journaliste qui a signé l'enquête, Fanny Marlier. Après les premières révélations de la semaine dernière, un nouveau témoignage a été publié par l'hebdomadaire. Celui d'un mineur de 15 ans auquel Jean-Marc Morandini aurait fait des avances explicites en 2012 dans des messages privés sur Twitter, dans le cadre d'un casting pour un calendrier.

Plainte de Fogiel contre Morandini

Marc-Olivier Fogiel contre-attaque lui aussi : il a annoncé à l'Agence France-Presse qu'il allait porter plainte pour « dénonciation calomnieuse » et « diffamation » contre Jean-Marc Morandini. « C'est une tentative de diversion classique et pathétique, un écran de fumée minable », a déploré l'animateur de RTL, concurrente d'Europe 1. Tout devrait, au final, se jouer devant les juges. À moins que les animateurs et les personnages de cet épisode sordide ne continuent de régler leurs comptes à la radio ou à la télévision...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, demande à la nouvelle directrice de l’UNESCO, Audrey Azoulay, d’annuler les décisions niant le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple, Jérusalem et Hébron....

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, a adressé hier une lettre à la nouvelle directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoul...