lundi 30 mai 2016

Un accélérateur israélien investit dans les technologies pour handicapés...


Un réseau d’entrepreneurs travaille à améliorer la qualité de vie des handicapées....


Le premier et seul accélérateur mondial des « technologies de capacité », comme se présente A3i, est prêt pour une autre promotion de start-ups dont les produits et les technologies vont non seulement rapporter de l’argent à leurs investisseurs, mais aussi améliorer les vies de millions de personnes handicapées dans le monde...

Le troisième tour de l’accélérateur accepte maintenant des candidats dont les technologies peuvent avoir un impact positif sur les vies d’individus dont les handicaps limitent leur capacité à voir, entendre et interagir physiquement avec d’autres personnes.

« La technologie peut permettre aux individus qui souffrent de limitations physiques d’interagir, d’apprendre, de s’exprimer et de devenir plus mobiles », selon Jean Judes, directeur exécutif de Beit Issie Shapiro, l’un des parrains de l’accélérateur.
« Fondamentalement, la technologie leur permet d’exercer leurs droits et de réussir des objectifs personnels de développement et de croissance. Il y a une demande importante pour ces technologies, et les entrepreneurs qui travaillent dans ce domaine ont l’opportunité de toucher un large marché tout en ayant un impact significatif sur la société. »
A3i est un programme de neuf mois qui rassemble un groupe cœur de 12 à 15 entrepreneurs qui veulent démarrer une nouvelle entreprise ou en développer une existante avec 50 volontaires, coachs, mentors et experts du sujets avec une grande variété de carrière professionnelle, a déclaré Guy Spigelman, directeur de PresenTense Israël, autre parrain du projet, aux côtés de Beit Issie Shapiro, de la fondation Ruderman et la Fédération juive du grand Los Angeles. L’accélérateur est situé dans les locaux de Beit Issie Shapiro à Raanana.
Un réseau d’entrepreneurs engagés et de volontaires dévoués travaille ensemble pour lancer et faire grandir des entreprises sociales, qui ont un impact sur la communauté, facilitent l’accès à de nouveaux partenariats, et construisent un réseau de soutien qui va plus loin que le programme initial, a déclaré Spigelman.
« Nous ne facturons rien aux entreprises pour le programme, et nous ne prenons aucune action. Pour nous, l’objectif est d’utiliser certaines des meilleures technologies que les Israéliens développent pour faciliter la vie et la rendre plus plaisante pour tous », a-t-il déclaré.
Selon Spigelman, A3i est au bon endroit au bon moment pour promouvoir ces technologies permissives : « Il y a une croissance internationale forte du développement de ces technologies, et Israël a l’opportunité de se transformer en force majeure du domaine. Dans les deux premières promotions que nous avons eues à A3i, plusieurs compagnies ont levé beaucoup d’argent et sont entrées sur le marché mondial. »
L’une de ces entreprises, Sesame Enable, a développé un Smartphone Nexus 5 spécialement configuré qui permet aux utilisateurs d’ouvrir les applications et de passer des appels en utilisant seulement leur voix. Conçu pour des individus presque entièrement paralysés, le Sesameest extrêmement sensible ; il peut détecter de légers signes de tête pour déclencher des actions, pour des applications et des activités où la voix n’est pas appropriée.
Après avoir été salué dans le monde entier, Sesame Enable a été récompensé d’un million de dollars – le premier prix – d’un concours mondial parrainé par le géant américain des télécoms Verizon, dans lequel la compagnie cherchait des technologies de pointe pour améliorer la vie des gens.
« L’innovation en technologie est cruciale pour augmenter l’inclusion totale des personnes ayant des handicaps dans notre société », a déclaré Jay Ruderman, président de la fondation de la famille Ruderman. « Je pense que certaines de ces inventions changeront notre monde pour des millions de personnes avec des handicaps dans le monde entier. »
« La technologie peut permettre aux individus qui souffrent de limitations physiques d’interagir, d’apprendre, de s’exprimer et de devenir plus mobiles », selon Jean Judes, directeur exécutif de Beit Issie Shapiro, l’un des parrains de l’accélérateur.
« Fondamentalement, la technologie leur permet d’exercer leurs droits et de réussir des objectifs personnels de développement et de croissance. Il y a une demande importante pour ces technologies, et les entrepreneurs qui travaillent dans ce domaine ont l’opportunité de toucher un large marché tout en ayant un impact significatif sur la société. »
A3i est un programme de neuf mois qui rassemble un groupe cœur de 12 à 15 entrepreneurs qui veulent démarrer une nouvelle entreprise ou en développer une existante avec 50 volontaires, coachs, mentors et experts du sujets avec une grande variété de carrière professionnelle, a déclaré Guy Spigelman, directeur de PresenTense Israël, autre parrain du projet, aux côtés de Beit Issie Shapiro, de la fondation Ruderman et la Fédération juive du grand Los Angeles. L’accélérateur est situé dans les locaux de Beit Issie Shapiro à Raanana.
Un réseau d’entrepreneurs engagés et de volontaires dévoués travaille ensemble pour lancer et faire grandir des entreprises sociales, qui ont un impact sur la communauté, facilitent l’accès à de nouveaux partenariats, et construisent un réseau de soutien qui va plus loin que le programme initial, a déclaré Spigelman.
