vendredi 29 juillet 2016

Des élèves du secondaire ont découvert un atelier de poterie du IV ème siècle après JC...


Cette semaine, des élèves du secondaire qui aidaient l’Autorité israélienne des antiquités (IAA) sur un site archéologique  ont découvert un ancien atelier de poterie romaine en Galilée occidentale, a rapporté Ynet….

« Nous avons mené une enquête et des fouilles à grande échelle dans la ville de Shlomi, à la demande du conseil municipal et de l’Autorité des terres d’Israël« , a déclaré aux journalistes de Ynet, Anastasia Shapiro, la géologue des fouilles . « Nous avons déniché un atelier impressionnant qui servait à la fabrication de pots, d’urnes, et même de navires  » a-t-elle ajouté.
L’atelier de céramique, qui comprend un four unique, des entrepôts, des bassins d’eau et des sols en mosaïque, date de la période romaine, il y a environ 1.600 ans. « Le four, découvert récemment, est la cerise sur le gâteau de cette excavation. La plus part des fours anciens sont en pierre, or, celui-ci est le premier à être excavé dans la roche. » a expliqué Anastasia Shapiro. Selon elle, un four complet a tendance à se briser ou se décompose avec le temps, mais dans ce cas précis, toute la structure du four a été conservée : « Cette découverte est tout simplement unique en son genre« , se réjouit Shapiro.
D’autre part, les débris de céramique, découverts autour du four, indiquent que deux types de navires ont été fabriqués dans des ateliers de stockage transportés par voie terrestre et des amphores pour conserver le vin ou l’huile et l’exporter d’Israël par voie maritime. La découverte a été assistée par un groupe d’élèves du secondaire des communautés voisines et des villes de Nahariya et de Kiryat Bialik ( au nord d’Israël). « Les étudiants se sont portés volontaires sur ce projet depuis mai et ont dévoilé les murs de l’ancien atelier avant la découverte du four lui-même, ainsi que d’autres caractéristiques du complexe, tels que les points d’eau et des sols en mosaïque« , a précisé Shapiro.
D’une manière generale, le Ministère de l’éducation encourage les adolescents israéliens à compléter leur formation à l’extérieur de la salle de classe afin d’accroître la participation des étudiants dans divers projets publics dans les communautés voisines.
« On peut apprendre beaucoup de choses au cours d’une leçon d’histoire à l’école, mais il n’y a rien de comparable lorsqu’on la vit » a déclaré Gilad Zinamon, le coordonnateur de l’éducation de L’Autorité des antiquités d’Israël.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Français, sortez vos chéquiers : une nouvelle loi permettra aux Algériens de venir plus nombreux se faire soigner en France....

Quelques jours seulement après la visite du Président français Emmanuel Macron en Algérie, les lobbyistes algériens de l’Assemblée Nati...