mercredi 20 juillet 2016

Halakhot du Rav Shlomo Atlan.....

CHALOM OUBRAKHA LES AMI(E)S

  • pasuk Ne pas sauter les lettres pendant la lecture

    Halakha 1

    Nous avons rapporté, que nous devons lire doucement, afin de ne pas sauter les mots ou les lettres, ou tout simplement les avaler.
    Prenons comme exemple la 1ère partie du Chémâ qui est un texte de la Torah et une prière qui formule l’Unicité et la Suprématie d’Hachem, je ne parle pas de règles grammaticales complexes, mais de prononciation élémentaires :
    Écoute Israël, Hachem est notre D.ieu, Hachem est Un.1
    Et tu aimeras Hachem ton D.ieu de tout ton coeur, de toute ton âme, avec tout ton pouvoir.
    Références  Deutéronome Chapitre 6 verset 4 à 9, et aussi dans le chapitre  11 verset 13 à 21, Nombres Chapitre 15 verset 37 à 41.

    Halakha 2

    1. Chémâ avec un ע (qui veut dire écoute)  (et non Chéma avec un  א qui veut dire peut-être)
    2. Yisraël (et non Israël)
    3. Ado-naï élohénou Ado-naï é’Had avec unח  et non é’KHad avec un כ
    4. ou é’Hadee) :
    5. a avta (et non Véavta) ète Ado-naï élohékha
    6. békhol lévavékha (et non békholévavékha)
    7. ouvkhol nafchékha et non nafchéra ouvkhol et non ouvrol méodékha et non méodéra:

    שְׁמַע יִשְׂרָאֵל ה’ אֱלֹהֵינוּ ה’ אֶחָד. וְאָהַבְתָּ אֵת ה’ אֱלֹהֶיךָ, בְּכָללְבָבְךָ וּבְכָל-נַפְשְׁךָ וּבְכָל-מְאֹדֶךָ.

    Références : Guémara Bérakhot page 15b, Guémara Péssah’im, page 56a, Rabbi Haïm David HaLévy z.t.l. dans Mékor Haïm Ot 15, Rabbi Amram Gaon Volume 1, pages 103 et 104, Rabbi Simha Ben Chmouël z.t.l  de Vitry élève de Rachi dans Mahzor Vitri Siman 12 page 11, Sidour de Rachi, Simanim 14 et 15, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh section Ora’h Haïm Siman70 saif 1 et siman  61 Séïfim 4 et de14 a 21, Rabbi Yitshak Abouhab z.t.l. dans le Beth Yossef Siman 62, Rabbi Abraham Ben David Mfoskira z.t.l.  dans le Raavad, Perek 2 des Halakhot du Chémâ, Halakha 9, Rabbénou Yonaz.t.l. dans le Séfer Hayira Aguaot Maïmoni, Chapitre 2 des Halakhot du Chémâ, Ot 10, Rabbi David ben Yossef Kimhi le Radak dans Chaâr Dikdouk Hapéhâlim page 72b, Rabbi Yéhyiel Mickal Halévy Epstein z.t.l   dans le Aroukh HaChoulhan siman 70 saif 2

  • pasuk Ne pas sauter les lettres pendant la lecture. Suite

    Halakha 1

    Nous avons rapporté, que nous devons lire doucement, afin de ne pas sauter les mots ou les lettres, ou tout simplement les avaler.
    1.  Véayou adévarim haélé adévarimhaélé
    2.  acher anokhi (et non acheranokhi) métsavékha
    3. ayom al lévavékha (et non ayomalévavékha ou ayom alévavékha)
    4. Véchinantam (et non Véchinanta)
    5. lévanékha védibarta bam béchivtékha bévétékha ouvlèkhtékha vadérèkh ouv chokhbékha ouvkoumékha:
    6. Ouk chartam léot al (et non Ouk chartam léotal) yadékha :
    7. véayou létotafote ben énékha(et non benékha):
    8. Oukhtavtam al (et non Oukhtavtamal)
    9. mézouzote (et non mzouzote)
    10. bétékha (et non bétkha)  ouvicharékhaPrier…lentement…en respectant les pauses.Références  Deutéronome Chapitre 6 verset 4 à 9, et aussi dans le chapitre  11 verset 13 à 21, Nombres Chapitre 15 verset 37 à 41.

    Halakha 2

    Quelques conseils pour aider nos cœurs à se recueillir durant la Prière, ce moment précieux de rencontre avec Hachem.
    Réciter lentement et méditer les paroles prononcées
    1. Se préparer : la concentration commence dès l’ablution des mains,
    2. Prier dans une synagogue calme,
    3. S’installer dans un endroit propre,
    4. Si on a quelque chose à faire, le faire avant pour ne pas y penser pendant la prière, (bien sûr si cela ne dépasse pas le temps légale de la prière).
    5. Penser qu’on est devant Hachem.
    Références : Guémara Bérakhot page 15b, Guémara Péssah’im, page 56a, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh section Ora’h Haïm Siman 4 Saïf de 14 à 21 et Siman70 saif 1 et siman  61 Séïfim 4,  Rabbi Haïm David HaLévy z.t.l. dans Mékor Haïm Ot 15, Rabbi David ben Yossef Kimhi le Radak dans Chaâr Dikdouk Hapéhâlim page 72b, Rabbi Amram Gaon Volume 1, pages 103 et 104, Rabbi Simha Ben Chmouël z.t.l  de Vitry élève de Rachi dans Mahzor Vitri Siman 12 page 11, Sidour de Rachi, Simanim 14 et 15, Rabbi Yitshak Abouhab z.t.l. dans le Beth Yossef Siman 62, Rabbi Abraham Ben David Mfoskira z.t.l.  dans le Raavad, Perek 2 des Halakhot du Chémâ, Halakha 9, Rabbénou Yona z.t.l. dans le Séfer Hayira Aguaot Maïmoni, Chapitre 2 des Halakhot du Chémâ, Ot 10, Rabbi Yéhyiel Mickal Halévy Epstein z.t.l  dans le Aroukh HaChoulhan siman 70 saif 2.
  • gin1[1]-1

    Halakha 1

    Nos Sages z.t.l ont instauré les jeûnes, afin que chaque Ben Israël puisse être solidaire de l’histoire de son peuple et ne pas oublier les malheurs qui nous ont frappé afin d’en tirer moralité et surtout de faire Téchouva.
    Voici les 5 malheurs qui se sont produits à la date du 17 Tamouz et pour lesquels nous jeûnons à cette date :
    1. Les premières Tables de Loi ont été brisées,
    2. Le Korban Tamid (sacrifice quotidien) fut interrompu à l’époque du 1er Beth Hamikdach (temple),
    3. Sous le siège du 2ème Beth Hamikdach, l’ennemi fit la première brèche dans la muraille de la ville ce jour-là, et 3 semaines plus tard, le Beth Hamikdach, fut détruit ainsi que toute la ville de Jérusalem,
    4. Apoustémouss, un général grec, brûla ce jour-là un Sefer Torah, à l’époque du 2ème Beth Hamikdach,
    5. Une idole fut placée dans le Beth Hamikdach.
    Références ; Michna de la Guémara Taânit page 26 et 28, Toséfta de la Guémara Sota Chapitre 6, Sifri Parachat Vaéthanan, Guémara Roch Hachana page 18 du Talmud  Yérouchalmi Chapitre 4.
    Tout le monde (en bonne santé) a le devoir de jeûner le 17 Tamouz, cette année dimanche 24 juillet 2016  et même si le jeune est repoussé au Dimanche, nulle personne ne peut s’autoriser de manger, sans problème de santé afin de s’associer à la peine de la destruction du temple.
    Demain nous étudieront, les personnes qui sont totalement exemptées de jeûner le 17 Tamouz :
    Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh, Siman 550 Saïf 1, Rabbi Éliyahou Chapira z.t.l  dans Éliyahou Rabba 549 Ot 7 , Rabbi Israël Meïr Hacohen z.t.l. dans Biour Halakha Siman 550, Rabbi Haïm Hizkiyahou Médini z.t.l. dans Sdé Hémed Section 2 Siman 2.
    1. L’obligation de jeuner commence le 17 Tamouz cette année dimanche 24 juillet 2016, avant le lever du jour (72 mn avant le lever du soleil) et s’achève avec la sortie des étoiles (la nuit). (En Israël 20 mn après le coucher du soleil).
    2. Bien que le jeûne ne débute qu’à l’aube, si quelqu’un se réveille en pleine nuit, il lui est interdit de consommer quoi que ce soit, si il n’a pas émis la condition verbale avant d’aller dormir « si je me lève avant le début du jeûne il me sera permis de m’alimenter.
    Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le  Choul’han Aroukh, Siman 686 Saïf 1 et 2, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans son Responsa Yéhavé Daat, Rabbi Yitshak Yossef dans Yalkout Yossef, Halakhot moadim, pages 527 à 587, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd Halakhot Pourim page 13,

    Halakha 2

    1. Une femme qui veut jeûner mais à la condition que le mari l’aide à la maison (enfants …) celui-ci sera autorisé à prier chez lui, afin qu’elle puisse jeûner.
    Références : Rabbi Israël Pessah Feinendler z.t.l.dans le Responsa Avné Yachfé, Halakhot Téphila page 77 au nom du Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l.

    Il est mentionné dans Zékharia, Chapitre 8, Verset 19 « Ainsi parle Hachem : Le jeûne du 4ème mois (17 Tamouz), le jeûne du 5ème mois (9 Av), le jeûne du 7ème mois (jeûne de Guédalia) et le jeûne du 10ème mois (10 Tévèt) se transformeront pour la maison de Yéhouda en jours d’allégresse et de joie, en fêtes de réjouissance ».
    Selon la Torah, le mois de Nissan représente le 1er des mois de l’année.
    Nous sommes confiants que cette prophétie se réalisera très prochainement, Amen
    Références: Talmoud Babli dans la Michna Taânit 26 et 28, Toséfta Sota Chapitre 6, Sifri Parachat Vaéthanan, Talmoud Yérouchalmi Chapitre 4, Talmoud Babli Guémara Roch Hachana page 18.
baner_hilulat_tzadikim
    • Rabbi El’hanan Bounim Wassermann z.t.l., auteur du Kovets Chiourim, (1875 -1941).
    • Rabbi ‘Haïm Hacohen Rappaport z.t.l., auteur du responsa Rabbénou ‘Haïm Hacohen.
    • Rabbi Chmouel Cheinberg z.t.l. Roch Yéchiva de « Migdal HaTorah », décédé en 1997.
    • Rabbi Arié Leïb Epstein z.t.l., auteur du HaPardes, (1705 – 1775).
    • Rabbi Yaâkov Fitoussi z.t.l. Rav en Tunisie, auteur du Yéra’h Yaâkov, décédé en 1812.

Par le mérite des Tsadikim, qu’Hachem protège tout le Âm Israël, Amen

Refoua Chelema et Réusite

  • Refoua

    A la réussite et Réfoua Chéléma de tout le Âm Israël, Amen

    • Rabbi Yossef Haïm Sitruk Chlita ben Emma
    • Sarah Bat Fortuné
    • Liliane Odaya Bat
    • Haim Eliezer Ben
    • Mouchka Bat
    • Maayane Sarah Méssaouda Dolly Bat Rivka
    • Viviane Bat
    • Yarden-Adam
    • Aharon Yossef Ben
    • Brakha Maïssa bat
    • Ménahem Mendel Ben
    • Yitshak ben
    • Yokheved Dada Claudine bat Hassiba Shirley

Léilouy Nichmat

  • ilouynichmat

    De tous les défunts du âm Israël

    • Sarah Bat Rosa z.t.l.
    • Georges Yitshak Ben Soultana z.t.l.
    • Gérard Guerchon Ben Yitshak
    • Fortuné Bat Camille Camouna

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gros couic sur le petit-déj........

Le repas le plus important de la journée ? Fini, oublié. C’est mort. Le miel sera bientôt au prix du caviar, le cours du beurre a presq...