jeudi 28 juillet 2016

Attentats : Air France pénalisée par la destination France......


L'impact des attentats est ressenti par la compagnie nationale, qui voit surtout diminuer ses clientèles japonaise, chinoise et américaine.


Les attentats terroristes en France, et plus généralement en Europe, depuis le début de l'année impactent directement le trafic du groupe Air France-KLM, comme on peut le constater dans les comptes semestriels publiés mercredi à Paris

L'effet Brexit n'est pas encore mesurable. Le trafic en provenance de l'Asie – Japon et Chine essentiellement – et des États-Unis est en baisse depuis le début de l'année. « En 2016, nous observons une diminution du flux de passagers en vols point à point depuis l'Asie, le Brésil et les États-Unis vers la France, relève Frédéric Gagey, PDG d'Air France, alors que le trafic en correspondance à Roissy-CDG comme à Amsterdam se maintient. » 

L'économie d'Air France comme de KLM repose aussi sur le fonctionnement des deux hubs où les passagers transitent d'Afrique en Amérique, par exemple, via Paris ou Amsterdam. Mais les visiteurs de la destination France, essentiellement les touristes, sont devenus moins nombreux, « avec une baisse de plus de 10 % pour les réservations au pic de cet été ».
Conséquence pratique, cette baisse de la demande, alors que l'offre reste à peu près constante, provoque un phénomène de surcapacité. Le coefficient de remplissage des avions a baissé de 1,4 %. Mécaniquement, les tarifs tendent à la baisse, ce qui contrarie les dirigeants des compagnies aériennes mais ne déplaît pas au passager. 
Les Français en profitent d'ailleurs et voyageraient plus. À Air France, on note ainsi que le marché France vers l'étranger se porte bien. En revanche, la baisse globale de la recette unitaire – le prix des billets, en jargon du transport aérien, corrélé par le remplissage de l'avion  – atteint 4,1 %. Heureusement, la baisse du prix du carburant compense cette chute de la recette et permet au groupe de rester bénéficiaire. Mais cela ne sera pas éternel.
Aussi Jean-Marc Janaillac, PDG d'Air France-KLM récemment nommé, qui présentait pour la première fois les comptes de la compagnie, a-t-il insisté dans son introduction sur la nécessité d'associer croissance et productivité dans le plan stratégique élaboré cet été avec ses équipes et qui sera présenté début novembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire