lundi 23 mai 2016

Vol Egyptair : Attentat islamiste, responsabilités françaises...


Il n’est, à l’heure actuelle, pas possible d’affirmer avec une certitude absolue que la catastrophe qui a touché le vol Egyptair Paris Le Caire était un attentat, mais quasiment tous les éléments disponibles vont dans cette direction, et il est dès lors légitime de le dire : cela a été, cela ne fait guère de doute, un attentat.

Et cela a été, de fait, cela ne fait guère de doute non plus, un attentat islamiste. Le gouvernement français ne le dira qu’avec parcimonie et sur un mode édulcoré. Le dire autrement susciterait trop d’inquiétudes et susciterait trop d’interrogations sur l’incompétence qui règne en France aujourd’hui.
Les inquiétudes sont pourtant très légitimes. L’incompétence, elle, est bien réelle et accablante.
L’avion est un moyen de transport qui n’a jamais été aussi sûr. Mais le risque d’attentats n’a jamais été aussi grand. Les islamistes représentent un danger sans précédent. Au nom du politiquement correct, ce sont tous les passagers qui sont traités en suspects potentiels et soumis à des contrôles qui, dès lors qu’ils s’appliquent à tout le monde ne peuvent se resserrer avec la minutie requise sur les effectifs suspects. Chaque passager dès lors risque sa vie.
On sait par ailleurs que travaillent dans un aéroport tel que Roissy des gens qui ne devraient pas travailler dans un aéroport parce qu’ils ont des idées qui en font des criminels potentiels. Une soixantaine de membres du personnel au sol de Roissy ont été licenciés en décembre. Des gens qui ont les mêmes idées continuent à travailler à Roissy. Malgré le soi disant état d’urgence.
Pendant que des islamistes dangereux continuent à travailler à Roissy, et alors qu’un avion qui a décollé de Roissy a été, très vraisemblablement, victime d’un attentat islamiste, Manuel Valls prétend vouloir contribuer à relancer le « processus de paix » au Proche Orient, donc le processus de guerre islamique contre Israël, et il relance effectivement le processus de guerre islamique contre Israël en disant, je cite, que la « colonisation israélienne doit cesser ». Comprenne qui pourra.
Il sera difficile de savoir exactement ce qui s’est passé dans l’avion qui s’est crashé. Recours à explosif ? C’est vraisemblable, au vu de la fumée qui s’est répandue dans l’appareil. Complicité de pilotes et lutte dans la cabine de pilotage, ce qui expliquerait un brusque virage à 90 degrés suivi d’un virage à 360 degrés ? C’est possible. Complicité ou intervention du personnel au sol ? C’est très probable.
Philippe de Villiers avait publié autrefois un livre appelé Les mosquées de Roissy*. Il avait été férocement critiqué à l’époque. Il avait pourtant raison de donner l’alarme.
Salah Abdeslam, venu en voiture de Belgique, s’est arrêté longuement à Roissy avant de partir, avec sa bande de criminels fanatiques, perpétrer les attentats du 13 novembre 2015. Il n’avait aucune raison logique de s’arrêter longuement à Roissy. Les Frères Musulmans, dont la branche française vient de tenir au Bourget sa rencontre annuelle, ont publié samedi un communiqué qui a des allures de revendication. Je n’ai vu nulle part en France évoquer l’arrêt de Salah Abdeslam à Roissy ou la quasi revendication des Frères Musulmans.

Nous sommes en guerre. Et la France se conduit quasiment déjà en pays vaincu

Nous sommes en guerre. Et la France se conduit quasiment déjà en pays vaincu. Les socialistes français montrent chaque jour qu’ils ont franchi depuis longtemps leur seuil d’incompétence et d’hypocrisie et choisissent Israël comme bouc émissaire, ce que ne peuvent cacher leurs propos approximatifs.
Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.
La France est devenue une cible de prédilection pour les islamistes djihadistes. Et prendre Israël pour bouc émissaire n’y changera rien, et n’attirera pas même les voix musulmanes aux élections de 2017. Hollande et Valls ont tenu ces dernières années des discours de matamores face à l’islam radical sans avoir les moyens de combattre l’islam radical à l’extérieur du pays, et sans se donner les moyens de le combattre à l’intérieur du pays. Les islamistes le font payer à la France. Les résultats sont déjà très visibles. Ils seront, je le crains, plus visibles encore dans les mois à venir.
Dois- je l’ajouter ? Tout cela est aussi le fruit répugnant des années Obama. Avant Obama, l’islam radical était en voie d’écrasement. Il n’y avait pas d’Etat islamique. Avant Obama, Il y avait des adeptes du djihad, mais pas au degré actuel.
Les mois à venir seront les mois de tous les dangers, surtout s’il apparait qu’un Président américain digne de ce nom est à même de s’installer à la Maison Blanche et de remplacer le premier Président anti-américain, anti-occidental et islamophile à avoir occupé la position de Président américain.
© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.
* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, demande à la nouvelle directrice de l’UNESCO, Audrey Azoulay, d’annuler les décisions niant le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple, Jérusalem et Hébron....

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, a adressé hier une lettre à la nouvelle directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoul...