mercredi 20 juillet 2016

Affreux, sales et polluants..L’édito d’Elisabeth Lévy ...


En ce mercredi d'ouverture de Paris Plages, rappelons que depuis le 1er juillet, les autos de plus de 20 ans et les motos de plus de 15 ans n'ont plus le droit de circuler dans la capitale du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures. C'est plus propre une ville sans pauvres. Et aussi très rassurant un monde sans passé...
Les pauvres, ça pue et ça donne des maladies aux enfants. La gauche écologique et compassionnelle qui dirige Paris ne pouvait les laisser nuire plus longtemps. Elle a donc bravement décidé ce qu’un bourgeois du XIXe aurait eu honte de défendre publiquement : le rétablissement de l’octroi. 
Bien sûr, on ne peut pas vraiment interdire aux plus démunis de venir chez nous, d’abord, ça ferait mauvais genre, ensuite, nous, les Parisiens, avec nos brillants cerveaux formés dans les meilleures écoles, nous avons besoin de beaucoup de petites mains pour l’intendance. Et puis les pauvres consomment, même dans leurs magasins pourris, ça finit par faire du chiffre.
Donc, on est sympas, on veut bien qu’ils viennent dans la plus belle ville du monde, mais pas avec le tas de boue qu’ils appellent voiture. L’idéal, ce serait de leur faire passer un contrôle d’hygiène avant le franchissement du périph, mais bon ça ferait jaser, commençons par leurs bagnoles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Israël fait fermer des bureaux de médias à Hébron...

Les forces de sécurité Israéliennes et des agents du Shin Bet ont mené des descentes dans des sociétés de production et d'informati...