mercredi 20 juillet 2016

Interview de Gilbert Montagné à Tel Aviv : plus qu’une rencontre….


L’immense Gilbert Montagné donnera un concert à Tel Aviv le mardi 16 août 2016 à 20h00 à l’auditorium Charles Bronfman sur la place Habima. Pour nous en parler l’artiste m’a donné rendez-vous dans un café typique de la capitale culturelle du pays. J’avais déjà interviewé la star mais, cette fois ce fut pus qu’une interview. Gilbert Montagné est une vraie rencontre, ce genre d’homme hors du commun dont la sensibilité réveille, avec qui on a toujours plaisir à échanger et qu’on a envie de revoir souvent…

Tel-Avivre :  Vous étiez en concert en août 2014 à Tel-Aviv au moment de Tsuk Eitan, quels souvenirs avez-vous de ce concert ?
Gilbert Montagné : Je suis en tournée presque non-stop en France mais un concert à Tel Aviv est, en ce qui me concerne, toujours un moment exceptionnel. Je me rappelle évidement du concert d’août 2014, en pleine guerre de Gaza. Tous mes musiciens sont venus, ils m’ont accompagné alors que leur famille avait peur. Ils attendent aujourd’hui avec une immense impatience de revenir, et pour cause ils avaient adoré ce concert, l’émotion, la qualité du public. Ce que j’espère pour le 16 août prochain, c’est de faire au  moins aussi bien. Plus j’avance dans ma carrière et plus j’ai le trac…rires.
Tel-Avivre : Alors qu’est ce que vous nous réservez de nouveau pour ce nouveau concert du 16 août à Tel-Aviv ?
Gilbert Montagné : Tout d’abord, je suis vraiment très très heureux de rejouer le 15 août à Tel Aviv, surtout dans la même salle, je m’y suis tellement senti bien, que c’est pour moi comme revenir à la maison. J’ai envie de donner encore plus et cette fois, je vais faire une chose que je n’ai pas faites il y a deux ans, je vais présenter deux chansons inédites que je n’ai jamais jouées devant personne et que je ne jouerais pas avant Tel Aviv.

Tel-Avivre : Pourquoi ?
Gilbert Montagné : Parce que ces deux chansons m’ont été inspirées d’ici, une dont j’ai fait les textes, ce que je fais rarement et une autre très belle chanson que m’a écrite Claude Lemesle, l’auteur des 4 000 chansons, un mec fantastique qui a écrit pour Gilbert Bécaud et Jo Dassin entre autres.  Pour moi il avait écrit notamment Le blues de toi.
Tel-Avivre : On a hâte d’être le 16 août à Tel-Aviv. Je sais que vous travaillez beaucoup au moins une soixantaine de concerts par an mais tu touches aussi un peu au cinéma, quelle est ton actualité en dehors de la musique?
Gilbert Montagné : Ma femme travaille mais moi je m’amuse, c’est ce qu’on dit tout le temps à la maison. Tu as raison, je suis actuellement en tournage de la suite du film Star 80 avec Richard Anconina et Patrick Timsit produit par Thomas Langman mais qui cette fois participe aussi à la mise en scène.
Tel-Avivre : La sortie du film est prévue quand?
Gilbert Montagné : Le film sortira en avril ou mai 2017 et la suite est selon moi encore plus réussie que le premier. On retrouve les aventures de nos deux producteurs, Richard et Patrick, c’est très drôle. On terminera le tournage en septembre par un vrai concert au stade vélodrome de Marseille. On a aussi tourné à Courchevel, j’en ai profité pour refaire du ski, rires..
Tel-Avivre : Et  à Tel Aviv, vous faites aussi du sport ? 
Gilbert Montagné : Oui, j’adore nager seul.
Tel-Avivre : Comment faites-vous pour nager sans être en danger et retrouver votre chemin ? 
Écoutez, c’est simple, je me repère avec la chaleur du soleil  sur mes joues. Lorsque je nage dans une direction et que disons, le soleil réchauffe ma joue droite alors je reviens dans le sens qui réchauffe ma joue gauche. Bon mais j’attend quand même qu’un ingénieur du Technion invente un appareil pour revenir automatiquement à sa serviette sur la plage…
Tel-Avivre : On ne s’est pas rencontré depuis deux qu’est-ce qui a changé à Tel Aviv selon vous ? 
Gilbert Montagné : J’ai toujours le même sentiment : qu’il règne ici une incroyable vitalité, une force. Ce sentiment s’est même encore accentué. Malgré la terreur et la peur, les gens vivent pleinement et sourient souvent. Cette ville, et ce pays sont incroyables. Je suis toujours triste de le quitter, j’aime vraiment être ici et j’ai même du mal à décrire avec les mots ce que je ressens. J’aime Israël et j’aime aussi le balagan (ndlr la pagaille) qui règne ici. Quand on prend Israël dans ses bras, on embrasse un package. Mais rassurez-vous, ce balagan s’organise, Israël est un pays qui apprend des autres et qui apprend aux autres. Je remercie D… de vivre de temps en temps ici. Et il m’arrive même de venir seul sans ma femme à Tel Aviv, ça me donne l’occasion de faire les courses et la vaisselle…rires.
Tel-Avivre : Merci pour ce délicieux moment, je vous donne rendez-vous le mardi 16 août prochain.
Gilbert Montagné : Merci à vous.
Réservez vos places
ISRAËL : 03-6023619 – FRANCE : 01 77 38 23 30
ou sur www.israstage.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire