lundi 11 juillet 2016

Euro 2016: "Le Portugal sans Ronaldo a battu la France sans Griezmann"


Le Portugal est finalement venu à bout de la France en finale de l'Euro 2016, avec un but d'Eder durant les prolongations. Le match a surtout été marqué par la sortie de Cristiano Ronaldo à la 25e minute. L'Express rejoue le match.

Bernard Pivot, éditorialiste

La note: 12/20. Le Portugal sans Ronaldo a battu la France sans Griezmann, Giroud et Payet. La France sans la chance qu'elle avait eue contre l'Allemagne a été battue par le Portugal qui a ajouté la chance à un grand réalisme. 
Le top. Rui Patricio, le gardien, et toute la défense portugaise. 

Le Portugal est finalement venu à bout de la France en finale de l'Euro 2016, avec un but d'Eder durant les prolongations. Le match a surtout été marqué par la sortie de Cristiano Ronaldo à la 25e minute. L'Express rejoue le match.

Bernard Pivot, éditorialiste

La note: 12/20. Le Portugal sans Ronaldo a battu la France sans Griezmann, Giroud et Payet. La France sans la chance qu'elle avait eue contre l'Allemagne a été battue par le Portugal qui a ajouté la chance à un grand réalisme. 
Le top. Rui Patricio, le gardien, et toute la défense portugaise. 
Le flop. Le déraisonnable excès de confiance qui a entouré l'équipe française depuis sa victoire contre l'Allemagne. 

Christophe Barbier, directeur de la rédaction

La note: 10/20. Difficile de noter un match où le meilleur ne gagne pas, où les vainqueurs ne jouent pas. Dans le match comme dans toute la compétition, l'équipe portugaise n'a (presque) rien montré. Quel ennui si tout le monde jouait comme ça ! Mais le peuple portugais est formidable, et sa joie est une véritable consolation. 
Le top. Ruy Patricio. Toujours où il faut, maître dans sa surface et doté de ce supplément de chance qui fait les grands gardiens.  
Le flop. L'anti-jeu portugais. Pour casser le rythme, perdre du temps, simuler des blessures, ils sont vraiment champions d'Europe. A 5 minutes de la fin, on pardonne; à 20 minutes du début, moins...  

Eric Mettout, directeur adjoint de la rédaction

La note: 14/20. Précisément le match que ne devaient pas jouer les Français, anesthésiés, à l'image de Griezmann, inexistant. Exactement le match qu'on attendait des Portugais, en mieux, malgré (ou grâce à) la blessure de Ronaldo. Défensifs, solidaires, costauds dans la tête et dans les corps. Ils ont fait tout l'Euro comme ça, et on aurait mauvais esprit de le leur reprocher. 
Le top. L'image poétique du papillon sur l'oeil et les larmes de Ronaldo. Et si c'était lui, le papillon, qui avait ensorcelé la rencontre? 
Le flop. Un certain manque de constance bleu? Parce qu'il en faut un... 

Romain Scotto, responsable sport

La note: 13/20. Si on n'était pas supporter, on dirait que c'était un joli match, avec de la tension, du suspense, des péripéties. Mais on est quand même un peu cocardier donc on a envie de casser la télé, ne plus entendre parler de foot pendant un an. Bref, un 13/20 parce qu'on y a cru pendant 112 minutes.  
Le top: Moussa Sissoko. S'il y avait un Ballon d'Or en puissance sur le terrain, c'était lui. Le milieu de terrain des Bleus a été stratosphérique pendant tout le match. Il ne lui a manqué que ce but pour sauver les Bleus d'une soirée si cruelle.  
 Griezmann. Il devait sortir le match d'un Ballon d'Or potentiel, confirmer son statut de meilleur buteur de l'Euro, voire de meilleur joueur de la compétition. Résultat, on l'a peu vu, si ce n'est sur quelques occasions. La nouvelle star des Bleus finit sa saison avec une deuxième défaite en finale dans la musette après celle de laLigue des champions. C'était face au Real de Ronaldo... déjà. 

Clément Daniez, journaliste sport

La note: 12/20. Le Portugal de 2016 a fait à l'équipe de France ce que la Grèce avait fait au Portugal de 2004. Ou ce que les Bleus ont fait à l'Allemagne en demie. Cruelle finale qui punit l'équipe qui a dominé sans marquer. S'ils font de belles qualifications, les hommes de Didier Deschamps feront partie des favoris lors du Mondial 2018 en Russie. 
Le top : Hugo Lloris. A partir de la 80e, le gardien des Bleus a fait de grands arrêts, à l'instar de son vis-à-vis Rui Patricio. Mais il ne pouvait rien sur celui d'Eder, où ses défenseurs centraux, Koscielny et Umtiti, sont en cause. Le meilleur français de cette finale. 
Le flop : La blessure de Cristiano Ronaldo. D'abord parce qu'elle prive dès la 25e minute cette finale de la star. Ensuite parce que les Bleus n'ont jamais su en profiter, les Portugais se mobilisant totalement en défense, à l'instar de leur portier Rui Patricio.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Miracle de Hanoucca : une antique menorah gravée sur une dalle de pierre découverte dans une mosquée de Tibériade...Vidéo !

Un chandelier à sept branches (ménorah), symbole antique du peuple juif, gravé sur une dalle de pierre a été découvert dans une mosquée...