« Nous ne facturons rien aux entreprises pour le programme, et nous ne prenons aucune action. Pour nous, l’objectif est d’utiliser certaines des meilleures technologies que les Israéliens développent pour faciliter la vie et la rendre plus plaisante pour tous », a-t-il déclaré.
Selon Spigelman, A3i est au bon endroit au bon moment pour promouvoir ces technologies permissives : « Il y a une croissance internationale forte du développement de ces technologies, et Israël a l’opportunité de se transformer en force majeure du domaine. Dans les deux premières promotions que nous avons eues à A3i, plusieurs compagnies ont levé beaucoup d’argent et sont entrées sur le marché mondial. »
L’une de ces entreprises, Sesame Enable, a développé un Smartphone Nexus 5 spécialement configuré qui permet aux utilisateurs d’ouvrir les applications et de passer des appels en utilisant seulement leur voix. Conçu pour des individus presque entièrement paralysés, le Sesameest extrêmement sensible ; il peut détecter de légers signes de tête pour déclencher des actions, pour des applications et des activités où la voix n’est pas appropriée.
Après avoir été salué dans le monde entier, Sesame Enable a été récompensé d’un million de dollars – le premier prix – d’un concours mondial parrainé par le géant américain des télécoms Verizon, dans lequel la compagnie cherchait des technologies de pointe pour améliorer la vie des gens.
« L’innovation en technologie est cruciale pour augmenter l’inclusion totale des personnes ayant des handicaps dans notre société », a déclaré Jay Ruderman, président de la fondation de la famille Ruderman. « Je pense que certaines de ces inventions changeront notre monde pour des millions de personnes avec des handicaps dans le monde entier. »
« La technologie peut permettre aux individus qui souffrent de limitations physiques d’interagir, d’apprendre, de s’exprimer et de devenir plus mobiles », selon Jean Judes, directeur exécutif de Beit Issie Shapiro, l’un des parrains de l’accélérateur.
« Fondamentalement, la technologie leur permet d’exercer leurs droits et de réussir des objectifs personnels de développement et de croissance. Il y a une demande importante pour ces technologies, et les entrepreneurs qui travaillent dans ce domaine ont l’opportunité de toucher un large marché tout en ayant un impact significatif sur la société. »
A3i est un programme de neuf mois qui rassemble un groupe cœur de 12 à 15 entrepreneurs qui veulent démarrer une nouvelle entreprise ou en développer une existante avec 50 volontaires, coachs, mentors et experts du sujets avec une grande variété de carrière professionnelle, a déclaré Guy Spigelman, directeur de PresenTense Israël, autre parrain du projet, aux côtés de Beit Issie Shapiro, de la fondation Ruderman et la Fédération juive du grand Los Angeles. L’accélérateur est situé dans les locaux de Beit Issie Shapiro à Raanana.
Un réseau d’entrepreneurs engagés et de volontaires dévoués travaille ensemble pour lancer et faire grandir des entreprises sociales, qui ont un impact sur la communauté, facilitent l’accès à de nouveaux partenariats, et construisent un réseau de soutien qui va plus loin que le programme initial, a déclaré Spigelman.
« Nous ne facturons rien aux entreprises pour le programme, et nous ne prenons aucune action. Pour nous, l’objectif est d’utiliser certaines des meilleures technologies que les Israéliens développent pour faciliter la vie et la rendre plus plaisante pour tous », a-t-il déclaré.
Selon Spigelman, A3i est au bon endroit au bon moment pour promouvoir ces technologies permissives : « Il y a une croissance internationale forte du développement de ces technologies, et Israël a l’opportunité de se transformer en force majeure du domaine. Dans les deux premières promotions que nous avons eues à A3i, plusieurs compagnies ont levé beaucoup d’argent et sont entrées sur le marché mondial. »
L’une de ces entreprises, Sesame Enable, a développé un Smartphone Nexus 5 spécialement configuré qui permet aux utilisateurs d’ouvrir les applications et de passer des appels en utilisant seulement leur voix. Conçu pour des individus presque entièrement paralysés, le Sesameest extrêmement sensible ; il peut détecter de légers signes de tête pour déclencher des actions, pour des applications et des activités où la voix n’est pas appropriée.
Après avoir été salué dans le monde entier, Sesame Enable a été récompensé d’un million de dollars – le premier prix – d’un concours mondial parrainé par le géant américain des télécoms Verizon, dans lequel la compagnie cherchait des technologies de pointe pour améliorer la vie des gens.
« L’innovation en technologie est cruciale pour augmenter l’inclusion totale des personnes ayant des handicaps dans notre société », a déclaré Jay Ruderman, président de la fondation de la famille Ruderman. « Je pense que certaines de ces inventions changeront notre monde pour des millions de personnes avec des handicaps dans le monde entier. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aller de l’avant… par Avraham Azoulay...

Lors de cette fameuse réunion annuelle initiée par le ministère de l’Alya et de l’intégration, toutes et tous y étaient. La ministre So...